Venez étudiez à l'école de magie: Poudlard, nous sommes plusieurs années après la mort de Voldemort mais il semblerait qu'une nouvelle menace plane sur la célèbre école de magie! Venez lever le voile de ce nouveau mystère!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Défi polynectar [Appartements du Personnel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Austin E. Lancaster
Élève de quatrième année à Serpentard - Héritier se Salazar Serpentard
Élève de quatrième année à Serpentard - Héritier se Salazar Serpentard
avatar

||Messages : 310
||Date d'inscription : 11/11/2014
||Localisation : En exploration

MessageSujet: Défi polynectar [Appartements du Personnel]   Mar 10 Mar - 2:32

Céleste ∞ Austin
Défi à la con xD
Enfermé depuis une bonne here dans une salle déserte des cachots, Austin était plongé dans ses pensées, essayant de se remémorer pourquoi est-ce qu’il allait, sans exagérer, risquer sa vie.
Voilà un mois, il avait pris la décision de réaliser une potion de polynectar, histoire d’en tester l’efficacité s’il avait à l’avenir, et ça ne manquerait certainement pas, besoin de ses effets. La préparation de cette horreur boueuse lui avait pris la tête un bon moment. Le jeune homme avait beau se défendre en cours de potion, en préparer une aussi compliquée ne s’était pas révélé de tout repos. Rien que pour les ingrédients, il avait du rusé pour s’en procurer sans éveiller les soupçons. S’il avait pu s’en procurer la plus part en visitant le bureau du Pr.Landras, il avait du s’adresser à quelques 7ème année pour obtenir du sisymbre et de la peau de serpent d’arbre du cap, ingrédients rares dont la jeune femme aurait certainement remarqué l’absence dans ses maigres réserves. Heureusement, un Serpentard et un Poufsouffle de dernière année étaient connus pour réussir à se procurer tout ce qu’un élève modèle éviterait d’avoir entre les mains. A ce qu’il savait, ils travaillaient avec un ancien élève qui logeait maintenant à Pré-au-Lard et faisait son possible pour ce fournir dans à Londres en transplanant. Le prix que ces deux là réclamaient pour leurs services et surtout leur discrétion était tout bonnement exorbitant, une chance que les galions ne manquaient jamais dans les poches du jeune Lancaster. Il lui avait donc suffit de montrer son argent pour se retrouvé en possession de tout ce qu’il voulait quelques jours plus tard. Les ingrédients réunis, le sorcier s’était secrètement mis à l’ouvrage dans cette salle isolée et inutilisée, prenant tout de même soin de jeter un enchantement sur la porte. Un sort de confusion frapperait alors tout petit curieux ayant décidé de l’ouvrir. Le sortilège était suffisamment puissant pour tenir les élèves à l’écart, il avait notamment vu cette petite rouquine de Serdaigle s’y faire prendre, mais il doutait que cela résiste à l’examen poussé d’un professeur. Heureusement, aucun n’avait eut l’idée de venir jeter un coup d’œil dans cette partie des cachots, pour le moment.
Voilà donc un mois que cette chose immonde mijotait dans le plus grand secret, même son meilleur ami n’était pas au courant, c’est dire ! Au début, il avait d’ailleurs prévu de prendre la forme du jeune séducteur, mais un événement récent lui avait fait changer d’avis, même s’il devait avouer qu’il aurait adoré voir la tête de Rey s’il s’était vu confronté à son double. Il y a quelques jours, le Pr. Umber avait jugé bon, non seulement de lui enlever une dizaine de points, mais également de le coller tout un samedi après midi avec l’obligation d’astiquer minutieusement chaque coupe de la salle des trophées. Une grande première pour le jeune homme et il n’était pas près d’oublier l’affaire, d’autant plus que cette fois-ci le malheureux se trouvait simplement au mauvais endroit au mauvais moment et avait été injustement accusé. Pauvre doudou.

Méditant sagement, et sans embêter personne, à sa futur conquête du monde, Austin était accoudé à une fenêtre du troisième étage. Le couloir était quasi vide à l’heure du déjeuner et le blondinet croyait avoir trouver un petit moment de paix dans une semaine surchargée. Malheureusement, il se trompait…
Il entendit des éclats de rire qui se rapprochaient à l’autre bout du couloir, mais n’y fit pas grande attention, bien trop absorbé par ses pensées pour s’intéresser à des gamins excités. Sentant le groupe passer dernière lui, le Serpentard jeta tout de même un petit coup d’œil et reconnu quelques élèves portant les couleurs du lion, mais ne s’y attarda pas. Ce n’est qu’en entendant le groupe ricaner un peu plus loin que le jeune homme se redressa, l’air suspicieux. Le voyant faire, les 1ère année s’engouffrèrent dans les escaliers sans demander leur reste sous le regard satisfait de l’héritier qui déchanta pourtant totalement en baisant les yeux au sol. « Oh put… » Ne se posant pas deux fois la question, le jeune homme donna un violent coup de pied à la saleté de Bombabouse qui trainait entre ses jambes. Et là, pas de chance. Umber et sa charmante personnalité passait justement dans le coin à ce moment là et la bombe puante prit bien évidemment la direction de la prof et il survint ce qui devait survenir. Allègrement aspergé d’une puanteur sans nom avant de pouvoir faire quoi que se soit, la jeune femme n’avait rien voulu savoir. Il était seul présent dans le couloir à ce moment là et elle l’avait vu lancer l’objet dans sa direction, pour elle il était évidemment coupable, et elle n’allait certainement pas le laisser s’en tirer.
Austin avait eu du mal à s’en remettre. La punition et les points passaient encore, mais le fait qu’elle ait pu croire qu’il pouvait s’abaisser à utiliser une bombabouse, ça, ça s’était dur à encaisser. Une véritable insulte à sa finesse et à son savoir faire. S’il avait voulu lui jouer un tour, il aurait trouvé bien plus subtil et surtout, il aurait indubitablement trouvé le moyen de ne pas se faire prendre. De plus, elle devait bien s'en douter, car sinon, pour un geste aussi grave, elle aurait tout simplement décoré sa chambre à coucher avec la jolie petite tête de notre héritier préféré. Elle cherchait juste là un coupable à punir, peu importe si elle le savait innocent. Enfin bref, aider de son bras droit, il s’était déjà chargé des Bouffondor qui songeraient maintenant à deux fois avant de s’en prendre à nouveau au blondinet ou à n’importe quel élève de sa maison d’ailleurs - peut-être même que ces petits crétins étaient toujours entrain de patauger en compagnie du Calmar Géant - et il était maintenant temps de s’occuper d’Umber et pour se faire, il avait décidé de se rendre dans les appartements privé de celle-ci histoire de voir ce qu’il pouvait bien trouver d’intéressant. Par chance, celle-ci devait s’occuper de la colle de Rey tout l’après-midi et il ne risquait pas de l’avoir entre les pattes.

Décrétant que sa potion était prête, il en versa une portion dans un bol et se redressa. Le moment tant redouté arrivait. Le garçon soupira exagérément et sautilla sur place pour ce donner du courage. Attrapant son sac, il en sortit un flacon contenant un long cheveu noir et des vêtements qu’il venait de subtiliser dans le dortoir de sa maison, en espérant qu’ils soient de la bonne taille une fois transformé. Vous l’aurez compris, notre cher ami avait l’intention de prendre la forme du rayon de soleil de Poudlard, Céleste Umber (Bon alors maintenant n’essayé pas de comprendre le comment du pourquoi, j’avais juste pas envie de devoir décrire Austin transformé en fille et devant s’habiller alors qu’il est tout nu, et en fille. Ca aurait dérapé dsl xD Alors permettez moi ce petit écart, on va dire qu’il rentre dans des vêtements de femmes). Quittant rapidement son uniforme, il garda son boxer n’ayant que moyennement envie d’enfiler un string, et s’empara avec réticence du soutien-gorge qu’il avait trouvé. En temps normal, il aurait certainement vu la chose d’un très bon œil, mais là, l’idée de devoir l’enfiler écrasait voir piétinait littéralement toute sa masculinité. Grimaçant, il y glissa les bras et tenta de l’agrafer durant de longues minutes avant de souffler de soulagement. Eh ben, mettre ses conneries était une sacrée affaire, il préférait sans aucun doute les enlever, c’était bien plus rapide. Baisant les yeux, il eut un aperçu du résultat qui lui arracha une nouvelle grimace. « T’es d’un ridicule mon pauvre gars. Pourvu que personne ne fasse irruption maintenant. » Si c’était le cas, il serait certainement obligé de se débarrasser de l’intrus. Le blondinet ne pourrait survivre à l’effervescence que la propagation de cette découverte engendrerait et moins encore s’il avait à subir les moquerie de Rey à perpétuité. Passant vite à autre chose, il enfila un chemisier blanc ainsi qu’une jupe noire qu’il ne put fermer de peur la déchirer. Il se félicitait vraiment de ne pas avoir choisit une salle pourvu de miroir, c’était vraiment une expérience à oublier au plus vite.
Prenant cette fois-ci le tube de verre, il versa le contenu dans le bol de potion et vit disparaître le cheveu dans celle-ci. Immédiatement, le mélange se mit à siffler légèrement et à écumer avant de prendre doucement un aspect plus agréable que ce tas de boue qu’il avait eu sous les yeux tout l’après-midi. Il eut cependant un léger doute en voyant la forme finale de la potion. Celle-ci avait pris un aspect coloré très clair et semblait presque buvable. Pas très Umber tout ça, il se serait plutôt attendu à du noir et même à quelques effluves de poison pour égayer le tout, mais pas ça. Enfin bref, qui sait, peut-être qu’il allait apprendre des choses bien surprenantes sur sa prof aujourd’hui et qui sait, peut-être était-elle un bisounours en puissance qui cachait extrêmement bien son jeu, encore une fois, qui sait.
Implorant une dernière fois Merlin de lui venir en aide, il avala la potion d’un trait et faillit s’étouffer. Très bel aspect, malheureusement le goût ne suivait pas vraiment et il du se faire violence pour ne pas recracher le liquide. Quelques secondes passèrent et rien ne se passa, poussant le jeune homme à se demander s’il n’avait pas, de façon très improbable, laisser une petite erreur se glisser quelque part, mais il perdit soudainement quelques centimètres. Il sentit ses cheveux pousser et se déverser sur son dos, son corps s’affiner et le soutien-gorge se remplir. La transformation stabilisée, il porta instinctivement les mains à sa toute nouvelle poitrine et la tâta un moment sans cacher une certaine satisfaction, et peut-être même, trop de satisfaction. Un pli soucieux barra soudainement son visage qui avait prit un teint de porcelaine et il baissa les yeux pour se rendre compte du problème. Ces deux seins étaient charmants, vraiment charmants, mais ce n’étaient certainement pas ceux de Céleste Umber. Sans vouloir ôter quoi que se soit au physique parfait de son professeur, il y avait là un écart de quelques bonnets qui ne laissait peser aucun doute quand à l’erreur d’identité, restait à savoir quelle identité justement, il avait usurpé. Cette femme, en plus d’un très généreux avantage morphologique, devait bien faire 10cm de plus que sa professeur de sortilèges, du coup, la jupe qu’il portait remontait assez haut sur ses cuisses ce qui n’aurait pas été pour lui déplaire si ce n’est justement lui qui la portait. Inspirant profondément, il prit le temps de se calmer, finalement, un miroir aurait peut-être été une bonne idée. Remettant de l’ordre dans la salle, il cacha ses affaires et le reste de potion derrière une vieille étagère en prenant soin de récupérer la cravate aux couleurs de sa maison, inutile de risquer qu’on accuse Serpentard en cas de découverte de sa cachette et cacha le tout sous un sortilège de désillusion qui maitrisait de mieux en mieux. Il enfila ensuite une paire de ballerine qui s’avéra presque de la bonne taille et sortit de la salle avec prudence.

A peine eut-il passé la tête dans l’embrassure de la porte qu’un voile de cheveux noirs lui barra la vue en lui arrachant un grognement. Merde mais quelle horreur ses cheveux long, il ne les avait pas depuis 5 minutes qu’ils lui menaient déjà la vie dure, et pas d’élastique sous la main pour s’en débarrasser. Qu’à cela ne tienne. Dégageant son visage sans grande finesse, il attrapa la longue chevelure et y fit un nœud au niveau de la nuque pour empêcher les mèches de se la jouer cavaleuse de surface pendant son ascension dans le château. S’extirpant de la salle, il longea les couloirs déserts des cachots en priant pour faire le moins de rencontre possible et se dirigea vers des escaliers peu connu qui le mèneraient sans trop d’encombre au premier étage et surtout sans avoir à passer par le Hall, se qui risquait de lui être bien utile.
Il traversait un couloir désert sans cesser de regarder autour de lui ni de tirer sur son soutien-gorge. Punaise, cette femme avait des arguments bien plus percutant que ceux de Umber en tout cas. Le Serpentard était toujours entrain d’essayer d’en évaluer le poids lorsque les fenêtres attirèrent son attention, et plus exactement le reflet qu’il lui semblait avoir entrevu. Déglutissant difficilement il stoppa net devant l’une d’elle et se pencha avec un air effaré quitte à toucher le verre de son joli nouveau petit nez. Oh Merlin quelle merde…
code by Silver Lungs


Spoiler:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Défi polynectar [Appartements du Personnel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temoignage Personnel
» Mouvements de personnel...
» Listes du Personnel
» Personnel de l'école Mahora.
» Gestion du personnel minier en zone de creusement intensif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins Magiques :: Archives. :: Les Défis.-
Sauter vers: