Venez étudiez à l'école de magie: Poudlard, nous sommes plusieurs années après la mort de Voldemort mais il semblerait qu'une nouvelle menace plane sur la célèbre école de magie! Venez lever le voile de ce nouveau mystère!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Dim 14 Sep - 17:58






Adrastéïa aimait beaucoup la bibliothèque, quand elle n'était pas en cours ou dans son dortoirs c'est là qu'on pouvait la trouver. Aujourd'hui pourtant elle ne venait pas pour faire ses devoirs qu'elle avait déjà terminé, elle venait faire des recherches sur un sujet qui l'avait toujours passionné, les dragons. Malheureusement pour elle, les meilleurs livres n'étaient pas accessibles pour les premières années. Elle s'était tout de même rabattue sur un ouvrage qui traitait des différentes races de dragons et de leurs caractéristiques. Elle prit le gros volume sous son bras, salua avec un sourire la bibliothécaire qui commençait à bien la connaître et parti s'installer dans un coin tranquille. Elle trouva une alcôve où il n'y avait encore personne et en profita pour s'y mettre. Elle posa le volume imposant sur la table et l'ouvrit délicatement. Même si la technologie était maintenant au cœur de la vie des moldu, les sorcier utilisaient toujours les livres. Mettre des allusions à la magie sur internet n'aurait pas été très intelligent et le ministère de la magie surveillait de près la toile.

Elle se plongea dans la lecture de son ouvrage et posa à côté d'elle de quoi prendre quelques notes. Elle rêvait de posséder un dragon et il lui arrivait souvent de rêver qu'elle chevauchait l'un de ces animaux mythiques. Son pouvoir de divination lui laissait présager que c'était sans doute un rêve prémonitoire, mais elle ne savait pas encore assez maitriser son pouvoir pour en être parfaitement sûre. Elle préférait donc croire que ce n'était pour le moment qu'un rêve. Rien ne l'empêchait pour autant de devenir chercheuse sur les dragons dans le futur. Après tout n'étant pas l'aînée de la famille elle n'avait pas la responsabilité de reprendre l'affaire familiale quand elle serait plus vieille. Elle se prit à rêvasser éveillée en regardant les différentes illustrations de dragons dans le livre qu'elle feuilletait avec avidité. Elle tomba sur la page du dragon noir des Hébrides. C'était son dragon préféré, en plus il était d'origine anglaise, puisqu'on le trouvait sur l'archipel des Hébrides près de la côte Écossaise. Les yeux violets étincelants de ces magnifiques créatures la fascinait.







Dernière édition par Adrastéïa Inverse le Ven 19 Sep - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Dim 14 Sep - 23:36


Will venait de finir ses devoirs, il avait passé toute la journée à la bibliothèque pour en arriver à bout mais c'était enfin terminé. Il avait eut du mal avec la dissertation d'Histoire de la magie, mais après deux bonnes heures de recherche il avait réussit à faire les quinze centimètre de parchemins demandé par leur professeur. Le jeune Serdaigle ne rechignait jamais à faire un devoir en temps normale, mais avec l'Histoire de la magie c'était un peu particulier, allez savoir pourquoi mais il avait vraiment cette matière en horreur, alors qu'elle ne lui avait jamais rien fait de particulier. Quoi qu'il en soit maintenant qu'il avait finit il avait bien l'intention de se détendre, mais avant ça il lui fallait rendre à la bibliothécaire les livres qu'il avait emprunté. Il prit donc les livres dont il avait eut besoin et alla jusqu'au comptoir pour rendre ses livres et au passage il demanda où il pouvait trouver des livres concernant les Dragons. La bibliothécaire lui indiqua le rayon de soin au Créatures Magique, c'était là qu'il trouverait les ouvrages qu'il cherchait, mais elle lui précisa qu'il n'y en avait pas énormément sur le sujet. Ce n'était pas grave un seul lui suffirait pour le moment.

Une fois dans le rayon Will mit un certain temps avant de trouver un ouvrage qu'il n'avait pas encore déjà lu, mais une fois que ce fut fait il prit la direction de la table où il avait laissé ses affaires, mais en passant à côté de la table d'une autre élève il vit un dessin qui l'interpela. C'était un dragon noir des Hébrides. Will le savait car il connaissait presque toutes les races de Dragons connu dans le monde et celui-ci avait la particularité d'être élevé uniquement en Écosse. D'ailleurs William avait eut l’occasion d'en voir un de ses propres yeux, un jour alors qu'il avait tellement insisté auprès de son père celui-ci avait réussis à prendre rendez-vous avec le directeur du centre d'élevage de dragons d’Écosse. Ça avait été une expérience vraiment fantastique il avait passé, peut-être pas le plus beau jour de sa vie mais presque, il avait vu comment on faisait manger des dragons, comment on s'occuper d'eux. Il n'avait pas put les approcher bien sur mais il avait put les voir en vrai et pas seulement en photos ou en gravure. William c'était arrêté près de la table de la jeune fille et voyant que celle-ci avait l'air de rêver en regardant la représentation de ce dragon il se permit de faire un commentaire; en espérant que celui-ci ne serait pas mal prit par la jeune fille.


_Ils sont magnifiques, mais cette gravure ne leur rend pas vraiment justice. Leurs écailles ont des reflets multicolores qu'il est impossible de représenter. Ils sont d'une beauté à couper le souffle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Mar 16 Sep - 19:48







Adrastéïa qui était toute à sa contemplation n'avait pas du tout vu Will arriver. Elle eut donc un sursaut de surprise quand celui-ci lui adressa la parole. Elle mit quelques secondes à s'en remettre, son cœur battait très vite et elle avait le souffle court. Elle regarda le jeune homme. Elle ne l'avait pas encore croisé dans l'école, et au vu de l'écusson sur sa robe de sorcier il était clair qu'il était de Serdaigle. Elle regarda son livre et la gravure en question. Il paraissait plus que logique de l'image ne rendait pas justice aux dragons, le livre était très vieux et un dessin était toujours moins représentatif qu'une photographie. Adrastéïa ne parlait presque jamais aux garçons, elle avait beaucoup de mal avec eux. Elle prit donc tout de suite un air sévère et leva un sourcil vers Will.

- Je suis ravie de le savoir. Le jour où j'étudierais les dragons, je pourrais m'en rendre compte par moi même.

Elle savait qu'elle pouvait être un peu sèche, surtout avec les garçons. Elle ne savait pas comment se comporter avec eux. Quand elle était au Japon elle avait côtoyé très peu d'hommes, surtout des membres de sa famille. Son père lui avait bien dit de ne pas trop discuter avec des garçons. Il faut dire que sa famille était un peu conservatrice et elle n'avait vécu qu'avec sa sœur aînée. Elle se sentit soudainement rougir, elle ne savait pas si elle avait la bonne attitude. Isabella lui avait dit d'être plus amicale avec ses camarades, mais elle n'avait vraiment jamais pensé discuter avec un garçon. Pourtant il y en avait plein l'école. Adrastéïa soupira calmement et essaya de reprendre un peu de contenance. Se méfier de quelqu'un ne voulait pas dire être forcément désagréable. Elle se leva de sa chaise et s'inclina devant le jeune homme.

- Je te prie de m'excuser, tu m'as surprise mais je n'avais pas à être désagréable. J'aime beaucoup les dragons et le peu que j'ai put en voir m'a fascinée. Les dragons que nous avons au Japon ne sont pas aussi impressionnant que ceux que vous avez ici.

Adrastéïa se rassit et sourit légèrement. Elle ne s'était même pas présentée alors que c'était la première chose à faire quand on rencontrait quelqu'un. Elle n'osa pas pourtant se relever et effectuer les salutations comme dans son pays, le jeune garçon la prendrait certainement pour une folle.







Dernière édition par Adrastéïa Inverse le Ven 19 Sep - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Jeu 18 Sep - 17:03


Will ne c'était pas attendue à ce que la jeune fille à qui il venait d'adresser la parole sursaute en l'entendant parler, du coup il sursauta à son tour et fit un pas en arrière de surprise. Il n'avait pas vraiment l'habitude de faire cette effet là aux autres, bon c'est vrai qu'il était souvent seul ces derniers temps mais tout de même. Généralement les filles à qui il parle ne sont pas surprises à ce point quant il leur adresse la parole, mais c'était peut-être de sa faute après tout. En même temps c'était la première fois que Will parlait à une jeune fille qui se trouve être Japonaise, ou bien qui en a des origines, car il était claire que la jeune fille en face de lui n'était certainement pas une Anglaise de pure souche, mais il n'avait rien contre. Enfin du moins, c'est ce qu'il pensait jusqu'au moment ou elle lui répondit de façon très sèche et presque en l'envoyant balader... C'était pas la peine d'être désagréable non plus.

_Désolé, je ne voulais pas déranger, mais c'est le cas apparemment alors je crois que je vais te laisser. Au revoir.

Bon, ben voilà, là il était à peu près certain de ne pas s’être fait une amie avec cette jeune fille, les filles sont vraiment dure à comprendre parfois. Mais bon, avec une fille qui semblait admirer les Dragons il avait pensé qu'ils auraient put discuter ensemble, parler des dragons qu'ils connaissaient peut-être de leurs races préférées. Mais bon apparemment cette fille n'avait pas envie de parler de Dragons, où bien alors est-ce qu'il avait faux sur toute la ligne et qu'elle lui avait parlé comme ça pour une toute autre raison? C'était dommage elle avait l'air gentille avant qu'il ne la dérange et puis il fallait bien avouer qu'elle était plutôt jolie aussi, c'est vrai. Alors qu'il s’apprêtait à faire demi-tour et à retourner à sa table de travail, comme ça avait été le cas avant qu'il ne s'arrête ici, la jeune fille se leva et s'inclina légèrement devant lui. Will en resta bouche bée, un instant cette fille l'envoyait promener et l'instant d'après elle s'incline légèrement devant lui... Les filles sont vraiment trop bizarre, mais il réalisa alors qu'elle ne faisait que s'excuser et il reprit alors ses esprits.

_C'est pas grave. Mais je ne voulais pas te déranger. Je n'aurais peut-être pas dut. En tous cas tu avais l'air tellement fasciné par ce dragon et comme j'ai eu la chance d'en voir en vrai. Enfin, moi aussi j'adore les dragons, je veux être éleveur de Dragons plus tard, depuis toujours en fait. Au fait je m'appelle William Garland, mais tout le monde m'appelle Will, tout simplement.

Will sourit à la jeune fille, mais il n'osa pas vraiment la regarder en face, il ne savait pas pourquoi mais il se sentit soudain gêné. C'est vrai qu'il n'a pas beaucoup de filles dans ses amies mais d'habitude il n'ait pas aussi... Timide était surement le mot qu'il cherchait. C'était peut-être due au fait que leur rencontre était un peu bizarre, ou bien parce que quelques instants plus tôt il avait pensait qu'elle était jolie, ou bien tout autre chose qui sait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Ven 19 Sep - 11:22







Le pauvre Will, Adrastéïa était vraiment difficile à vivre parfois. Mais il semblait que le garçon ne soit pas vraiment vexé et qu'il ai accepté ses excuses. Vraiment, il faudrait qu'elle apprenne à parler aux garçons. Son père l'avait vraiment mal éduqué pour cela. Sa mère ne l'avait pas vraiment aidée non plus et ne parlons même pas de sa sœur à qui elle n'aurait même pas osé parlé de garçons. En y réfléchissant bien, elle ne se souvenait même pas que sa sœur n'ai jamais eu de petit ami ou alors elle le cachait vraiment bien. On ne pouvait pas être une sorcière exceptionnelle et une amoureuse transie. Adrastéïa avait d'ailleurs décidé de ne pas succomber à l'amour pendant ses études, elle n'avait pour ainsi dire pas le temps. Elle referma son livre et commença à ranger ses notes. Maintenant qu'elle connaissait le nom du garçon, il fallait qu'elle se présente à son tour. Ne dérogeant pas à la règle, elle se présenta à la manière japonaise en s'inclinant légèrement.

- Je suis Adrastéïa Inverse, élève de première année dans la maison Poufsouffle. Il est vrai que je suis fascinée aussi par les dragons. Je ne souhaites pourtant pas devenir éleveuse mais plutôt les étudier dans leur milieu naturel. Il existe tellement de réserves naturelles de dragon que pour le moment je n'ai pas vraiment fait mon choix. Ma priorité pour le moment ce sont mes études, je verrais plus tard pour les dragons.

Elle se souvint du rêve qu'elle faisait parfois. Elle chevauchait un magnifique dragon noir. C'est aussi pour cela qu'elle faisait aujourd'hui des recherches, elle voulait savoir si le dragon qu'elle avait vu en rêve existait réellement. Pour le moment elle n'avait pas encore trouvé de vraie ressemblance, même si le dragon noir des Hébrides était pour le moment celui qui s'en rapprochait le plus. Il lui arrivait de faire des rêves prémonitoires, mais ce rêve là elle n'était vraiment pas certaine que ça en soit un. Le dragon qu'elle y voyait n'était pas répertorié dans les livres, était-ce une nouvelle espèce ? Elle espérait que c'était le cas et qu'elle allait le découvrir. Elle observa Will du coin de l’œil. C'était un garçon gentil pour ce qu'elle avait put en voir et il aimait lui aussi les dragons. Elle pensa au conseil d'Isabella et essaya à son tour d'être agréable.

- Pourquoi veux tu devenir éleveur de dragons ?

Au Japon poser ce type de questions était assez mal vu. Les gens étaient plus timides et on ne demandait pas ce genre de renseignements car c'était très personnel. Mais elle avait compris qu'en occident ce n'était vraiment pas un problème et que bien au contraire les gens aimaient qu'on s'intéresse à leur passion ou ce qu'ils comptaient faire dans l'avenir. Pourquoi elle même voulait devenir chercheuse dans ce domaine ? Elle ne savait pas vraiment, elle avait toujours été fascinée par les dragons et son rêve ne faisait que la conforter dans cette voie.





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Mar 23 Sep - 16:30


Les débuts n'avaient pas été très orthodoxes il fallait bien l'avouer mais il semblerait que la jeune fille se soit un peu calmée et radoucit également ce qui permettait à Will de se sentir un peu mieux. Will était en effet un jeune homme qui détesté s’imposait dans un endroit où sa présence n'était pas désirait et il avait faillit penser que c'était le cas avec la jeune fille, fort heureusement il c'était trompait. Il en aurait été déçut d'ailleurs car elle était la première personne qu'il rencontrait à Pouldard à aimer les Dragons. Il fallait dire qu'il n'était qu'en première année, il n'avait pas encore rencontré grand monde et puis il avait raté la première semaine de ours vu que son père était venue le rechercher d'urgence et il n'était de retour que depuis quelques jours ce qui n'aide pas non plus. Depuis son retour il s'efforçait de ne pas penser à sa mère qui était morte sous ses yeux ni à son père qui était en pleine déprime. Et pour sa part il faisait face un peu comme il pouvait... Il évitait donc d'y penser. Will fut moins surprit que tout à l'heure lorsque Adrastéïa s'inclina de nouveau légèrement devant lui pour se présenter... C'était quand même bizarre comme façon d'agir, mais bon, à chacun son truc on dira.

_Je suis enchanté de faire ta connaissance Adrastéïa. Tu es la première élève de Poufsouffle que je rencontre, moi je suis à Serdaigle. Tu es la première personne que je rencontre à Poudlard qui aime les Dragons. Tu sais rien n'empêche de faire ses études et de déjà commencer à réfléchir à ce qu'on veut faire plus tard. D'ailleurs dans moins de deux ans il va falloir faire des choix d'option pour les cours en fonction justement de ce qu'on veut faire plus tard. Je sais pas si tu y a déjà réfléchit. Pour ma part je suis sure de prendre le cours de Soins Aux Créatures Magiques.

Avant d'entrer à Poudlard Will avait beaucoup parlé de ses études autant avec sa mère qu'avec son père, et il savait qu'en troisième année il fallait prendre au moins deux option, pour le première il était sur de lui il avait opté pour le Soin Aux Créatures Magiques, mais pour la seconde... Il avait le choix entre la Divination, l'Arithmancie, l’Étude des Runes ou l’Étude des Moldus. Autant dire qu'il ne savait pas vraiment quoi prendre. Mais il avait encore un peu de temps pour faire son choix, il verrait bien, Mais pour en revenir à sa camarade celle-ci venait de lui poser une question. Pourquoi voulait-il devenir éleveur de Dragons? Voilà une excellente question et pour tout dire il n'avait pas vraiment de réponse très claire à cette question. En fait il ne savait pas vraiment lui même la raison qui le poussait à vouloir être éleveur de Dragons, d'aussi loin qu'il s'en souvienne il avait toujours voulut faire ça, les Dragons l'avaient toujours fascinés, et ils continuaient à le fasciner encore aujourd'hui d'ailleurs.

_Pour tout te dire je crois que j'ai oublié la raison première qui m'a poussé vers ce choix. Je veux faire ça depuis que je suis gosse, je trouve les Dragons vraiment fascinant. Pourtant il y a des gens qui les ont chassé pendant des siècles, si bien qu'ils ont faillit disparaitre, moi je veux les aider à vivre et m’occuper d'eux pour qu'ils soient toujours plus majestueux. Je crois que c'est pour ça maintenant que je veux faire ce métier. Et toi pourquoi tu veux les étudier?

Grands, forts, sauvages, fougueux, tant de mot et tant d'autres qui peuvent qualifier les Dragons, et puis ils peuvent voler librement et ils sont libres de faire presque tout ce qu'ils peuvent. Dans une autre vie peut-être que Will avait été un Dragons, où bien peut-être qu'il avait été un chevaucheur de dragons,pour peu que ça ait vraiment existé, ces personnes qui montaient des dragons et qui finissaient par ne faire plus qu'un avec eux. Pour certain ce n'était qu'un mythe, pour Will c'était un rêve auquel il voulait donner vie. Ça peut paraitre complètement dingue, et ça l'est surement, mais il vaut bien faire de sa vie un rêve plutôt que ne rien faire du tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Ven 26 Sep - 12:09






Adrastéïa savait déjà qu'elles options elle prendrait en troisième année. Les deux options s'imposaient d'ailleurs d'elle même. Bien évidemment l'étude de soin aux créatures magiques, car bien qu'elle adoraient les dragons, elle aimait aussi tous les autres animaux. Ses parents ne possédaient pas de hiboux, mais ils avaient des kitsune, sorte de petits renard magique très rusés et très rapides. Ils étaient autant utilisés pour le courrier que comme animaux de compagnie. Adrastéïa n'en avait pas prit un avec elle tout simplement parce qu'ils étaient assez friand d'oiseaux en tout genre. Elle ne voulait pas que son kitsune mange les hibous de ses camarades. Elle en avait vu d'ailleurs un certain nombre avec des animaux de compagnie à Poudlard et elle regrettait parfois de ne pas avoir le sien. Ensuite elle prendrait comme autre option la divination. Elle n'avait pas trop de mal en ce domaine car elle avait ce don depuis quelques années déjà. Elle avait d'ailleurs hâte d'être en troisième année rien que pour cela.

- Moi aussi je prendrais soin aux créatures magiques, ainsi que divination. Ce sont deux domaines qui me passionnent beaucoup. Il est vrai qu'à part toi, pour le moment, je n'ai encore rencontré personne qui aime les dragons. Il faut dire que ce n'est pas le sujet de discussion principal dans les couloirs. J'entends surtout parler de Quidditch...

Adrastéïa ne préféra pas en rajouter. Elle ne savait pas si Will faisait parti de l'équipe de Quidditch de sa maison et elle ne voulait pas le vexer en disant qu'elle n'aimait pas trop cela. Il lui semblait déjà qu'elle avait été plus que malpolie quand elle l'avait accueilli au début de la conversation, elle ne souhaitait pas en ajouter d'avantage. Will semblait comme elle avoir une passion pour les dragons depuis qu'il était jeune. Un peu comme elle en fait. Elle avait eu l'occasion de voir une fois pour une fête traditionnelle un dragon japonais, elle en était restée fascinée et depuis elle essayait de connaître tout ce qu'elle pouvait sur les dragons. Et puis il y avait ce rêve récurent où elle chevauchait un dragon au dessus d'un paysage de plaine verdoyante. Même si parfois le paysage changeait dans ses rêves, c'était celui de la plaine qui lui plaisait le plus. Malheureusement elle n'aurait pas su dire si c'était un rêve prémonitoire. Elle savait qu'il y avait une professeur de divination très douée à Poudlard, mais n'étant pas en troisième année, elle n'osait pas l'aborder. Will lui retourna la question et elle réfléchi quelques secondes avant de lui répondre.

-Je crois que ma fascination pour les dragons vient de plusieurs choses différentes. Moi aussi il me semble, du plus loin que je me souviennes, avoir été passionné par les dragons. Au Japon il y a de nombreuses légendes avec des dragons et ma mère m'en racontait souvent. Puis quand j'ai vu mon premier dragon, j'ai su que c'était ce que je voulais faire dans ma vie. Les observer, les étudier, vivre avec eux même si c'était possible. Si seulement on pouvait voyager à dos de dragons plutôt que sur un balais, se serait merveilleux.

Elle savait que son discours pouvait la rendre un peu folle. Son amie Isabella avait paru consternée quand elle lui avait dit qu'elle voulait voler à dos de dragons. Mais peut être que William qui partageait la même passion qu'elle la comprendrait plus facilement. Même si les dragons japonais étaient souvent trop petit pour être chevauchés, il y avait certains dragons anglais ou même russes qui étaient bien assez grand pour accueillir un cavalier. C'était aussi une des raisons pour lesquelles elle avait appris l'équitation. Certes au Japon savoir monter sur un cheval était très commun dans les familles plutôt aisées, mais plutôt rare tout de même dans les familles de sorcier. Cela n'avait pas empêché son père de lui enseigner. Pour une fois elle s'avérait aussi douée que sa sœur et même plus pour certaines choses. Elle en était plutôt fière.





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Ven 26 Sep - 17:09


Will avait hâte d'être en troisième année pour pouvoir enfin assister aux cours de Soins aux Créatures Magiques, elle savait qu'ils n'allaient pas étudier les Dragons pendant les cours de troisième année mais il y avait tout de même un tas d'autres animaux intéressant à étudier. Par contre pour ceux qui est de l'Arithmancie et de l'Étude des runes, c'était même pas là peine d’essayer il était sur qu'il ne prendrait ni l'une ni l'autre des option c’était du charabia pour lui Il restait donc la Divination ou l'Étude des Moldus. Personnellement Will doutait d'avoir un don quelconque pour la Divination mais il connaissait quand même pas mal les Moldus pour être lui-même un sang-mêlé. Autant donc dire que sa seconde option il n'était pas encore décidé à savoir ce que ça allait être, par contre Adrastéïa elle semblai savoir lesquelles elle allaient prendre. Les cours de Soins aux Créatures Magiques, ce n'était pas très surprenant. Pour la Divination par contre il était surpris, bien sur c'était une option qu'il pouvait rendre lui aussi, mais il n'aurait pas dit pourtant que c'était quelque chose qui le passionné.

_T'es passionnée par la Divination? C'est la première fois que je rencontre une fille qui est passionnée par ça. Mais c'est vrai qu'il me semble qu dans ton pays beaucoup de gens s'exerce à lire l'avenir dans les feuilles de thé... Enfin j'ai lu ça dans un livre il y a quelque temps, je ne sais pas si c'est vrai. Pour ce qui est u Quidditch, tu va en entendre parlé encore pendant quelques jour il y a les épreuves de sélection en ce moment pour faire partie des équipes des différentes maisons. Après les matchs ne sont pas prévue avant... Novembre ou Décembre il me semble.

Will avait passé le test pour faire partie de l'équipe de sa maison, mais pour le moment il ne savait pas s'y avait été prit, ayant un parents sorciers qui lui en avait beaucoup parlé et qui lui avait apprit à y jouer, ça avait été normale pour lui de postuler. En plus beaucoup de ses amis disait qu'il était doué au post de Gardien, alors il verrait bien ce que les autres pouvaient bien en penser, il aurait bientôt la réponse. En tous cas une chose était sure, parler de Dragons et de Quidditch sont deux chose totalement différentes donc elle n'aurait pas beaucoup l'occasion de parler des reptiles que sont les Dragons pendant les discutions qu'il y avait un peu partout dans le château sur le Quidditch et les différents balais sur le marché. William se trouva des points commun également dans les explication que lui donna sa camarade sur les raison qui avait fait qu'elle aimait les Dragons, elle ne semblait pas non plus se rappeler vraiment comment ça lui était venue tout comme lui. Mais elle aussi avait déjà vu des dragons en vrai, même si c'était des dragons Japonais qui sont assez différents et plus fragiles que les dragons Anglais ou d'autres pays occidentaux. quoi qu'il en soit elle voulait elle aussi travailler plus tard avec les dragons, pas en temps qu'éleveur mais en temps de chercheur.

_C'est vrai qu'ils son magnifiques les Dragons, pour ma part je n'est jamais vu de Dragons japonais, je ne connais d'eux que ce qu'on en dit dans les livres. Mais j'ai une préférence pour les dragons orientaux j'espère que ça ne te vexe pas. Par contre quand tu dis que tu veux les étudier et vivre avec eux si c'était possible c'est en temps que chercheuse. Tu veux dire que tu voudrais en élever un? Je te demande ça parce que c'est un peu ce que font les éleveur de dragons. Quant je suis allé voir l'élevage de Dragons de Hébrides, j'ai vu comment les éleveur les soignaient, les nourrissaient et comment certains s'occupaient des bébés dragons, ils étaient trop mignon d'ailleurs. j'ai même vu un Docteur en Dracologie essayer d'en monter un... On peut pas dire que c'était une réussite.

Will aussi voulait pouvoir voler au moins une fois dans sa vie à dos de dragons, bien sur ça risquait de ne pas être quelque chose de facile mais il ne désespérait pas. Après tout il y a des siècles avant que les Dragons soient en voix d'extinction comme aujourd'hui il y avait des gens qui passé leur temps à dos de dragons, des chevaucheurs de dragons ou des draconniers comme William avait lu quelque part qu'ils s'appelaient ainsi. Will aimerait en devenir un. Seulement plus personne ne l'était aujourd'hui et il ne savait pas si le Ministère verrait d'un très bon œil qui reviennent. Après tout une personne à dos de Dragons pourrait faire des ravage si elle était mal intentionnée, comme l'héritier de Serpentard par exemple. Mais bon, il verrait ça n temps voulut et lui les lois change tellement souvent à ce sujet qu'il était inutile qu'il s'y intéresse tout de suite dans sept ans à la fin de ses études ce ne serait plus la même chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Mar 30 Sep - 21:08






Adrastéïa était passionnée par la divination surtout parce qu'elle avait un don dans ce domaine. Le reste ne l'intéressait pas vraiment en fait. Elle voulait se concentrer sur l'essentiel, et pour elle c'était la divination et les créatures magiques. C'était peut être difficile à comprendre pour quelqu'un qui ne possédait pas un don dans ce domaine. Ou peut être tout simplement cela n'intéressait pas du tout Will. Il était difficile pour elle d'expliquer son choix sans parler de son don et pour le moment elle ne voulait pas que tout le monde le sache. Elle en avait parlé à Elisabeth car celle-ci avait un don aussi, moins facile à cacher que le sien. Elle ne connaissait pas encore assez Will pour partager ce genre de choses avec lui. D'ailleurs elle avait du mal à s'imaginer partager un jour quelque chose avec un garçon. A part peut être sa passion pour les dragons. Elle se doutait aussi qu'elle allait entendre parler de Quidditch assez souvent, surtout que pas mal de personnes avec qui elle parlait étaient dans les équipes de leur maison.

- Oui, il nous arrive de faire de la divination dans les feuilles de thé, mais pas seulement. Il y a tellement de méthodes différentes pour faire de la divination et c'est un sujet qui m'intéresse aussi. Peut être sans doute que mes parents y sont pour quelque chose, dans l'auberge dans laquelle ils travaillent, nous avons une grand mère qui lisait l'avenir aux voyageurs. J'ai toujours été fascinée par ce qu'elle faisait et elle m'a beaucoup appris. C'est aussi pour lui rendre hommage que je souhaites faire de la divination. Pour ce qui est du Quidditch, je finirais bien par m'y faire.

Elle n'avait pas eu la chance non plus de voir des dragons occidentaux. C'était son premier voyage loin de sa famille et son arrivée en Angleterre tout récente ne lui avait pas permis de visiter le pays. Elle aurait adoré voir un dragon occidental en vrai, peut être que pendant ses vacances elle pourrait essayer de visiter l'un des élevages qu'il y avait en Angleterre. Elle avait déjà fait quelques recherches sur leur emplacement et elle enverrait sans doute un hibou aux responsables pour leur demander l'autorisation de venir visiter. Elle espérait vraiment qu'ils lui accorderaient le droit de venir, et puis s'il fallait financer un peu leur recherches, il n'y avait pas de problèmes. La famille d'Adrastéïa était plutôt aisée et son père ne lui refusait jamais un peu d'argent. Il savait qu'elle n'en dépensait que pour des choses importantes. De plus en travaillant à l'auberge familiale, elle avait gagné un peu d'argent qu'elle avait économisé. Mais elle espérait tout de même qu'elle n'aurait pas à casser sa tirelire pour y aller.

- Il faut dire que ce doit être réellement passionnant de voir tout ça. J'espère moi aussi avoir l'occasion un jour de visiter une réserve. Pour ce qui est d'en monter un, il faut être bien courageux pour essayer. Mais qu'est ce que j'aimerais monter sur le dos d'un dragon !

Il était vrai que c'était un rêve un peu fou. Monter sur un dragon... La plupart des gens la prendraient pour une folle. Pourtant il semblait que Will aussi n'était pas insensible à l'idée. Après c'était quelque chose de difficilement réalisable. Elle n'avait pas entendu d'histoires sur les dragonniers. Au Japon, les dragons n'étaient pas vraiment pratique pour voler. Ils étaient plus petit et beaucoup plus long. C'était en fait de très gros serpents, pas vraiment comme les dragons en occident. Ils pouvaient tout de même voler, mais on ne savait pas trop comment car ils ne possédaient pas d'ailes à proprement parler. Encore un mystère qu'elle aimerait bien résoudre. Il y avait tant de choses à savoir sur les dragons.

- Parle moi de ces dragonniers, s'il te plait...





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Lun 6 Oct - 0:28


D'une certaine façon Will enviait Adrastéïa, en effet la jeune fille n'avait pas pour seule passion les Dragons comme c'était le cas de William. En effet apparemment Adrastéïa avait une autre passion en plus des Dragons et c'était la divination. Pour sa part il n'avait pas d'autres passions que les Dragons, il aimait bien le dessin mais on ne pouvait pas dire que c'était une passion. C'était sa mère qui lui avait apprit à dessiner. Bien sur Will aimait bien dessiner mais on ne pouvait pas dire que c'était une passion, c'était plus un passe temps agréable qu'autre chose. En entendant sa camarade lui parler de ce qu'elle avait apprit jusqu'ici sur la divination, Will se demanda si la jeune fille n'avait pas par hasard n don de divination, peut-être qu'elle n'était d'ailleurs pas au courant. Will se demandait d'ailleurs si la Poufsouffle ne pouvait pas lui faire une démonstration de ce qu'elle savait faire en divination, même si c'était juste pour s'amuser. Enfin façon de parler parce que la divination n'est pas un jeu, même si Will ne connaissait pas la façon de faire de la divination ni de quoi que ce soit sa rapprochant.

_Est-ce que tu accepterais de me faire une petite démonstration de ce que cette femme t'as appris à faire en divination? Je ne sait pas moi tirer les cartes ou lire les lignes de la main. Quelque chose dans ce genre. Ça a du être sympa de grandir dans une auberge, tu devais connaitre beaucoup de monde là où tu habitais. j'ai jamais eu l'occasion d'aller faire un tour dans une auberge. Pour ce qui est du Quidditch, il vaut mieux que tu t'y fasses rapidement, parce qu'une fois qu'on en parlera plus pour les qualifications, ce sera pour les matchs. C'est un des sujets de conversation préféré de presque toutes les sorcières et sorciers que je connais.

Will aime lui aussi beaucoup le Quidditch, raison pour laquelle il a postulé pour faire partie de l'équipe de sa maison, mais ce n'est pas pour ça qu'il en parle à longueur de journée. Il préfère de loin parler de Dragons, c'est beaucoup plus intéressant. Il fallait dire que sur es dragons y'a quand même beaucoup plus à dire que sur le Quidditch. Bien sur le Quidditch est passionnant et il y a beaucoup de chose à en dire, mais il faut dire que comme il est encore plus passionné par les dragons il est intarissable sur le sujet. Apparemment Adrastéïa est aussi passionnée par les Dragons que lui, mais contrairement à lui elle n'avait jamais eu l'occasion de voir des dragons en vrai. Elle aussi semblait vouloir monter sur le dos d'un Dragon. Seulement personne n'est monter sur le dos d'un Dragon depuis des centaine d'années, des gens ont bien essayé mais toujours sans succès. Tous ceux qui ont essayé sont soient morts soit ont été gravement blessés. Ce n'ai pas donné à tout le monde de dresser un dragons et encore moins de le monter. Il faut que le dragons soit d'accord chose rare.

_Oui c'est vraiment passionnant, la journée que j'ai passé dans la réserve des Dragons des Hébrides à été la meilleure journée de toute ma vie. Moi aussi j'espère un jour avoir l'occasion de monter un dragons mais je sais que c'est un rêve presque irréalisable, plus personne n'ai monté sur un dragons depuis... Ben depuis les Dragonniers depuis la légende.

D'ailleurs en parlant des Dragonnier voilà qu'Adrastéïa lui demandait de lui parler de ces fameux Dragonniers, seulement il n'en savait pas grand chose, juste de ce qu'il en avait lu dans les livres. Et dans les livres il n'y avait pas beaucoup de détails sur eux non plus. En fait il n'était même pas sur qu'il est réellement existé. En effet les détails sur eux sont extrêmement controversés. Mas au fond de lui Will était certain qu'ils avaient existé, c'était peut-être un rêve complétement fou, mais il vit dans un monde à part après tout.

_Que veux-tu que je te dise sur les Dragonniers? Beaucoup de gens pense que c'est une légende et qu'ils n'ont jamais existé. Moi je suis sur du contraire. En fait d'après ce que j'en ai lu les Dragonniers étaient des sortes de chevalier-sorciers qui se battaient à dos de dragons. J'aurais adoré vivre à leur époque et en être un. Malheureusement aujourd'hui ils ont disparue et je trouve ça vraiment dommage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Ven 10 Oct - 12:06







Adrastéïa était un peu troublée, elle n'avait encore jamais fait de divination pour des personnes étrangères à sa famille. Elle ne se sentait pas encore assez douée pour être certaine de ses prédictions. De plus elle n'était pas encore très familière avec les lignes de la main ou le tirage de cartes. Ce qu'elle réussissait encore le mieux c'était lire dans les feuilles de thé. Mais il était plutôt compliqué de trouver du thé dans une bibliothèque. Elle avait aussi sur elle sa boite d'Omikuji que lui avait offert son sensei avant de partir en Angleterre. C'était encore le meilleur moyen de pouvoir lire l'avenir à quelqu'un sans être obligée de sortir beaucoup de matériel. Elle fit signe à William de s'installer en face d'elle à table. Il n'y avait personne dans cette partie de la bibliothèque, du coup ils pourraient être tranquille. Pour exercer son don de divination Adrastéïa avait besoin de silence et de calme pour se concentrer.

- Je ne suis pas encore assez douée pour lire dans les lignes de la main ou bien tirer les cartes, mais je peux t'initier à l'oracle Japonais si tu le souhaites. Il va falloir seulement un peu de concentration et que tu tires l'un des bâtonnet de cette boite.

Adrastéïa avait toujours vécu dans une auberge avant de venir vivre au château. Il était clair que pour elle c'était vraiment un lieu rêvé où vivre. L'auberge familiale était très grande, entourée d'un forêt et de sources chaudes. Ils étaient perdus en pleine montagne et n'étaient donc pas trop embêtés par la civilisation. Elle se souvenait de ses rares escapades à Tokyo, il y avait tellement de monde et de choses à voir qu'elle avait bien cru en perdre la tête. Sa sœur qui était allée à l'école de magie dans la capitale avait put s'habituer aux charmes de la ville. Adrastéïa aimait bien la campagne et elle était ravie que l'école de Poudlard ne soit pas en pleine ville. Elle ne savait pas où avait vécu William, mais elle était presque sûre qu'il apprécierait l'auberge de sa famille. Il y avait beaucoup de monde qui venait chaque année, ne serait ce que pour les sources chaudes à proximité. C'était tellement agréable, cela lui manquait d'ailleurs parfois.

- L'auberge de mes parents est dans un petit village de montagne, effectivement nous connaissions tout le monde. C'est une auberge très réputée au Japon, il y a beaucoup de passage, les gens viennent surtout pour les sources chaudes qui ont des vertus curatives. Je ne sais pas s'il existe ce type d'auberge en Angleterre. Chez nous on appelle cela des Ryokan, ce qui signifie des auberge traditionnelles.

Adrastéïa ne préféra pas relancer William sur le Quidditch, elle en entendait bien assez parler comme cela. Isabella faisait parti de l'équipe de Griffondor et il semblait que beaucoup de personnes qu'elle fréquentait appréciaient le Quidditch. Il allait falloir qu'elle se fasse une raison, elle essayerait d'assister au premier match de la saison. Le seul soucis c'est que pour le moment elle ne connaissait pas vraiment les membres de l'équipe de sa maison, mais elle ne se voyait pas soutenir ouvertement Isabella qui était chez les Griffondor. Il semblait qu'elle partageait le même rêve que William. Il était vrai que l'idée de monter sur le dos d'un dragon était vraiment saugrenue. Sa sœur lui avait d'ailleurs répété de nombreuses fois que c'était vraiment une idée idiote et qu'il valait encore mieux monter sur un balais. Ce qui rassurait un peu Adrastéïa est qu'elle n'était pas la seule à avoir ce genre d'idées. Peut être qu'elle pourrait trouver un moyen de monter sur un dragon, mais pour le moment ce n'était qu'un rêve.

- Rien ne nous empêche de rêver et puis si nous mettons nos efforts en commun, nous pourrions peut être trouver plus de renseignements sur ces fameux dragonniers, qui sait.

Adrastéïa se sentait excitée. Elle aimait passer du temps dans la bibliothèque et faire des recherches. Encore plus si elle faisait des recherches sur les dragons. La seule chose qui lui faisait un peu peur c'était que ces fameux livres sur les dragonniers soient réservés à des élèves plus âges. La bibliothécaire n'autorisaient pas les premières années à consulter certains manuels et ils auraient certainement beaucoup de mal à la convaincre. La seule façon pour eux d'être certains qu'ils avaient déjà existé étaient de faire des recherches et de retrouver les légendes qui parlaient de ses fameux dragonniers. Mais par où commencer, la bibliothèque était immense et elle avait déjà épluché pas mal des livres qui se trouvaient dans la section des dragons. Mais peut être ne cherchait-elle pas au bon endroit. Il lui faudrait aller faire un tour dans les livres d'histoire de la magie, peut être découvrirait-elle quelque chose d'intéressant.

- Te souviens-tu dans quel livre tu as lu ses informations ? Je crois que je vais faire quelques recherches, je trouve le sujet très passionnant. Cela te dirais de te joindre à moi ?





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Dim 12 Oct - 19:44


Will ne connaissait pas grand chose à la divination, il n'en connaissait que ce que tout le monde connait, les boules de cristal, le tarot et les choses de ce genre. Il doutait franchement d'avoir le moindre don de voyance, alors même si par curiosité, il décidé un jour de prendre la Divination comme option, il était certain qu'il n'arriverait jamais à rien. Mais même si lui n'y connaissait rien et qu'il n'avait pas le don, il était fort possible que ce soit le contraire pour sa nouvelle amie. ET ne pas avoir le don ne voulait pas dire qu'il n'y croyait pas. Non, en fait il pensait qu'il y avait toujours une part de vérité dans la Divination, sauf quant on se retrouver devant un charlatan qui nous raconte out et n’importe quoi. Mais ce n'était pas le cas d'Adrastéïa même si elle n'était pas encore sure de son don. D'ailleurs apparemment elle était prête à lui faire une démonstration, rien que pour lui, il en avait de la chance. Adrastéïa lui fit signe de s'installer en face d'elle en lui disant qu'elle allait l'initier à l'oracle Japonais... Voilà bien un truc qu'il ne connaissait absolument pas.

_C'est quoi l'oracle Japonais? Je dois faire quoi pour me concentrer? Je dois penser à quelque chose. Ou je dois juste choisir un bâton parmi tous ceux dans la boite? Je ne connais pas du tout ce système de Divination, il va falloir que tu me guide parce que je n'y connais rien.

Adrastéïa avait apparemment toujours vécut avec ses parents dans l'auberge de sa famille, c'était bien différents de l'endroit ou Will avait passé son enfance. Bien sur tout comme sa camarade, il avait lui aussi vécut avec ses parents avant de venir faire ses études à Poudlard, mais contrairement à la Poufsouffle, il avait vécut dans une jolie maison dans une banlieue de Londres. Il ne connaissait pas la campagne ou les petites villages. Mais il y avait passé quelques vacances quant il était très jeune, même si c'était il y a une éternité et qu'il ne s'en souvenait quasiment plus. Maintenant qu'il était à Poudlard les choses étaient bien différentes. En effet le château étaient au milieu de la campagne, avec des forêts, et il y a non loin du château un charmant petit village typiquement sorciers. William n'a pas encore eut l'occasion d'aller faire un tour à Près-au-lard, mais il avait bien l'intention d'aller y faire un tour bientôt. Entendre Adrastéia lui parler de l'endroit où elle avait grandit lui donnait envie de voir un jour cette endroit, ça paraissait être vraiment un endroit magnifique, surtout qu'il aimait beaucoup les décor de montagnes.s

_Ça a l'air d'être vraiment super comme endroit. Moi j'ai passé mon enfance en ville et dans un endroit comme ça on est une personne parmi tant d'autre, on est anonyme. Il n'y a pas de sources chaudes en Angleterre, enfin pas que je sache en tous cas, mais ça doit être vraiment relaxant. Si un jour j'ai l'occasion de passer au Japon il faudra que je passe à l'auberge de tes parents. En Angleterre il existe bien des auberge de famille, mais rien qui doit ressembler à l'auberge de ta famille. mais en même temps je ne suis pas un expert donc il est possible que je me trompe.

Adrastéïa ne reparla pas du Quidditch et William ne lui posa pas de question. Il savait que certaines personne n'aimait pas ce sport, bien que ce soit très rare. Will n'arrivait pas vraiment à savoir pour quelle raison on pouvait ne pas aimer le sport national des sorciers, mais à chacun ses goûts et ses couleurs. Lui-même adorait le Quidditch depuis qu'il était gosses et que son père lui avait montrer un match, c'était un match entre deux petits clubs, rien d'aussi passionnant que les grands matchs nationaux mais c'était là qu'il était tombé amoureux de ce sport. Et depuis il avait toujours voulut y jouer autrement que pour s'amuser avec des amis. Will adorait voler, c'était vraiment grisant. Mais même s'il adorai voler sur un balais, il rêvait de pouvoir voler sur le dos d'un dragon. Will n'avait pas parlé à grand monde de sa passion pour les Dragons. EN fait il n(y avait que son père et sa mère qui étaient au courant. Enfin maintenant c'était surtout son père et Adrastéïa. Sa mère étant morte il ne pouvait plus parler de sa avec elle. Et ce n'était pas de ça qu'on pouvait le plus facilement parler dans une conversation avec des amis. Surtout qu'il savait qu pour une personne qui n'est pas passionné par les dragons en parler n'était pas vraiment passionnant.

_Oui, c'est une bonne idée. C'est vrai que trouver des informations sur les dragonnier ce serait vraiment super. Surtout que j’adorerai pouvoir prouver qu'ils existaient réellement.

Trouver à Poudlard une personne qui pouvait croire que les dragonniers existaient et qui était prêt à faire des recherches allant dans ce sens était vraiment inespéré. En fait un peu plus et il aurait volonté prit sa camarade dans ses bras tellement il était ravie de l'avoir rencontré aujourd'hui et de tous les points communs qu'ils se découvraient. Mais il n'en fit rien. Pour plusieurs raison mais la plus évidente était qu'il n'allait pas se permettre ce genre de familiarité avec une personne qu'il venait à peine de rencontrer, il ne savait pas comment elle pourrait réagir. En plus même sil ne connaissait pas grand chose à la culture Japonaise il savait quand même qu'ils étaient beaucoup moins expansif que les occidentaux donc elle pourrait mal l’interpréter. William se leva et fit signe à Adrastéïa de ne pas bouger et qu'il allait revenir. Il s'éloigna rapidement et retourna à la table où il avait laisser ses affaires. A sa table il chercha un moment dans ses papiers et revint à la table qu'il partageait maintenant avec Adrastéïa avec un petit livre qu'il tendit à sa camarade. Ça avait l'air d'être un livre assez ancien. Mais il n'était pas très épais, celui-ci ne devait pas faire plus d'une centaine de page et sur la couverture les lettres dorées était presque effacées.

_Ça c'est le premier livre que j'ai lu parlant des Dragonniers. Il n'y a pas beaucoup de livres qui en parle en effet, la plupart c'est des livres qui se trouvent dans la sections mythes et légendes. Mais je serais ravie de me joindre à toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Mar 14 Oct - 20:59







Adrastéïa sourit, il était vrai que les occidentaux n'avaient pas forcément l'habitude des oracles Japonais. Elle invita William à s'assoir en face d'elle et disposa sa boite de bâtonnet en face de lui. Il y avait sur chacun d'eux un symbole différent. Elle déplia ensuite une feuille qui se trouvait à l'intérieur de la boite et qui représente les cinq éléments, l'eau, la terre, le feu, l'air et le métal. Il existait aussi une version avec le yin et le yang, mais Adrastéïa préférait celle des éléments. Elle sorti ensuite de son sac un petit livre relié. C'était un livre qui traitait d'astronomie et de la position des étoiles dans le ciel. Elle réfléchi quelques instants et se demanda si elle ne devait pas d'abord s'occuper de l'année de naissance de William et de son signe Japonais. Elle se dit ensuite que ce n'était qu'une petite expérience pour s'amuser et qu'il n'était pas la peine de faire tout un bazar pour une prédiction. Elle espérait surtout que cela fonctionnerait car elle aurait l'air bien maligne sinon.

- En fait tu vas te détendre et respirer calmement. Ensuite tu vas penser à quelque chose que tu aimerais savoir et tu vas tirer cinq bâtons dans cette boite. Quand tu les auras choisis, tu les placeras sur les symboles que tu vois sur la feuille. Tu les places comme tu le souhaites, il suffit seulement qu'il y ai un bâton par symbole. Comme tu ne comprends pas le japonais, au moins tu ne pourras pas influencer tes choix.

Adrastéïa se détendit elle aussi. Il lui fallait tout de même un minimum de concentration pour faire de la divination. Elle se prit à penser à sa maison et sa famille. Cela ne faisait pas bien longtemps qu'elle était en Angleterre mais ils lui manquaient déjà. Il fallait dire qu'elle n'avait pas vraiment l'habitude de quitter sa famille aussi longtemps. Là il semblait qu'elle ne les reverrait pas avant les vacances d'été. Elle sourit à William, même si elle avait adoré vivre dans un petit village, cela devait être super aussi de vivre dans une grande ville. Il y avait tout à proximité, il n'y avais pas besoin de faire des heures de routes pour trouver ce qu'il nous fallait. Elle n'avait pas encore eut l'occasion de visiter les villes en Angleterre. Elle connaissait certaines grande villes au Japon, elle était déjà allée à Tokyo ou même Osaka et Nara, la ville où elle était née. Mais en Angleterre pour le moment elle ne connaissait que l'aéroport de Londres, le chemin jusqu'à la gare et le voyage qu'ils avaient fait dans le Poudlard express. Elle avait hâte des prochaines vacances pour pouvoir faire un petit peu de tourisme.

- Je suis certaine que mes parents seraient ravis de vous accueillir ta famille et toi. C'est assez traditionnel comme auberge. Je n'ai jamais vu les auberges d'Angleterre, si jamais tu en connais une, je serai ravie que tu me fasses visiter. Je n'ai jamais encore vraiment mit les pieds à Londres. Il paraît qu'il y a plein de belles choses à voir. Tu pourras toujours jouer les guides touristiques si le cœur t'en dit.

Adrastéïa lui sourit, elle avait c'est vrai, un peu peur de voyager toute seule dans un pays inconnu. Si William avait accepté de l'accompagner dans son périple, elle serait ravie de partager ses vacances avec lui. Elle réfléchi quelques instants, elle pensa à son père qui n'aurait pas été ravie de la voir se promener seule avec un garçon. Peut être inviterait-elle aussi Elisabeth ou Isabella. Enfin, ce n'était pas la peine de se faire des films, pour le moment il n'avait pas encore donné de réponse. Adrastéïa était tout de même ravie de constater que William voulait bien se joindre à elle pour faire des recherches sur les dragonniers. Elle aussi voulait pouvoir prouver leur existence et s'ils avaient vraiment existés alors il y avait une petite chance pour qu'elle puisse un jour monter sur le dos d'un dragon.

- Super ! J'essayerai de faire quelques recherches de mon côté et de te donner mes résultats.

Elle espérait pour cela avoir l'aide extérieure de sa sœur à qui elle enverrait certainement un hiboux dans la soirée. Elle voulait savoir si c'était possible pour elle de se renseigner au ministère de la magie au Japon, après tout, en tant qu'Auror elle avait certainement accès à pas mal de choses. Elle espérait de tout son cœur que sa sœur lui répondrait et ne se moquerait pas d'elle. Même si Luna avait tendance à la chahuter un peu, elle aimait souvent lui faire plaisir. Elle regarda William aller fouiller dans ses affaires et rapporter avec lui un livre. Voilà qui était intéressant, il savait déjà par où commencer. Le livre avait l'air bien vieux, ce qui pouvait lui donner un peu de cachet. Elle se demandait d'ailleurs comment William avait fait pour l'obtenir, mais elle préféra garder sa question pour elle. Elle prit le livre qu'il lui tendait et le feuilleta rapidement. Les pages étaient jaunies et l'écriture était presque illisible par endroits mais cela devrait être une lecture passionnante. Adrastéïa le remercia par un sourire.

- Merci de me prêter ton livre, je le lirai avec attention. Je ne suis pas encore allée faire un tour dans le rayon mythe et légende, mais ça me semble un très bon endroit pour commencer nos recherches. Tu as une idée de l'époque à laquelle nous devrions commencer à chercher ?





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Jeu 16 Oct - 16:52


William n'y connaissait pas grand chose aux oracles Japonais et ne savait donc pas du tout comment on faisait pour faire une prédiction avec. Mais comme la curiosité l'avait poussé à demander à sa camarade de lui faire une petite démonstration de ce qu'elle savait sur la divination il ne fallait pas qu'il recule. Il s'installa donc à la table d'Adrastéïa et commença à mettre en place ce dont elle avait besoin pour leur petite séance et en même temps elle fit quelques explications. Will l'écouta avec attention essayant de retenir ce qu'elle lui disait, mais bon ça n'avait pas l'air vraiment sorcier, enfin en apparence tout du moins. Il fallait qu'il pense à quelque chose qu'il aimerais savoir... Seulement que pourrait-il bien demander? Il y avait tellement de chose qu'il pourrait demander alors quoi? Put-être devrait-il demander quelque chose non pas pour lui mais pour son père. Oui, il allait faire ça. Il pensa à son père, est-ce que celui-ci allait un jour réussir à se remettre de la mort de sa mère? Après tout c'était son père qui en souffrait le plus, William lui avait enfouie toute son chagrin et sa peine au fond de lui, mais son père en était incapable.

William commença à tirer un bâton, puis le posa sur le premier symbole sans savoir ce qu'il représentait, en effet il ne risquait pas d'influencer l'oracle vu qu'il ne savait pas du tout ce qu'il faisait. Pour le coup il y allait totalement à l'instinct, puis il tira un deuxième bâton, un troisième, puis un quatrième, il hésita un instant pour savoir où le poser puis enfin le dernier bâton. Pour celui-là il n'y avait pas vraiment à réfléchir vu qu'il ne restait qu'un seul symbole de libre.

Après ça Will s'adossa contre le dossier de la chaise sur laquelle il avait prit place, il c'était tellement concentré qu'il c'était mit un peu à stresser sans sa='en rendre compte. Pour se détendre plus facilement il s'imagina comment devait être l'endroit où Adrastéïa avait grandit. En l'écoutant parler il s'imaginer une petite auberge vraiment charmante. Will connaissait des personnes qui vivaient à la campagne et il avait toujours enviait ces personnes, alors que les personnes en question l'enviaient lui parce qu'il vivait en ville, c'était presque un comble. Mais il fallait croire qu'on était jamais content de ce qu'on avait. Mais c'est un peu comme tout, on s'imagine toujours que l'herbe et plus verte chez son voisin d'à côté, plutôt que chez soi-même. Adrastéïa lui dit que ses parents seraient s'en doute ravie de l’accueillir lui et sa famille dans leur auberge. Will en eut le cœur légèrement serré, il était sure que sa mère aurait adorait un endroit comme celui-ci, malheureusement il n'était même pas sure d'arriver à faire sortir son père de chez eux pour qu'il l'accompagne, il n'était plus sortit de la maison depuis l’enterrement de sa femme.

_Je suis sure que tes parents son très accueillant, malheureusement mon père ne sort plus de la maison depuis quelques semaine, donc je ne suis pas sur qu'il puisse se rendre dans une auberge dans les montagnes Japonaise malheureusement. Pour ce qui est de l'auberge, je n'en connais pas personnellement mais je pense qu'en regardant dans un guide il doit y en avoir quelqu'une d"indiquées. Par contre je ne sais pas si tu a déjà entendue parler du Chaudron Baveur? C'est un pub Anglais célèbre et ils loue des chambres. L’avantage c'est qu'il se trouve juste à l'entrée du Chemin de Traverse, le quartier commençant typiquement sorcier de Londres.

Will avait l'habitude de se balader un peu partout tout seul, il connaissait pas mal d'endroit autant dans le monde magique que dans celui des Moldus et Londres est une ville immense alors si Adrastéïa voulait visiter il lui faudrait effectivement quelqu'un pour la guider. Le jeune Serdaigle n'avait jamais joué les guide touristique mais s'il s'agissait juste de faire visiter des endroits sympathique à une amie il pourrait toujours s'improviser guide le temps une semaine de vacance. En plus il y avait une grande bibliothèque dans les sous-sols de Fleury et Bott, la librairie du Chemin de Traverse, il faudra qu'elle le fasse visiter à Adrastéïa il devait sans doute y avoir des ouvrages traitant des Dragonniers là-bas. C'était dans cette bibliothèque que William avait trouver la majorité des textes qu'il connaissait sur le sujet, malheureusement les livre étant plutôt ancien il n'y en avait pratiquement plus en vente pour les avoir chez soi.

_J'y pense ma mère était archéologue. Quant mon père lui a révélé qu'il était un sorcier elle a faire des recherches sur le monde magique et ses mythe, je suis sur qu'on pourrait trouver des choses intéressant dans ses affaires.

Will avait complétement oublié que sa mère avait fait des recherches sur les mythes et légendes du monde magique. En plus elle avait fait des recherches pendant des années, alors elle avait forcément trouver quelque chose. Il fallait absolument qu'il regarde son son bureau à la maison, c'est là qu'elle avait garder toutes les recherches qu'elle avait faites sur le monde de la Magie. D'ailleurs à bien y réfléchir c'était même plutôt logique qu'elle ait fait des recherches sur la légende des Dragonniers, vu que c'est sa mère qui lui avait offert le livre qu'il venait de prêter à Adrastéïa. Le jeune homme n'avait jamais eut l'idée de demander à sa mère ce qu'elle savait là-dessus, et maintenant il ne pouvait plus le faire, mais si comme il le pensait sa mère avait fait des recherches là-dessus, elle en avait gardé une trace à la maison. Du coup il faudrait aussi peut-être qu'AdrastéPia vienne chez lui pendant les vacances pour l'aider à regarder dans les dossiers de sa mère et pour trier tout ça. Tout seul il n'y arriverait jamais. Adrastéïa sortie Will de ses réflexion en lui demandant s'il avat une idée de l'époque à laquelle ils devaient chercher pour avoir le plus de chance de trouver des indices sur les Dragonniers.

_Non, je n'est pas d'époque précise, mais d'après ce que j'ai put lire l'âge d'or des dragonniers remonte au moyen-âge, d'ailleurs à cette époque certain d'entre eux étaient ce que les Moldus appellent des chasseurs de dragons. Donc je pense que c'est en cherchant à l'époque de la chevalerie qu'on a le plus de chance de trouver quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Sam 18 Oct - 11:28







Adrastéïa observa William et le vit choisir ses bâtonnets et les poser sur les symboles. Elle ferma les yeux quelques secondes, il lui fallait beaucoup de concentration pour faire des bonnes prédictions. Elle respira calmement et fit le vide dans sa tête. Ca laissera le temps à William de terminer de poser ses bâtonnets. Elle rouvrit les yeux et avait un peu le regard vide. Elle savait que c'est ce qu'il se passait quand elle se préparait à une séance de divination. Parfois cela faisait un peu peur aux gens, elle espérait que William serait parfaitement calme et resterai aussi parfaitement silencieux. Adrastéïa rapprocha d'elle la carte et regarda le symbole sur le bâtonnet placé sur la terre. Elle commençait toujours par la terre, alors que certains voyants préféraient commencer par le feu. Elle regarda le symbole et fronça les sourcils. Elle leva les yeux vers William mais ne dit rien. Elle observa ensuite les symboles placés sur le feu, l'eau, l'air et ensuite le métal. Plus elle avançait, plus elle restait perplexe.

Adrastéïa respira un grand coup et prit sa voix de voyante. Quand elle faisait des prédictions elle avait une voix plus posée et plus grave. Elle ne savait pas trop comment aborder le sujet avec William. C'était l'un des inconvénients de son don, elle apprenait souvent des choses sur les personnes concernées qu'elles ne voulaient peut être pas révéler. Il semblait pourtant que la question que Will avait posé ne portait pas sur sa personne, mais sur un de ses proches. Pourtant la prédiction englobait aussi William qui avait un destin un peu particulier. Adrastéïa n'aimait pas mentir et elle essayait toujours d'être le plus précise possible dans ses paroles. Elle prit la main de William sans vraiment s'en rendre compte. Avoir un contact avec la personne concernée l'aidait souvent à être plus concentrée.

- Ta famille est dans le deuil depuis peu. Il semblerait que quelqu'un de très proche de toi soit décédé. Je ne veux pas m'avancer trop, mais d'après ce que j'ai put en lire, il semblerait que ce soit l'un de tes parents. Le parent restant est entré dans un profond désespoir et même si toi même ne le montre pas, ce décès t'as particulièrement touché. Le temps fera son œuvre et petit à petit le chagrin et la peine partiront. Tu auras bientôt d'autres préoccupations plus importantes. Ne t'inquiètes pas, la personne à laquelle tu penses se remettra de cette perte, il lui faut seulement du temps et du soutient. Envoie lui tous les jours un hiboux, parle lui de ce que tu fais à Poudlard et essaye de lui changer les idées. J'espère avoir correctement répondu à ta demande.

Adrastéïa poussa un profond soupir et ses yeux redevinrent normaux. Elle regarda William un peu gênée. Elle n'aimait pas trop faire des prédictions un peu malheureuses. Elle se sentit alors rougir quand elle se rendit compte qu'elle lui tenait la main. Elle ne savait plus où se mettre et n'osait pas retirer sa main. Elle décida donc de passer à un tout autre sujet et de répondre aux questions que William lui avait posé préalablement. Elle se rendit compte qu'il lui avait parlé de son père qui ne voulait pas trop sortir. Il semblerait alors que ce soit la mère de William qui soit décédée. Adrastéïa se sentit triste pour lui mais n'en montra rien, comportement encore une fois typiquement japonais. Elle fit l'effort de lui sourire et essaya de se montrer charmante.

- J'en ai entendu parler. Je ne suis jamais allée au chemin de traverse, en arrivant en Angleterre j'avais déjà toutes mes fournitures pour Poudlard. Au Japon il existe un grand magasin, un peu comme un immense centre commercial, qui vend des articles de sorcellerie. C'est plutôt moderne comme endroit. Mais si un jour tu es libre, je serai ravie que tu m'y accompagne et que tu me fasses découvrir.

Adrastéïa apprit aussi que la mère de William avait été archéologue. Voilà qui était intéressant, surtout qu'il semblait qu'elle avait fait des recherches sur le monde magique. Elle avait peut être découvert des choses sur les dragonniers et c'était certainement pour cela que William était au courant de leur existence. Voilà qui devenait de plus en plus excitant. Elle avait vraiment hâte de commencer les recherches et de découvrir qui étaient vraiment les dragonniers. Elle respira calmement pour essayer de reprendre contenance, elle avait toujours été un peu impétueuse et voilà qu'elle laissait sa vraie nature ressortir. Si elle s'écoutait, elle sauterait partout dans la pièce et partirait directement en courant faire les recherches. Adrastéïa ne voulait pas non plus forcer William à fouiller dans les affaires de sa mère, elle essaye donc de temporiser un peu son énergie.

- Faisons déjà des recherches ici à la bibliothèque et si jamais on ne trouve rien, tu pourras toujours aller voir dans les affaires de ta mère.

Elle essaya de se souvenir de ses cours d'histoire. Elle n'avait pas vraiment étudié l'histoire occidentale, mais plutôt celle du Japon et elle ne se souvenait pas de dragonniers à cette époque. Peut être qu'au Japon il n'y en avait pas tout simplement. Il lui faudrait donc déjà se renseigner sur l'histoire en occident et surtout celle du moyen-âge. Elle avait vu quelques films sur l'époque, mais ce n'était sans doute que des fictions et c'était bien loin de la réalité. La seule chose qu'elle connaissait sur la chevalerie et l’Angleterre c'était la légende du roi Arthur. Maintenant qu'elle y pensait, il y avait peut être des dragons dans cette histoire. Mais était-ce vrai ou seulement une légende, elle ne le savait pas vraiment. Elle savait pour sûr qu'il y avait Merlin dans les cartes de chocogrenouille, mais est ce que ça voulait dire qu'il avait vraiment existé.

- Je dois t'avouer que je ne connais pas trop l'histoire de l'Angleterre au Moyen-Age, mais du coup je vais me renseigner dessus et je vais apprendre plein de choses. Tu parles surtout de l'époque du roi Arthur et ses chevaliers de la table ronde ?





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Jeu 23 Oct - 0:10


Will fit preuve d'une grande concentration quant il choisit les bâtonnets qu'il plaça sur les différents symbole, il ne savait pas lire le japon alors il laissa son instinct le guider et surtout guider sa main. Pendant tout le processus il pensa à son père, il était anéantit depuis la mort de sa femme. C'était la seule fois que Will l'avait vu pleurer, et il n'avait pas put le consoler. Le jeune homme c'était retrouvait complétement désarmé devant le désespoir de son père et il avait peur de le perdre lui aussi. C'était cette peur qui avait fait qu'il c'était lui-même enfermé dan un monde peuplé de dragons et autre symbole de la chevalerie. Car même si Will avait toujours était fasciné par les Dragons, c'était devenu maintenant presque un mode de vie, ce qui n'était pas le cas avant. Voilà ce fut à tout ça qu'il pensa pendant qu'il tirait les bâtonnets. Et maintenant qu'il avait fait sa part il ne lui restait plus qu'à attendre qu'Adrastéïa à faire sa prédiction. Il espérait sincèrement que ce qu'elle allait voir dans son oracle serait plutôt de bon augure pour son père, il ne voulait pas le perdre lui aussi.

William observa sa camarade et elle la vit fermer les yeux, sans doute pour se concentrer elle aussi, elle en avait sans doute besoin avant de faire toute divination, ça ne devait quand même pas être simple. Lorsqu'Adrastéïa rouvrit les yeux, ceux-ci étaient vide, comme si la jeune fille n'habitait plus son corps, c'était vraiment super bizarre comme truc. Le Serdaigle sentit un frison lui parcourir l'échine mais il ne broncha pas et ne dit rien, c'était sans doute normale même si c'était légèrement flippant. Il attendit donc de savoir ce qui allait se passer maintenant. Alors qu'Adrastéïa allait prendre la parole, elle lui prit la main, chose qui surprit plutôt le jeune homme, c'était la première fois qu'elle se montrait aussi familière avec lui. Et Adrastéïa prit la parole mais d'une voix tout aussi bizarre que ses yeux. Il l'écouta avec attention, cela le rassura un peu bien que ce fut douloureux.

_Hé bien, je dois avouer que tu n'a pas mentis sur tes pouvoirs. Sinon je ne vois pas comment tu aurait put savoir que ma famille était en deuil. J'ai effectivement perdue quelqu'un de très proche et que j'aimais énormément. C'est ma mère qui nous a quitté, cela fait à peine quelques semaines, c'était quelques jours à peine après la rentrée, depuis mon père n'est plus que l'ombre de lui-même. J’espère vraiment que tu dis vrai quant tu affirmes qu'il va finir par s'en remettre, car pour le moment il n'est pas sur le chemin de la guérison. Je vais suivre tes conseils et lui écrire tous les jours et j'espère qu'un jour il finira par me répondre, Pour le moment je n'ai eut aucune réponse de sa part. En tous cas, ton don est vraiment impressionnant, je n'était pas sur d'y croire avant, mais tu as sut me convaincre.

Pendant qu'il parlait les yeux d'Adrastéïa étaient redevenue normaux, ils n'étaient plus vide comme ça avait été le cas un peu plus tôt alors qu'elle faisait son oracle. C'était vraiment impressionnant comme changement. William ne savait pas s'il devait trouver ça fascinant ou bien s'il devait en avoir peur. Pour le moment il devait avouer qu'il ressentait un peu les deux sentiments en même temps sans vraiment savoir lequel était le plus puissant des deux. En tous cas une chose était sur, c'était très troublant comme expérience. Heureusement pour elle, et pour les autres d'ailleurs, qu(Adrastéïa n'était pas comme ça tout le temps. Enfin en même temps c'est vrai qu'elle était déjà assez spéciale comme ça, mais Will aimait bien son côté un peu différente des autres filles.

_Je suis sur que c'est un endroit qui te plairait. Par contre ça n'a absolument rien à voir avec un centre commerciale, c'est beaucoup plus rustique. C'est un endroit qui est dissimulé à la vu des Moldus alors qu'ils passent souvent juste à côté sans qu'il ne se rendent compte de rien. C'est une vieille rue pavé avec des tas de petite boutiques des deux côté, on peut vraiment trouver tout et n’importe quoi là-bas. Tu veux voir une photos, je crois que j'en ai un dans mon sac, ça pourra te donner une idée avant qu'on y aille.

William était généreux de nature du coup il n’était absolument pas contre faire faire un petite visite de Londres à Adrastéïa, que ce soit le Londres Sorcier ou celui Moldu. Ainsi donc il savait en quoi consisterait ses prochaine vacances, faire visite la capitale Anglaise à sa camarade. Par contre comme elle n'habitait pas l'Angleterre... Il faudrait sans doute qu'il demande à son père si elle pouvait utiliser la chambre d'amies à la maison, si tant est que son père finisse par répondre à ses lettres. Est-ce qu'il les lisait seulement d'ailleurs? La prochaine fois il faudrait peut-être qu'il demande à sa chouette de vérifier et de ne pas partir tant que son père n'avait pas prit connaissance de son courrier. Et puis si Adrastéïa dormait chez lui comme ça elle pourrait l'aider à faire des recherches dans les affaires de sa mère. Seulement il ne savait pas si au Japon c'était quelque chose qui se faisait, qu'un garçon invite une fille à passer les vacances chez lui.

_D'ailleurs comme tu n'as pas de chez toi ici en Angleterre, je me disais que tu pourrais utiliser la chambre d'amis chez moi quant je te ferais visiter Londres, et puis comme ça tu pourras m'aider à faire les recherches dans les affaires de ma mère.

Bien sur elle n'était pas obligée d'accepter, et le jeune homme était pratiquement sur qu'elle ne le ferait pas, mais dans ce cas où dormirait-elle? Avait-elle seulement de quoi se payer un hôtel pendant la durée des vacances.? Will devait bien avouer qu'il n'en savait rien du tout. Mais il laissa ses questions de côté, pour le moment il ne pouvait pas avoir les réponses qu'il cherchait. Par contre il pouvait répondre au question que la Poufsouffle se posait concernant l'époque Moyenâgeuse dont il lui avait parlé u peu plus tôt celle qui concernait leur époque de recherche sur les dragonniers. Adrastéïa avait à peu près ciblé la bonne époque, en effet les légendes du roi Arthur et des chevalier de la table ronde faisait souvent état de dragons. Seulement il fallait savoir que la véritable histoire du roi Arthur et de ses chevalier était différentes de celle que les Moldus connaissait.

_Oui c'est à peu près l'époque. Mais est-ce que tu savais que les Légendes du roi Arthur et de ses chevaliers que connaissent les Moldus ne sont pas les vrai histoires, Beaucoup de chose ont été retiré, parce qu'elle concernant trop directement le monde magique. C'est Merlin lui-même qui a effacé certain passage des légendes Moldus, pour que seule les Sorciers y ait accès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Ven 24 Oct - 21:21







Adrastéïa n'avait pas menti à William. D'ailleurs quel intérêt aurait-elle eu à le faire ? Il était vrai que les deuils étaient souvent difficile à gérer, que ce soit pour les êtres proches ou les autres autour. William était vraiment un garçon courageux, il avait perdu sa mère et s'inquiétait vraiment beaucoup pour son père. Il avait l'air si calme et pas du tout accablé. Si elle même avait perdu sa mère elle serait sans nul doute anéantie. Il devait vraiment avoir une maîtrise de ses émotions assez hors du commun. Comme quoi certains pouvoirs n'étaient pas grand chose côté de la volonté humaine. Cela ne devait pas être simple pour le père du jeune homme, il se retrouvait tout seul dans sa grande maison. William était retourné faire ses études à Poudlard et pouvait essayer de penser à autre chose. Elle était certaine que les lettres qu'il lui enverrait l'aideraient à se reconstruire. Il ne fallait pas perdre espoir, surtout pas maintenant.

Adrastéïa ne voulait pas se mêler de ce qui ne la regardait pas. Elle savait que la mère de William était morte, mais elle ne savait pas dans quelles circonstances. Elle n'osa d'ailleurs pas le demander au garçon, il n'avait certainement pas envie d'aborder ce genre de sujet avec elle. Adrastéïa se sentait d'ailleurs déjà assez mal à l'aise comme cela. C'était un des gros inconvénient de son don, il lui arrivait d'apprendre des choses que les gens voulaient cacher. Mais si William c'était concentré sur cette question, c'est qu'il savait que le sujet aller forcément être abordé. Ou alors il ne croyait pas vraiment qu'Adrastéïa était particulièrement douée, auquel cas il avait été plus que surpris. Adrastéïa n'avait toujours pas lâché la main de William et ne savait pas vraiment comment elle pouvait se sortir de cette situation, d'autant plus que lui même ne semblait pas vraiment gêné. Peut être ne s'en était-il pas encore rendu compte tout simplement. Adrastéïa rougit légèrement, cela ne lui arrivait pas souvent.

- Il finira par répondre, ce n'est qu'une question de temps. C'est dommage qu'il n'y ai pas un système d'accusé de réception ou de droit de réponse. Si tu pouvais obliger ton hibou à rester planté devant lui tant qu'il ne répond pas, là il se sentirait certainement obligé de le faire. Mais pour le moment tu devrais juste continuer à lui écrire et surtout dit lui que ta mère n'aurais pas voulu qu'il se rende malade ou pire pour elle. Elle ne souhaite que vous voir heureux et ce qui se passe ne l'aide pas forcément à reposer en paix.

Elle ne voulait pas accabler William d'avantage, mais peut être son père prendrait-il conscience que son attitude ne pouvait qu'empirer les choses. William lui parla alors du chemin de traverse. Il lui faudrait vraiment aller visiter cet endroit. Toutes les personnes qu'elle croisait lui en parlaient. Ils étaient d'ailleurs tous étonnés qu'elle n'y ai jamais mis les pieds. Quand il lui proposa de voir une photographie, elle devint curieuse. Certes elle en avait entendu parler, mais elle ne savait pas du tout à quoi cela ressemblait. On lui disait que c'était une ruelle, mais les images qu'elle avait dans la tête n'en faisait pas forcément un lieu très fréquentable. Elle fut donc heureuse de voir que quelqu'un avait eu l'idée de lui montrer une photographie.

- Oui bien sûr, cela me donnera une meilleure représentation de l'endroit. J'avoue m'en faire une idée un peu glauque.

Adrastéïa se senti rougir encore un peu plus à la proposition suivante de William. Encore aucun garçon ne lui avait jamais proposé de venir dormir chez lui. D'ailleurs son père s'y serait formellement opposé. Elle même ne savait pas trop si elle devait accepter ou non. Il lui avait bien dit qu'il y avait une chambre d'ami, mais elle ne savait pas pourquoi, elle se faisait des films dans sa tête. Puis elle repensa à la situation actuelle de William et de son père. La venue d'une étrangère dans une maison endeuillée n'était pas forcément une bonne idée. Adrastéïa avait des économies et cela ne la gênait pas du tout de se payer quelques nuits à l'hôtel. On lui avait dit qu'il y avait une auberge de sorcier à Londres dans laquelle il était possible de louer des chambres.

- Merci beaucoup pour ta proposition, je vais y réfléchir. Tu es bien certains que cela ne va pas déranger ton père vu la situation actuelle ? Parce que je peux très bien loger à l'hôtel, cela ne me pose aucun problème.

Elle imaginait déjà ce qu'elle pourrait dire à son père. Elle savait d'ailleurs qu'il s'y opposerait formellement, il était bien trop vieux jeu. Elle ne lui dirai donc rien du tout, ce qu'il ne savait pas ne pouvait pas l'offenser. Elle se demanda même si elle en parlerai à sa sœur. Peut être que c'était un secret qu'elle pouvait garder pour elle. En même temps elle n'avait pas encore accepté d'aller chez lui pour les prochaines vacances et puis qui sait s'il pourrait vraiment la loger. Peut être en parlerait-elle à son amie Isabella, elle qui aimait les choses croustillantes, elle serait sans nul doute intéressée. Il fallait qu'elle se calme, il ne lui avait pas non plus demandé de l'épouser, c'était seulement une invitation tout ce qu'il y avait d'amical. Pourquoi s'emballait-elle ainsi ? Elle essaye de chasser cette idée de ses pensées en de retourner à la conversation initiale. Effectivement elle ne connaissait pas beaucoup les légendes d'Arthur, et elle avait certainement entendu la version moldu de l'histoire.

- Je veux bien que tu me racontes ce que tu sais, j'avoue ne pas m'y être vraiment intéressée au Japon. Je ne savais même pas qu'il y avait deux versions de l'histoire. Je suis curieuse de savoir ce que Merlin à bien put y enlever.





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Sam 1 Nov - 10:21


William était impressionné par les pouvoirs d'Adrastéïa, bien sur il n'avait pas douté du don de sa camarade mais il ne pensait pas que son pouvoir était si puissant. Et au fond il savait qu'elle avait raison. Will avait beaucoup souffert de la mort de sa mère, d'ailleurs celle-ci était morte dans les bras du jeune homme et il n'arrivait pas à l'accepter. C'est pour ça qu'il c'était créé son monde à lui. Mais là, avec Adrastéïa, en parlant de la mort de sa mère et de l'effet que ça avait sur son père il devait affronter la réalité et ce n'était pas facile. Néanmoins si Will ne voulait pas que son père sombre dans le désespoir et se laisser mourir il fallait qu'il se reprenne, il ne devait pas se laisser abattre lui aussi et il devait suivre les conseil de la jeune fille. Mais il ne savait pas si de simple lettres suffiraient à faire en sorte que son père reprenne goût à la vie. Il fallait qu'il sorte, qu'il rencontre des gens, il ne fallait pas qu'il reste enfermé comme il le faisait, mais peut-être que c'était encore trop tôt.

Will ne parlait presque jamais de sa mère, et donc encore moins de la mort de cette dernière, en fait depuis que c'était arrivé, Adrastéia était la première personne avec qui Will en parlait. Cela pouvait paraitre anodin d'un point de vue extérieure, mais pour Will cela montrait surtout qu'il considérait la Poufsouffle comme une amie. Le jeune homme n'avait pas une foule d'amis juste quelqu'un et la plupart n'était pas à Poudlard étant un sang-mêlé il avait beaucoup d'amis Moldus. Et bizarrement sa fascination pour les dragons ne l'aider pas vraiment à ce faire de nouveaux amis, sauf lorsque les personnes dont il se rapprochent les aiment aussi ce qui et le cas d'Adrastéïa. En tous les cas il ne savait pas comment la remercier pour ses conseils, savoir que son père finirait par remonter la pente lui laisser espérer. Certes il ne savait pas combien de temps cela allait prendre mais tant pis, il attendrait le temps qu'il faudra, il n'était plus à quelques semaines, ou mois près, surtout qu'il était rarement chez lui, maintenant qu'il vivait au château. Plus par instincts qu'autre chose Will prit la main qu'Adrastéïa avait poser sur sa main et la serra légèrement en lui souriant pour la remercier de ses conseils.

_J'espère que tu dis vraie et qu'il s'en remettre, il était très amoureux de ma mère, et ma mère de lui, ils passaient le plus clair de leur temps ensemble. Ils étaient mariés depuis très longtemps, mais on avait toujours l'impression que c'étaient deux jeunes amoureux, qui partaient en pique-nique ou qui allaient voir un film. Je ne sait pas comment ils faisaient, c'est peut-être ça le véritable amour, en tous cas c'est ce que me disait ma mère quant je lui posais des questions. J'espère moi aussi un jour connaitre le bonheur qu'ils ont connu, vivre avec la personne qui est faite pour soit, tout le monde devrait connaitre ça.

Pour éviter de trop penser à ses choses là, Will parla ensuite du chemin de Traverse à Adrastéïa, c'était vraiment un endroit fabuleux regorgeant de trésors en tous genre. Le jeune homme aimait particulièrement Fleury et Bott la librairie, lui qui aimait lire, il pouvait s'en donner à cœur joie, si bien qu'il voudrait presque acheter la boutique en entier. Pour ce qui était d'Adrastéïa, il faudrait qu'elle aille faire un tour chez Madame Guipure, si Will avait bonne mémoire il avait déjà vu Adrastéïa dans les couloirs avec de belle robe un peu extravagantes. Le jeune Serdaigle était sure qu'elle pourrait trouver de quoi agrandir sa garde robe en allant faire un tour là-bas, il avait déjà vu de très belle pièce en y allant avec ses parents, si bien qu'il aurait put les qualifier de robes de princesses, même s'il n'avait jamais vu de princesses de toute sa vie, mais ce n'était qu'un détail.

_Tiens regarde, c'est moi et ma mère à l'entrée du Chemin de Traverse le jour où on est allait faire mes achats pour Poudlard. Est-ce que tu ne la trouve pas jolie ma mère?

Will avait toujours cette photos sur lui, car même s'il ne montrait jamais combien la mort de sa mère avait traumatisé c'était bel et bien le cas, il était sérieusement touché. Mais à la différence de son père il avait complétement enfouit sa peine, il espérait simplement qu'un jour elle ne finirait par par exploser. Will préférait ne pas y penser, et se concentrer sur sa camarade, celle-ci venait de rougir fortement suite à son invitation à venir passer les vacances chez lui. Bien loin de considération amoureuse d'aucune sorte il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle avait une telle réaction face à son invitation qui était venue en tout bien toute honneur. Puis Adrastéïa lui demanda s'il était sur qu'elle pouvait venir vu la situation. Et bien il demanderait à son père mais normalement c'était bon. Et puis quel genre de guide et d'ami serait-il s'il laisser une jeune fille de seize ans toutes seule dans un pays étranger dormir toutes seule dans une auberge?

_Je vais en parler à mon père dans mes prochaines lettres, mais je ne penses pas que cela pose un quelconque problème, il m'a toujours dit que je pouvais inviter des amis à la maison. Et même si je ne dote pas que tu puisses te payer l'hôtel, ce ne serait pas très correcte de ma part de ne pas te proposer de venir chez moi.

Will proposait cela bien sur en toute amitié, il ne connaissait pas assez Adrastéia pour imaginer quoi que ce soit d'autre. Bien sur elle était gentille et mignonne aussi, mais il ne l'a connaissait pas assez pour voir autre chose. Leur passion commune pour les Dragons les avait également rapprochait c'était indéniable mais pour le moment le jeune homme ne voyait qu'une très bonne amitié entre eux. Et bien sur il ne pouvait pas cacher qu'il ouvrait difficilement son cœur aux autres depuis qu'il savait la douleur que cela procuré de perdre un être cher. il n'était pas presser de revivre une tel expérience, il ne savait pas cette fois s'il y résisterait. Pour le moment il préférait simplement parler Dragons, mythes et légendes avec la jeune fille, et puis comme tous les monde le sait chaque légendes à un fond de vérité. Donc les légendes du Roi Arthur et des chevaliers de l table rondes était en partie vraie, du moindre pour la version Moldue, car la version sorcier l'était en totalité. Mais avec une mère archéologue Moldue, Will devait avouer qu'il était plus au fait de la légende Moldue que de la version sorcière de l'histoire. Pour la version Sorcière le jeune homme l'avais simplement vaguement survolé, et savait simplement que Merlin avait fait des modification dans la version Moldue de l'histoire qui serait raconté plus tard pour protéger le monde magique et que les Moldus ne connaissent pas son existence.

_Et bien déjà dans la version Moldue il n'est pas dis clairement qui est le père de Merlin, certain ont prétendue qu'il serait le fils de diable ou quelque chose comme ça et il a apparemment laisser sciemment planer ce doute. En fait c'était un sorcier comme nous mais son père aurait côtoyé des Dragons, mais je ne sait pas vraiment ce qu'il faisait, s'il était Dragonnier ou non, à vraie dire je ne me suis pas vraiment penchait sur le version sorcière de l'histoire. Je c'est juste que Merlin n'était pas le seul sorcier à avoir côtoyé Arthur à Camelot, et qu'il y en avait bien d'autres que Merlin à effacé de l'histoire, pour protéger le monde Magique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Sam 1 Nov - 22:39








Adrastéïa comprenait parfaitement ce que William expliquait sur ses parents. Bien qu'elle n'ai pas perdu sa mère, elle savait que ses parents à elle étaient aussi très amoureux. Au Japon on n'exprimait pas ses sentiments comme on le faisait en Angleterre. Ils n'y avait donc pas d'effusions, ni même de câlins ou bisous, surtout en présence des enfants. Mais elle voyait très bien les regards qu'ils se lançaient tout les deux et puis ils ne se disputaient jamais. Adrastéïa les entendait souvent se taquiner pour une chose ou une autre, mais jamais elle ne les avait entendu élever la voix. Peut être se disputaient-ils quand elle n'était pas là, mais elle n'arrivait pas à le concevoir. Sa mère lui avait souvent parlé des garçons, elle lui avait expliqué ce qu'était l'amour, du moins elle avait essayé. Son père aussi lui avait parlé des garçons, il avait été un peu plus strict en lui disant qu'elle ne devait pas approcher un homme tant qu'elle n'était pas majeure. Cette pensée fit sourire Adrastéïa, que penserait donc son père s'il la voyait en cet instant.

Elle était contente que William l'invite chez lui. Il était vrai qu'elle ne se sentait pas vraiment dormir seule dans une auberge qu'elle ne connaissait pas. Elle savait aussi qu'elle n'allait certainement pas en parler à son père, car il aurait sans doute fait une crise cardiaque. Elle savait aussi qu'il lui faudrait tout de même en parler à sa mère, car elle ne se voyait pas aller loger chez un garçon sans que personne de sa famille ne soit au courant. Et puis il lui faudrait quand même l'autorisation de ses parents pour partir du château pendant les vacances scolaires, elle n'était pas encore majeure. Elle sentit William serrer sa main, et elle eut d'un coup une espèce de flash. Cela ne dura que quelques secondes et l'image qu'elle vit était tellement flou qu'elle n'aurait même pas su l’interpréter. C'était assez rare quand cela lui arrivait et c'était souvent un résidu de son pouvoir. Elle fit un petit sourire à William pour cacher sa surprise et sa gêne.

- Il n'y a que le temps qui efface la peine. Pour certaines personnes c'est plus difficile que d'autres, surtout si les sentiments qui les unissaient étaient très fort. Mais il n'est pas seul et toi non plus, vous pouvez compter l'un sur l'autre et c'est ce qui vous aidera tous les deux. Tout le monde rêve du grand amour, j'espère moi aussi le trouver un jour. Je ne m'inquiètes pas vraiment pour toi, tu es plutôt mignon, les filles de ta maison doivent toutes te tourner autour.

Adrastéïa fit un petit sourire et rit doucement en haussant les épaules. Elle se souvenait de la conversation qu'elle avait eu avec Isabella sur le même sujet et elle avait dit exactement la même chose à le jeune fille. A croire qu'elle trouvait tous les anglais mignons ou beau. Enfin Isabella était un peu une exception, ses ascendances de Vélane lui donnait un petit avantage sur les autres. William lui montra alors une photo de lui et sa mère au chemin de traverse. Il était vrai que la mère de William était loin d'être moche. Ils avaient tous les deux le même regard et les même yeux d'un bleu profond. On pouvait dire qu'ils avaient vraiment un lien de famille. Le chemin de traverse avait l'air d'être un endroit vraiment génial et la photographie confirmait ce qu'Adrastéïa en pensait. Elle avait vraiment hâte d'être en vacances pour pouvoir aller y faire un tour.

- Oui ta mère est vraiment très belle. Vous vous ressemblez beaucoup je trouve.

Adrastéïa parlerai certainement de sa rencontre avec William à sa sœur Luna. Elle le trouvait vraiment très gentil et ils pourraient sans nul doute devenir de très bon amis. C'était aussi quelqu'un de serviable qui n'avait pas hésité à l'inviter chez lui alors qu'il la connaissait à peine. Il fallait dire qu'elle en savait certainement plus sur sa vie que beaucoup d'autres personnes à Poudlard. C'était un des désavantages de la divination, mais la personne qui lui demandait de lui en faire savait en principe à quoi s'attendre. Adrastéïa ne rentrait chez elle que pour les vacances d'été, mais elle se dit qu'elle pourrait inviter William à son tour, peut être même que son père pourrait lui aussi se joindre au voyage. L'auberge où vivait Adrastéïa était très grande et il y avait toujours de la place. En plus ses parents ainsi que Luna parlaient très bien l'anglais, ce qui ne serait pas gênant pour eux.

- Je te remercie pour ton invitation et je me ferai un plaisir de l'accepter. Il faudra bien entendu que j'en parle aussi à mes parents pour qu'ils signent une autorisation de sortie pour les vacances. Mais j'y pense, tu disais que tu n'avais jamais visité d'auberge traditionnelle, alors pourquoi tu ne viendrais pas chez moi pour les vacances d'été. Je sais que ce n'est pas tout de suite, mais peut être que ton père ira beaucoup mieux d'ici là et qu'il voudra bien faire le voyage au Japon.

Avec toute cette histoire Adrastéïa en avait presque oublié pourquoi elle était là. Pour les dragons évidemment et il fallait bien dire que William connaissait pas mal de choses sur le sujet. Il leur faudrait donc se procurer la légende du roi Arthur en version sorcier. Elle ne doutait pas qu'il devait y avoir un exemplaire dans la bibliothèque de Poudlard, elle espérait seulement qu'il était accessible aux élèves de première année. Après tout c'était un point de départ pour leur recherche sur les dragonniers. Elle se dit qu'il leur faudrait certainement aller chercher directement dans le rayon d'histoire de la magie ou alors demander peut être tout simplement à la bibliothécaire. Elle écouta les quelques informations que William avait sur Merlin et ce qu'il avait put cacher aux moldus. Il n'y avait pas grand chose, mais c'était un début.

- Je te propose d'aller essayer de trouver directement un livre qui parle de la légende d'Arthur. Nous pourrons ainsi avoir des renseignements sur le père de Merlin. S'il était dragonnier cela doit certainement être mentionné quelque part. D'après toi, il faudrait aller chercher dans quel rayon de la bibliothèque ? J'hésite entre l'histoire de la sorcellerie ou les grands sorciers des siècles derniers. Peut être devrions nous choisir chacun un rayon et prendre tous les livres qui pourraient être en rapport avec la légende d'Arthur et Merlin qu'en penses tu ?





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Dim 2 Nov - 12:57


Will avait toujours vu la relation de ses parents comme une relation parfaite, le fait qu'ils aient toujours l'air d'êre un jeune couple alors qu'ils étaient marié depuis une vingtaine d'année. Le jeune homme c'était toujours dit que plus tard quant il trouverait la personne qui lui était destinée il aimerait que ce soit comme ça avec elle aussi. Qu'ils arrive à garder la flamme intacte comme au premier jour. Ça faisait un peu fleur bleu voir romantique comme ce que pourrait penser une fille, mais Will s'en fichait, il n'était pas le genre de garçon voulant passer pour un gros dur, macho, non il tait plus rêveur et plus romantique, mais ça ne voulait pas dire qu'il n'avait pas de caractère. En effet il ne fallait pas se tromper sur son compte, Will était gentil et sensible avec les personnes qu'il aimait ou qu'il appréciait mais si vous vous attirez un jour son courroux par contre il fallait être prêt à en venir à la baguette. En temps que sang-mêlé il connaissait déjà pas mal de sortilèges que son père lui avait montré, et bien qu'il n'ai une baguette à lui que depuis cette année, il connaissait déjà plusieurs sorts qu'il pouvait utiliser dans un Duel de sorcellerie si besoin était.

Will avait été élevé de façon à ne pas laisser les gens dans le besoin et à les aider si c'était en son pouvoir, et laisser une jeune fille seule dans un auberge dans un pays inconnu sa mère n'aurait pas apprécié. Et Will savait également que si son père avait été dans son état normal et pas enfermé dans sa déprime, lui aussi n'aurait pas apprécier le fait qu'il laisse une amie dormir dans une auberge plutôt que de l'inviter à la maison, ils avaient une maison assez grande après tout et la chambre d'amis était libre. En fait à la base il y avait deux chambre d'amis dans la maison, mais la seconde avait plus tard était transformé en bureau pour les recherches de sa mère sur le monde magique. C'était là qu'elle faisait les recherches qu'elle ne pouvait pas faire dans son bureau à l'université où elle avait sur bureau Moldu, et oui sa mère état une archéologue Moldu un peu comme une version féminine d'Indiana Jones, avec les combat contre les nazis en moins. D'ailleurs lui est sa mère avait toujours aimé ses vieux films, et il se souvenait que de temps en temps ils passaient une journée entière à les regarder avec un saladier de pop-corn avachit sur le canapé.

_En fait ce qui m’inquiéte c'est qu'ils faisaient tellement de choses ensemble que je ne suis pas sure que mon père arrive à se débrouiller tout seul. J'admets que ce n'est pas très bien de penser ça de son propre père mais pour dire la vérité, je ne l'ai jamais vu faire le cuisine une seule fois, ça c’était plutôt le rôle de ma mère. Mon père lui il mettait la table et faisait la vaisselle. Et pour le grand amour, c'est vrai qu'on est encore jeune, on a bien le temps de le trouver, mais contrairement à se que tu penses, les filles de ma maison ne me tournent pas toutes autours, en fait pour le moment j'en connais très peu.

Will avait légèrement rougit sous le compliment d'Adrastéïa, il devait bien avouer que c'était pas tous les jours qu'on li disait ouvertement qu'elle était mignon mais ça faisait toujours plaisir, surtout quant ça venait d'une jeune fille, et pas d'une tatie ou de sa maman. Mais en tous cas il ne mentait pas à Adrastéïa en lui disant qu'en effet il ne connaissait pas grand monde dans sa maison, en fait depuis qu'il était à Poudlard il passait plus de temps enfermé à la bibliothèque qu'autre chose. Bon il y avait bien ses coéquipiers de l'équipe de Quidditch mais pour le moment ils n'avaient pas vraiment sympathisé plus que ça il fallait bien l'avouer. Will montra ensuite une photos du Chemin de Traverse à Adrastéïa, c'était une des dernière photos qu'il avait prise avec sa mère, raison pour laquelle il la gardé toujours avec lui. Will était content qu'Adrastéïa lui dise qu'il ressemblait à sa mère, mais c'était vrai, elle n'était pas la seule à le penser, tout le monde s'accordait à dire qu'il tenait plus de sa mère que de son père, mais ça ne le dérangeait pas, même si bien entendu il aimait énormément son père.

_Si tu viens à la maison pendant les vacances tu pourras voir mon père et tu verras alors que je tiens beaucoup plus de ma mère que de lui, tout le monde le dit depuis que je suis tout petit.

Will connaissait bien l'Angleterre et Londres en particulier pour y avoir passé toutes son enfance, et il devait avouer qu'il était très rarement sortir du pays pas le passé. De plus quant il avait proposait à Adrastéïa de venir passer les vacances chez lui, il ne c'était pas attendu à ce qu'elle lui retourne l'invitation, pourtant c'est ce qu'elle avait fait, et le jeune homme n'était pas contre mais seulement si sont père faisait le voyage aussi. Il n'avait pas peur de voyager seul mais déjà qu'il passer tout son temps à Poudlard pendant les vacances il ne voulait pas en plus partir à l'autre bon du monde en le laissant seul. Si son père se sentait abandonné même par lui, là il sombrerait sans doute dans une déprime de laquelle il ne sortirait jamais plus. Il faudrait donc qu'il n parle à son père et qu'il arrive à le convaincre, mais il avait bien réussi à le convaincre de lui faire visiter l'élevage de Dragons d’Écosse alors il arriverait bien à le convaincre aussi de le suivre jusqu'au Japon.

_Oui, ben sur je comprends il faut tout de même que quelqu'un sache ou tu es au cas où il arriverait quelque chose, on ne sait jamais. Et d'ailleurs si tu veux je demanderais à mon père d'appeler tes parents. Et pour ce qui es de ton invitation je t'en remercie beaucoup, c'est très gentil de ta part, si mon père va mieux d'ici là je suis sure qu'il sera ravie qu'on y aille. Par contre si ce n'ai pas la cas... Je ne préfère pas partir aussi loin sans lui tant qu'il ne c'est pas remit de la perte de ma mère, s'il se sens abandonné... Enfin tu comprends.

Will avait aider sa mère que certaine recherches qu'elle avait fait sur les dragons, mais il fallait bien dire qu'en vérité il avait plus passé son temps à lire les livres de contes et légendes qu'autre choses. Donc il était vrai que les conclusions plus sérieuse de sa mère concernant les recherches qu'elle avait faite il ne s'en souvenait pas du tout, il n'était même pas sure qu'elle lui en ai vraiment parlé un jour. Et si c'était le cas il devait lire autre chose et ne pas l’écouter. En effet une des choses qui agacé souvent sa mère, c'est que lorsqu'il lisait il avait la fâcheuse tendance à se fermer à tout le reste et à ne pus entendre quant on lui parlait. Mais elle ne se rendait pas compte qu'elle avait exactement la même habitude elle aussi. Will réfléchit à la proposition d'Adrastéia sur les deux rayons où elle pensait trouver des informations sur le père de Merlin, elle ciblé plutôt bien les recherche, et Will avait lui même un faible pour le deuxième rayon.

_Je n'ai pas lu les légendes du Roi Arthur en version sorcier mais ça ne coute rien de regarde dedans s'il y des information sur le père de Merlin, mais si à mon avis ça parle plus d'Arthur mais on ne sait jamais. Je vais aller dans le rayon des grands sorciers des siècles derniers voir si je trouve quelque chose, si tu veux ta charger de l'histoire de la sorcellerie. Avec tout ce qu'on raconte sur Merlin, il doit quand même bien y avoir un tome entier qui lui ai dédié quelque part, c'est pas non plus n'importe quel sorcier, ça doit être l'un des plus célèbre qui est jamais existé, si bien que même les Moldus le connaissent même si pour eux ce n'ai qu'un mythe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Lun 10 Nov - 12:48








Adrastéïa ne s'imaginait pas comment pourrait vivre son père tout seul. Certes il ne faisait pas la cuisine et il avait de toute manière des cuisinières pour cela. Sa mère faisait seulement la cuisine pour la famille, mais parfois il leur arrivait de manger les restes d'un banquet ou ce que les cuisiniers avaient cuisinés en trop. Elle savait que son père ne mourrait pas de faim et qu'il saurait se débrouiller tout seul. Quand on dirigeait une auberge, il fallait bien être un peu débrouillard. Son seul soucis serait certainement pour préparer les potions. Sa mère était réellement douée dans le domaine, mais lui ne s'y étais pas vraiment intéressé. Il savait en préparer quelques unes, comme tout bon sorcier qui se respecte, mais ce n'était pas son fort. C'est plutôt elle qui ne saurait pas quoi faire si sa mère disparaissait. Elles étaient très proches et sa mère lui apprenait tant de choses. Bien sûr elle savait s'occuper d'elle, mais la perte d'un être cher aurait été une tragédie pour elle.

Elle se demandait bien comment William arrivait à supporter tout cela. Il avait un calme qu'on aurait put qualifier de japonais. Dans son pays il était très mal vu de montrer ses sentiments, que ce soit en amour ou même pour un deuil. La famille pleurait le défunt seulement quand personne n'était là. Devant tout le monde il fallait afficher un visage impassible. Ce n'était pas forcément très facile, mais certaines personnes, comme William, y arrivait mieux que d'autres. Il devait être difficile pour un garçon de voir son père s'effondrer. En principe s'était les parents qui étaient les soutient de leurs enfants, là les rôles s'inversaient. Devenir adulte d'un coup, ce n'était pas vraiment la situation idéale. Adrastéïa admirait William pour cela, elle ne sait pas si elle même aurait réussi à garder son calme comme il le faisait. Adrastéïa espérait changer de sujet de conversation, car elle ne voulait pas faire souffrir inutilement son ami. Mais il semblait qu'en parler lui faisait du bien. Elle préféra donc que l'initiative vienne de lui même.

- Tu sais les gens peuvent parfois nous surprendre. Quand il ira mieux et qu'il se reprendra en main, il sera bien obligé d'apprendre à cuisiner. Il s'en sortira. C'est plutôt étonnant qu'aucune fille ne te tourne autour, tu es peut être trop modeste pour t'en rendre compte.

Adrastéïa lui sourit. Elle même n'était pas intéressée par une relation amoureuse pour le moment. Mais elle trouvait William charmant et cela elle ne pouvait pas le nier. Il était presque certains qu'ils entretiendraient une relation amicale et c'était suffisant pour Adrastéïa. Elle espérait seulement que sa remarque ne soit pas mal interprétée. Adrastéïa ne savait pas à quoi ressemblait le père de William pour le moment, mais elle avait hâte de le rencontrer. Peut être que sa venue chez eux lui remonterait un peu le moral et lui ferait penser à autre chose pendant quelques jours. C'était certainement de la distraction dont le père de William avait grand besoin.

- Je te dirai mieux cela quand je le rencontrerai en chair et en os. Moi je tiens beaucoup de mon père, surtout en ce qui concerne mon caractère. Ma sœur me le dit souvent.

Adrastéïa comprenait aussi parfaitement que William ne veuille pas venir au Japon si son père ne voulait pas l'accompagner. Laisser seul quelqu'un qui était triste n'était pas forcément une bonne idée. Déjà qu'il était venu à Poudlard en laissant son père seul, c'était certainement déjà assez dur pour lui. Mais Adrastéïa sentait que d'ici les vacances d'été son père irait beaucoup mieux. En tous les cas elle l'espérait. Il y avait tellement de choses intéressantes à découvrir au Japon, elle était persuadée que cela plairait beaucoup à William. Elle savait qu'il y avait aussi une réserve naturelle de dragons au Japon. Son père connaissait beaucoup de monde, avec un peu de chance ils pourraient la visiter. Mais pour le moment ce n'était pas encore d'actualité, les vacances d'été étaient encore bien loin. Adrastéïa sorti un petit bout de parchemin et griffonna quelques chose dessus avant de le tendre à William.

- Voici les coordonnées de mes parents. Ils parlent tous les deux relativement bien anglais, même si comme moi ils ont un accent plutôt prononcé. J'espère que ton père arrivera à les comprendre. Dans tous les cas j'enverrais un hiboux à mes parents pour leur en parler, ainsi il n'y aura pas de problèmes. Pour le voyage au Japon, il y a encore le temps, et j'espère que ton père ira beaucoup mieux d'ici là.

Adrastéïa n'était pas forcément une grande fan de l'histoire de la sorcellerie. Il fallait dire que leur professeur était plutôt soporifique. Le sujet pouvait parfois être intéressant pourtant. Elle se chargerait donc du rayon d'histoire de la sorcellerie. Même si dans les histoires du roi Arthur il n'y avait pas grand chose, c'était déjà un bon début. Elle prendrait aussi d'autres livres de la même époque voir si elle pouvait trouver d'autres références sur les dragonniers. Ils n'allaient certainement pas s'ennuyer pour les prochaines heures. Adrastéïa adorait la bibliothèque et cela ne la dérangeait pas d'y passer la plupart de son temps. Mais elle commençait tout de même à avoir un petit creux. Adrastéïa était une grosse gourmande et elle avait toujours des sucreries sur elle. Surtout du chocolat et là justement elle avait dans sa besace quelques chocogrenouilles. Elle les sorti et en proposa une à William.

- Très bien on va faire comme ça. On va essayer de se limiter pour le moment en nombre de livre, histoire de ne pas partir dans tous les sens. Disons que nous prenons pour le moment trois livres chacun. Je noterais les références de chaque livre que nous consulterons et si nous y trouvons des informations, histoire de ne pas regarder deux fois la même chose. Allons-y, nous nous retrouvons dans dix minutes ici. Cela devrait être suffisant pour trouver trois livres intéressants.

Adrastéïa ouvrit son paquet de chocogrenouille et attrapa son chocolat au vol. Elle avait le coup de main, il fallait dire qu'elle ne mangeait souvent. Elle laissa ses affaires sur la table et partit en direction du rayon d'histoire de la magie.

-





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Jeu 13 Nov - 18:30


C'était dur pour un enfant de vivre avec l'absence de l'un de ses parents, mais c'était encore plus dur de voir le parent restant sombrer dans le désespoir. Pourtant c'était exactement ce que Will était en train de vivre, parfois le jeune homme se demandait comment il faisait pour encore garder le sourire et réussir à vivre normalement. Normalement est-ce qu'il ne devrait pas lui aussi être désespéré? Surement mais ce n'était pas le cas et il n'en connaissait pas le raison, ou bien peut-être que si. Peut-être que l'envie d'avancer en faisant honneur à sa mère lui faisait tenir le coup, ou bien qu'il avait enfermé ses sentiments pour ne pas y penser et vivre au mieux dans son monde peuplé de Dragons et de Dragonniers. Mais quel qu’en soit la raison, il ne fallait surtout pas croire que c'était pas qu'il n'avait pas aimé sa mère, parce qu'au contraire il l'avait aimé énormément, mais il devait vivre, au moins pour elle. Et il fallait qu'il arrive à redonner le gout de vivre à son père, il était la seule famille qui lui resté après out, et si ce dernier se laissait mourir cette fois Will ni survivrait sans doute pas.

Adrastéia était la seule personne à Poudlard à qui Will avait parlé de la mort de sa mère et du fait que son père se laisse dépérir chez eux. Il ne savait pas vraiment si ça lui faisait du bien ou pas d'en parler mais quoi qu'il en soit il en avait besoin. C'était comme si on lui avait enlevé un poids des épaules, peut-être qu'il aurait du en parler avec quelqu'un plus tôt, et peut-être que son père devrait faire la même chose. Le fait d'en parler avec quelqu'un d’extérieur lui ferait sans doute du bien. Mais encore faudrait-il qu'il accepte de le faire et aussi trouver une personne qui accepte de l'écouter et ça c'était moins facile, parce qu'il faudrait que ce soit quelqu'un qui ne soit pas un docteur. Le jeune homme connaissait assez son père pour savoir qu'il se braquerait si jamais un Médicomage ou autre personne du corps médical essayait de le faire parler de la mort de sa femme. Les choses était compliqué, donc pour le moment au lieux de chercher des solutions qu'il ne pouvait de toutes manières pas mettre en œuvre il préférait suivre les conseils de son amie et commencer par écrire tous les jours à son père.

_J'espère que tu as raison, de toutes manières d'ici je ne peux pas faire grand chose. Tu sais je ne suis pas sure d'être trop modeste, je ne connais pas grand monde à Poudlard et je ne sais pas si tu as remarqué mais je ne m'habille pas vraiment comme tout le monde. Même les gens de ma propre maison me trouve un peu bizarre d'ailleurs.

Néanmoins William n'était pas la seule personne de Poudlard à avoir des gouts vestimentaire un peu bizarre, il suffisait de voir sa camarade pour en avoir la preuve, elle aussi ne s'habillait pas comme tout le monde. Et si ce n'était pas une preuve suffisante, vous pouviez toujours aller voir l'Héritière de la maison Serdaigle qui quant elle n'est pas en uniforme porte généralement des robes d'époques. Même chez les professeur il y a des excentrique, comme par exemple le professeur de duel, mais bon c'est une Auror descendante du très célèbre Alastor Maugray alors ceci explique peut-être cela me direz-vous. Will entendit Adrastéïa lui dire qu'elle avait une sœur, lui était fils unique, peut-être que les choses auraient été différente s'il avait eut des frères et sœurs.

_Tu as une grande famille, c'est une grande sœur ou une petite sœur que tu as? Moi je suis fils unique. Et mon caractère je le tiens aussi de ma mère je pense. En temps normale mon père à plutôt les pieds sur terre alors que ce n'est pas vraiment mon cas avec ma fascination pour les mythes et légendes.

Will espérait que d'ici cette été son père irait mieux parce que l'invitation de sa camarade de venir au Japon pour découvrir l'auberge de sa famille était vraiment alléchante, il devait bien l'avouer. En plus Will avait entendu dire qu'il y avait une réserve de Dragons très intéressante à visiter au Japon et il espérait bien pouvoir y faire un tour si allait au Japon avec Adrastéïa. Will était sure que s'il le proposait à sa camarade elle n'hésiterait pas un seul instant à le suivre, mais les autorisation son assez dure à obtenir et comme il ne parle pas un mot de Japonais... Mais bon il verrait ça en temps et en heure, après tout il ne savait même pas encore s'il allait pouvoir se rendre au Japon cet été, alors il ne valait mieux pas mettre la charrue avant les bœufs. Will vit Adrastéïa prendre une plume et un parchemin et y inscrire quelque chose dessus avant de le lui tendre, Will le prit un peu perplexe avant d'y voir les coordonnées de son amie, qui lui expliqua que son père pourrait ainsi contacter les parents de la jeune fille.

_C'est vrai que c'est plus pratique d'avoir les coordonnées de tes parents pour que mon père puisse les appeler, et heureusement même si c'est un sang-pur, il sait ce servir d'un téléphone, de nos jour c'est un peu indispensable. Je suis sur qu'il les comprendra, il a l'habitude des accents, il travail au département de coopération international au Ministère de la magie. Je ne serait d'ailleurs pas surprit qu'il est déjà parlé avec des Japonais avec son travail.

Étant plutôt fan de tout ce qui concerna les Mythes et légendes, pour Will c'était plutôt logique qu'il s'occupe des grands sorciers des siècles derniers car c'était eux qui avait fait les mythes et légendes justement. Du coup Will savait à peu près dans l'histoire de quels sorcières ou sorciers il fallait regarder pour avoir le plus de chances d'avoir des informations sur les Dragonniers. Déjà il fallait commencer par regarder les livres parlant de l'histoire de Merlin et de aussi de Morgane, même si elle était l'ennemi de Merlin ayant vécut à la même époque il y aurait sans doute des information dans son histoire aussi. Après pour le reste Will verrait bien une fois qu'il serait devant le rayon il trouverait. ET il ne doutait pas que de son côté Adrastéïa trouverait aussi de son côté dans l'Histoire de la sorcellerie. Tout en l'écoutant il ne put passer à côté de fait qu'elle était très organisé, et elle savait apparemment ce qu'elle faisait. Puis elle sortie de son sac des paquet de Chocogrenouille et en proposa un à Will, il l'accepta il adorait ça.

_C'est la première fois que tu fais des recherches sur un sujet comme celui-là ou ça t'es déjà arrivé? Parce que tu as l'air de savoir ce que tu fais, je dois dire que je suis plutôt impressionné. Et merci pour le Chocogrenouille. Bon allons à la chasse au information pour pouvoir ensuite essayer de devenir de vrai Dragonniers... Mais si c'est pas demain la veille qu'on pourra tester nos théorie. A tout à l'heure.

Will croqua dans sa grenouille en chocolat avant de prendre le chemin du rayon qui lui était assigné, il passa une première fois les livre en revue avant d'en choisir un pour avoir une vue d'ensemble de ce qui était disponible puis il prit comme il l'avait prévu un livre sur l'histoire de Merlin, un autre sur l'histoire de Morgane et pour le troisième il préféra changer de rayon. Il avait entendu des histoires de dragons avec les chevaliers de la table ronde, il décida donc d'aller chercher un livre de la version Sorcière des légendes du roi Arthur, c'était pas vraiment ce qui était prévue mais il avait comme une intuition. Puis il reprit la direction de la table où il c'était installer avec Adrastéïa. Mais avant il passa par son ancienne table de travail pour récupérer ses affaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Sam 15 Nov - 21:04








Adrastéïa n'avait pas vraiment eu l'impression que William était différent des autres garçons. En fait elle les regardait tellement peu qu'elle ne s'en était sans doute pas vraiment aperçu. Elle se mit donc à regarder avec attention ce que portait William. Il était vrai que ce n'était pas forcément ce que les jeunes portaient en principe, mais cela lui allait plutôt bien. Elle n'en fut pas vraiment choquée. Elle se regarda elle même et sourit, si William se trouvait original, que devait-il penser d'elle. Pourtant aujourd'hui elle avait revêtu quelque chose de plutôt sobre. Elle portait une jupe à petit carreau noire et blanche. Elle portait ensuite une chemise blanche à manche longue et à froufrou. Elle avait noué autour de son coup un ruban noir avec un petit nœud papillon. Elle avait des chaussettes longues qui lui arrivaient au dessus du genou. Elle étaient noire avec de petit nœuds accrochés à la jarretière. Elle avait aussi mit des mitaines noires et blanches avec un ruban noir entrelacé sur le dessus. Elle avait noué ses cheveux en deux grandes tresses qui pendaient sur les côtés. Elle avait mit un serre tête par dessus avec un énorme nœud noir. Même si ses vêtements étaient originaux pour les gens d'ici, elle se trouvait un peu sobre par rapport à ce qu'elle mettait quand elle était au Japon.

Elle avait longtemps hésité à emporter l'un de ses nombreux kimonos. Mais elle savait très bien qu'elle n'aurait jamais vraiment eu l'occasion de les porter ici. Quand elle aidait sa mère dans l'auberge familiale, elle se devait d'être toujours bien habillée. Elle avait donc une belle petite collection de kimono d'apparat qui lui servait à accueillir les clients. Les touristes qu'ils soient moldus ou sorciers appréciaient le charme à l'ancienne de leur auberge. Elle même adorait s'habiller en tenue traditionnelle même si ça lui prenait beaucoup de temps. Les jours où elle était d’accueil, elle savait qu'il lui faudrait se lever au moins deux heures plus tôt rien que pour faire sa coiffure et se vêtir. Elle n'aurait jamais eu le temps de faire cela à Poudlard et d'ailleurs elle n'en avait pas forcément envie.

- Moi je commence à connaître un peu de monde, surtout des gens de ma maison en fait. Tu es une des seules personnes d'une autre maison que je connais.

Adrastéïa n'avait pas vraiment une grande famille. Elle avait une tante et un cousin de côté de sa mère. Son père était lui aussi fils unique. Ses grand-parents elle ne les côtoyait pas beaucoup. Ils venaient le plus souvent pour les fêtes, mais avec sa sœur, elles avaient vraiment beaucoup de mal. Leur grand parents étaient de la vieille école et ils n'avaient pas du tout approuver qu'Adrastéïa parte seule en Angleterre. D'ailleurs ils n'aimaient pas trop que Luna soit devenue auror, ils auraient préférés qu'elle reprenne l'auberge familiale. Du coup Adrastéïa ne s'entendait pas très bien avec le reste de sa famille. Mais William lui venait de perdre sa mère, elle n'allait donc pas se plaindre.

- C'est une grande soeur, elle s'appelle Luna. Elle est auror au ministère de la magie japonais. Moi aussi je suis un peu une rêveuse, je dois avouer que dans ma famille ils sont plutôt pragmatique. Je ne sais pas de qui je tiens ma fascination pour les dragons, mais pas de ma famille.

Il était vrai que certains sorcier de sang pur n'avaient pas vraiment l'habitude d'utiliser les technologies moldu. Ses parents vivaient dans un village de moldu et ils accueillaient des moldus dans leur auberge. c'était donc tout naturellement qu'ils avaient le téléphone, ils n'avaient pas voulu s'équiper de la télévision et d'internet car ils voulaient tout de même rester sorcier. Les moldus qui venaient dans leur auberge, ils y allaient pour se ressourcer, cela ne les dérangeait pas de ne pas avoir accès à toute la technologie. D'ailleurs ils appréciaient beaucoup le côté typique de l'auberge. Elle n'avait pas du tout pensé que le père de William aurait put ne pas avoir de téléphone. Mais si sa mère était archéologue, elle devait certainement côtoyer des moldus. D'ailleurs en habitant à Londres, cela aurait certainement paru très louche s'ils n'avaient pas possédés un téléphone.

- C'est vrai que j'ai parfois du mal à m'imaginer des sorciers qui vivent encore comme au moyen-âge. Je sais que certaines familles de sang-purs sont encore très attachés aux anciennes valeurs. Si ton père n'avait pas eu le téléphone, j'aurais très bien put te donner l'adresse, tu aurais envoyé un hiboux, ça marche aussi.

Adrastéïa était plutôt quelqu'un d'organisé et elle était aussi une très bonne élève. Vivre et travailler dans une auberge lui avaient donné un grand sens de l'organisation. C'était donc tout naturellement qu'elle avait prit les choses en main. Il était vrai qu'elle n'avait même pas pensé demander son avis à William. Elle aimait tellement les dragons qu'elle avait déjà fait quelques recherches dessus. Bien sûr dans son petit village elle n'avait pas eu l'occasion d'avoir beaucoup d'information. Elle avait dut aller à la bibliothèque de la ville voisine et encore comme c'était une bibliothèque moldu, il n'y avait pas grand chose. Elle avait acheté un livre sur les dragons quand elle était parti avec ses parents au centre commercial japonais pour les sorciers. Au Japon il n'y avait pas grand chose sur les dragons, ce qui était dommage. Heureusement que Luna travaillait au ministère, elle avait réussi à lui donner quelques informations intéressantes.

- J'ai déjà fait quelques recherches, mais disons qu'en vivant dans une auberge on devient assez vite organisée. A tout à l'heure.

Elle se mit devant le rayon et commença à chercher des livres de l'époque du roi Arthur. Elle tomba assez rapidement sur l'histoire du roi en version sorcier. Elle décida qu'il serait intéressant de connaître la vraie version. Elle continua à faire le tour du rayon et choisit de prendre des livres sur les mythes et légendes sorciers ainsi qu'un livre sur l'histoire de la magie au début du moyen-âge. Elle prit les livres sous le bras et retourna à la table pour attendre William.





Revenir en haut Aller en bas
William Garland
Élève de première année à Serdaigle
Élève de première année à Serdaigle
avatar

||Messages : 65
||Date d'inscription : 16/05/2010
||Age : 19
||Localisation : En train de rêvasser.
||Emploi/loisirs : Elève de Serdaigle
||Humeur : Rêveur.

MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Ven 21 Nov - 16:02


William pour sa part ne trouvait pas être quelqu'un qui s'habille vraiment bizarrement, il fallait dire aussi que comparait à certaine personne dans le château il restait plutôt simple. Aujourd'hui William portait un pantalon en toile marron, une chemise blanche à manche ample et par dessus une veste un cuir marron sans manche. AU niveau des chaussure il porte comme souvent des bottes en cuire noire mi-haute. Bref tout ça pour dire que même si certaines personnes, voir même beaucoup de personne le trouve original ce n'ai pas son cas à lui. Et apparemment ce n'était pas le cas non plus d'Adrastéïa, qu'après l'avoir plus ou moins examinée elle se regarda elle-même. Il fallait croire qu'elle se trouvait plus extravagante que lui mais à part la profusion de nœuds de ses vêtements Will la trouvait plutôt simple. Enfin il y avait peut-être le nœud de son serre-tête qui était en trop, Will le trouvait un peu trop énorme quand même. D'ailleurs Will aimait bien sa coiffure de sa camarade, ça lui allait bien deux tresses comme ça. Enfin le jeune homme disait ça mais il ne savait pas comment elle se coiffait d'habitude. C'est vrai que Will n'avait jamais vraiment fait attention à elle avant aujourd'hui. Bien sur il avait déjà vu la jeune fille avant comme tout de monde mais il ne l'avait pas détaillée et donc n'avait pas remarqué sa coiffure;

Will n’était pas le genre de garçon à croire ou à vouloir quand tout le monde gravite autour de lui, et pour tout dire il ne cherchait pas forcément à tomber amoureux. Il se disait que de toutes manières son jour viendrait bien assez vite sans qu'il ne cherche forcement, et d'ici là, il aurait tout le temps de se faire des amis. Et d'ailleurs il était déjà en train de s'en faire une. Will fit le compte des personnes qu'il connaissait à Poudlard et il devait bien avouer qu'il ne connaissait pas grand monde en fait, il y avait les membres de l'équipe de Quidditch de sa maison, Adrastéïa et Alyssa. Ce n'était pas beaucoup, pourtant Will était plutôt sympathique et allait vers les autres... Enfin en temps normale, là les choses était peut-être un peu différentes. Il lui fallait sans doute un peu de temps pour se réadapter à aller vers les autres après ce qu'il avait vécut, c'était normale.

_Et bien je suis content de faire partie des gens que tu connais, et j'avoue que toi aussi tu es une des seule personne en dehors des Serdaigle que je connais.

Will était en effet ravie d'avoir fait la connaissance d'Adrastéia, bien qu'au début il avait cru qu'ils n'allait pas du tout s'entendre. Comme quoi la première impression n'est pas toujours la bonne après tout. Pour une fois le jeune homme devait avouer qu'il était bien d'accord avec ce dicton. En fait les deux jeunes gens s’entendaient à merveille. Will devait avouer qu'il trouvait très courageux de la part d'Adrastéïa d'être partie aussi loin de chez elle toute seule, sans personne. Lui il n'était pas sur qu'il aurait eut le courage de le faire, même si son père avait été en pleine possession de ses moyens. En plus pour partir à l’étranger il faut parler la langue du pays en question et à part d'aller en Amérique il ne voyait pas où aller d'autre vu qu'il ne parler aucune autre langue que l'Anglais.

_Oh tu sais parfois il a des gênes qui saute une ou plusieurs générations, alors peut-être que dans tes ancêtres il y a quelqu'un qui être rêveur et que tu tiens ça de lui ou d'elle. Luna, c'est un jolie nom, ça viens sans doute de la déesse de la lune je suppose. Si je n'avais pas décidé de devenir éleveur de dragons je pense que moi aussi j'aurais voulut être Auror, c'est un métier qui doit être fascinant aussi.

Le père de William, n'utilisait pas beaucoup la technologie Moldus, d'ailleurs chez eux il n'y avait pas de télévision, ni de radio Moldus, bien qu'il y est un radio version sorcier. Mais par contre le téléphone ça ils avaient, c'était normale sa mère n avait eut besoin pour son travail, et la première fois que son père avait du l'utiliser apparemment il l'avait tenue à l'envers et ça avait bien fait rire sa mère. William regrettait de ne pas avoir été là pour voir ça. Comme tout le monde William avait lui aussi un téléphone portable mais il devait avouer qu'il ne s'en servait pas beaucoup, et d'ailleurs il l'avait laisser chez lui avant de venir à Poudlard. En même temps il ne lui aurait pas servit à grand chose ici, à Poudlard il n'y a pas d'électricité, donc pas moyen de le rechercher et Will était prêt à parier qu'il n'y avait pas de réseau dans les environs. Will sourie en entendant Adrastéïa dire quelle avait du mal à imaginer des sorciers vivre sans technologie Moldue, pour elle ça semblait s'apparenter à vivre comme au moyen âge. Pourtant il y avait bien plus de sorciers vivant comme ça qu'elle ne pouvait l'imaginer.

_Tu sais, je connais des familles de Sorciers qui vivent encore sans électricité ni téléphone et ils ne vivent pas plus mal que toi et moi. Et certains vivent pourtant dans des quartiers Moldus. J'enverrais le numéros de tes parents à mon père demain, tu devrais prévenir les tiens que mon père va les contacter. Si je lui rabâche dans toute mes lettre qu'il doit les contacter j'espère bien qu'il le fera rapidement.

Niveau organisation Will était un peu comme ça mère, c'est à dire qu'il avait un peu tout n'importe tout, un comble pour un lève de Serdaigle vous ne croyez pas? Mais portant il arrivait toujours à retrouver ce qu'il chercher, comme si en fait son bordel était organisé, ça aussi c'était comme ça mère. D'ailleurs celle-ci disait souvent de son bureau que c'était un bordel organisé. Pourtant lui n'était pas sure de réussir à s'y retrouver dans toutes les montagnes de papier qu'il y avait là-bas. Enfin tout ça pour dire qu'heureusement que la jeune fille avait prit les choses en mains parce que si elle avait attendue après lui, ben il n'aurait pas fait grand chose. Adrastéïa lui apprit que c'était à force de travailler dans l'auberge familiale qu'elle était devenue aussi organisé, il devrait peut-être essayer. En même temps si cet été il allait chez elle, il avait bien l'intention de proposer son aide au parents de la jeune fille. S'il ne le faisait pas son père risquait de lui tirer méchamment les oreilles en plus.

Une fois ses livre en mains Will retourna à son ancienne table de travail, il ressembla ses affaire s qu'il fourra dans son sac en faisant attention à ne pas froisser ses rouleaux de parchemins. Puis il retourna à la table qu'il partageait avec sa nouvelle amie. Une fois sur place il accrocha son sac au dossier de sa chaise posa ses livres sur la table et pencha la tête pour voir les titres des livres qu'Adrastéïa avait choisit. Tiens elle aussi avait prit la légende du roi Arthur version sorcier. Mais l'ouvrage que Will avait prit parlait aussi beaucoup des aventures en solitaire des chevaliers de la table ronde.

_Je vois qu'on a prit tous les deux un livre avec la version sorcières des aventures du roi Arthur. Je sais que c'était pas à moi de le prendre vu que c'est pas un sorcier célèbre mais beaucoup on gravité autour de lui, je trouverais peut-être des noms intéressants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   Sam 29 Nov - 22:41








Adrastéïa connaissait maintenant de plus en plus de monde à Poudlard. Mais William était une des premières personnes qu'elle avait rencontré. D'ailleurs il lui semblait bien que c'était le seul garçon avec qui elle avait l'occasion de discuter. Les autres garçons de sa maison étaient soit particulièrement timides, soit facilement impressionnables. Il fallait dire qu'Adrastéïa n'était pas très amicale avec les garçons en général. Elle ne l'avait pas été avec William au début de leur rencontre, maintenant qu'elle le connaissait mieux et qu'elle l'appréciait il n'y avait plus de problèmes. Tout était pour le mieux et rencontrer en plus quelqu'un qui appréciait autant qu'elle les dragons avait presque été inespéré. De plus il lui avait proposé de l'accompagner sur le chemin de traverse pour lui faire découvrir les boutiques de sorciers anglaises. Elle ne connaissait vraiment aucun garçon qui était prêt à suivre une fille dans les boutiques. William était quelqu'un de très gentil.

Adrastéïa se sentit pourtant un peu bête. Il était vrai que William étant en deuil il n'avait certainement pas dut parler à beaucoup de monde en arrivant. Il n'était pas facile d'être avenant ou même d'aller vers les autres quand on avait le cœur lourd. Il préférait sans doute être un peu seul et c'était parfaitement normal. Mais un peu de compagnie ne pouvait pas lui faire de mal et elle espérait qu'il aurait l'occasion de se faire beaucoup d'amis. C'était déjà bien qu'il fasse partie de l'équipe de Quidditch de sa maison, ça l'obligeait à aller vers les autres et à sortir un peu. Même si Adrastéïa n'appréciait pas le Quidditch, le sport ça ne pouvait pas faire de mal. William avait retrouvé quelques couleurs depuis qu'ils discutaient, elle espérait bien que sa prédiction lui avait donné un peu d'espoir en ce qui concernait son père.

- Tu finiras bien par connaître du monde. Ce n'est que le début de l'année.

Adrastéïa ne se souvenait pas non plus que ses grands-parents étaient particulièrement rêveur aussi. En fait elle se demandait bien d'où cela pouvait provenir, peut être de ses ancêtres anglais ? Le fait qu'elle n'arrête pas de se jeter sur la nourriture aussi devait provenir de ses ancêtre car dans sa famille ils avaient tous un appétit d'oiseau. Elle était vraiment bien tombée chez les Poufsouffle, après tout la fondatrice de leur maison était une très bonne cuisinière. Pour ce qui était du prénom de sa soeur, d'après ce que lui avait dit sa mère, elle était née une nuit de pleine lune particulièrement brillante. Ils auraient put l’appeler Kaguya, comme la princesse de la lune, mais ils décidèrent de l'appeler Luna. Son prénom à elle avait une toute autre signification, Adrastéïa venait du grec ancien, c'était le nom d'une des nymphes qui étaient chargées de protégés Zeus. Mais c'était surtout la signification de ce nom qui avait été choisie par son père. Adrastéïa signifiait celle de qui on ne peut s'échapper. Cela présageait très bien du caractère de la jeune fille car quand elle n'appréciait pas quelqu'un, il ne risquait pas de pouvoir s'échapper.

- Et bien pas vraiment... Luna vient bien du mot Lune, mais en japonais c'est un homme qui est dieu de la lune. Il existe par contre la princesse de la lune qui est plutôt connue des occidentaux, la princesse Kaguya. Tu connais son histoire peut être ?

Adrastéïa avait toujours été bercée par ces contes traditionnels. Un peu comme la légende du roi Arthur, certains avaient été transformés pour les moldus. Elle connaissait la plupart du temps les deux versions. Elle adorait particulièrement le conte de la princesse Kaguya, c'était d'ailleurs un des plus populaires au Japon. Elle qui vivait au beau milieu d'un montagne, elle devrait être habitée à vivre un peu à la dure. Mais dans sa pension familiale il y avait toujours eu de l'électricité et de l'eau courante. D'ailleurs ils auraient certainement été bien embêtés avec les clients si ce n'avait pas été le cas. Elle savait qu'il existait encore de nombreuses familles de sorciers qui ne vivaient pas avec les technologies moldus. Après tout chacun faisait ce qu'ils voulaient, mais Adrastéïa pensait tout de même qu'il était grand temps de passer à un autre mode de vie.

- C'est tout de même dommage de se priver d'électricité juste par principe. Nous avons appris à vivre avec les moldus, alors pourquoi ne pas profiter de certaines choses qu'ils ont put nous apporter...

Adrastéïa se concentra alors sur sa lecture. Elle ne connaissait pas bien la légende du roi Arthur et encore moins en version sorcier. Pour bien comprendre le contexte de l'époque des dragonniers il fallait qu'elle se renseigne sur cette histoire. De plus les contes et légendes elle adorait vraiment ça. Elle feuilleta quelques pages voir si elle ne tombait pas par le plus grand des hasards sur le mot dragon. Puis elle décida qu'il valait mieux lire le livre tout simplement, il lui serait bien plus simple ainsi de comprendre. Le premier nom qu'elle lu fut celui de Uther Pendragon, le père du roi. Déjà il y avait le mot dragon dans son nom, cela présageait bien les choses. Elle décida tout de même de ne pas prendre de notes tout de suite, car après tout c'était le rôle de William de s'occuper des noms.

Elle continua donc à lire tranquillement le début de la légende d'Arthur. Il était donc bien question de Merlin, de son père qui était dragonnier et que lui même parlait aux dragons. Elle trouvait l'idée intéressante, d'ailleurs il y avait bien certaines personnes qui pouvaient parler aux serpents, alors pourquoi pas aux dragons. C'était peut être une piste à creuser, essayer de trouver un pouvoir ou un sort qui permettait à l'époque de communiquer avec les dragons. Cette idée bien en tête elle décida de la partager avec William.

- Ils parlent du père de Merlin qui pouvait parler avec les dragons, tu crois que c'est possible ? Après tout certains sorciers parlent bien le fourchelang... Nous pourrions peut être essayer de trouver d'autres informations là dessus qu'en penses tu ? Et toi tu as découvert quelque chose ?





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherches dans de vieux livres [bibliothèque]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et un entretien pour la cabane dans le vieux chêne, un.
» Chaos dans le Vieux Monde
» *regarde dans le trou de la serrure*
» Chasse aux trésors dans un vieux Manoir abandonné [Jared]
» Tableau des poses de maison de guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins Magiques :: Archives. :: Poudlard.-
Sauter vers: