Venez étudiez à l'école de magie: Poudlard, nous sommes plusieurs années après la mort de Voldemort mais il semblerait qu'une nouvelle menace plane sur la célèbre école de magie! Venez lever le voile de ce nouveau mystère!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rêverie sur un banc [parc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rêverie sur un banc [parc]   Dim 7 Sep - 21:35






Les cours venaient tout juste de se terminer. Un petit air frais se levait et faisait danser les cheveux d'Adrastéïa. Elle aimait pourtant se promener dans la cour à ces heures un peu tardives. Les autres élèves se pressaient pour retourner à leur dortoirs ou partaient en petit groupe en direction de la bibliothèque. Adrastéïa aurait bien le temps d'y aller plus tard, pour le moment elle voulait profiter un peu de la verdure. Dans son village il y avait de grande forêt et des champs alentour, et elle n'avait pas trop l'habitude de rester enfermée dans de vieilles pierres. Elle marchait un peu en rêvassant, sans vraiment regarder où elle allait. Elle pensait souvent à sa famille et à ses amis qu'elle avait quitté en venant faire ses études en Angleterre. Le climat y était un peu plus rude qu'au Japon. Il faisait déjà assez frais pour la saison. Elle leva les yeux vers les arbres qui commençaient déjà à prendre une couleur orangée.

Elle resserra un peu son manteau sur ses épaules et agrippa plus fermement ses livres. Des fois elle se demandait vraiment pourquoi elle était venue jusqu'ici, pour le moment elle ne connaissait vraiment pas grand monde. Elle avait sympathisé avec Isabella Black, une jeune fille de première année comme elle. Mais sinon elle n'avait pas encore vraiment eut l'occasion de discuter avec quelqu'un d'autre. Les personnes de sa maison n'osaient pas trop l'approcher, elle ne comprenait pas trop pourquoi. Sans doute parce qu'elle était Japonaise et que parfois son accent anglais était vraiment terrible. Ou tout simplement son look un peu original faisait un peu peur. Il lui avait semblé entendre qu'elle était un peu folle, mais parfois elle mélangeait les sens en anglais.

Elle avisa un banc près d'un arbre qui était encore baigné par quelques rayons de soleil. Elle décida de s'y poser quelques minutes pour profiter un peu du calme de l'endroit. Il n'y avait aucun bruit à part le bruissement des feuilles au dessus d'elle. Elle ferma les yeux quelques instants et médita. Elle pensa à sa sœur qui avait terminé l'année précédente ses études à l'école de sorcellerie Mahoutokoro et qui avait obtenu des résultats stupéfiant à ses examens. Adrastéïa aimait profondément sa soeur Luna, mais elle avait pour but de la dépasser dans au moins un domaine. Elle soupira, même si elle n'était encore qu'en première année, elle ferait tout pour avoir de meilleurs résultats qu'elle.







Dernière édition par Adrastéïa Inverse le Ven 19 Sep - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Lun 8 Sep - 15:12



&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Ça faisait quelques jours maintenant que Bella avait découvert les joies de la vie à Poudlard. elle avait toujours voulut venir étudier ici et elle en avait enfin l'occasion et c'était vraiment... Magique c'était la mot. Tellement des grands sorciers avaient arpenté ces couloirs avant elle, rien que les quatre fondateurs de Poudlard c'était pas peu dire, et puis il y avait eut Albus Dumbledore, Harry Potter aussi et puis son ancêtre à elle, Sirius Black. Il allait falloir qu'elle se montre digne du nom qu'elle portait, qu'elle fasse honneur à sa lignée et pas en repartant du côté des forces des ténèbres, il fallait qu'elle suive l'exemple de son père et de son arrière grand-père. Pour le moment les cours n'était pas compliqués et la jeune Vélane le savait, les complications viendrait plus tard et c'est à ce moment là qu'il faudra qu'elle travail dure pour avoir de bon résultats. Pour les cours Bella avait vite remarqué qu'il y en avait certains qui l’intéressaient beaucoup plus que d'autres. Par exemple elle adorait les cous d’enchantements, de métamorphose et de Défense contre les forces du Mal. Et puis il y avait les cours de Vol qui était vraiment d'une simplicité enfantine.

En parlant des cour justement Bella venait de finir son dernier cours de la journée, il avait, lui, par contre été particulièrement soporifique, ça avait été un cours d'Histoire de la Magie., Bella avait bien cru qu'elle allait finir par s'endormir. Pou ce réveiller un petit peu la Vélane décida d'aller se changer dans son dortoir, grâce à un ou deux passage secret elle arriva rapidement à l'entrée de sa salle commune, elle monta dans son dortoir enleva sa robe de sorcier réglementaire et enfila un jean et une chemise. Elle remit ses bottes en peaux de dragon et coiffa sur Stetson. Oui Bella avait un look bien particulier en plus des ses cheveux argentée et de ses yeux bleu aux reflets violets. Mais elle était une Vélane après tout alors quitte à être différente autant l'être jusqu'au bout vous ne croyez pas? Elle en tous cas, elle en était persuadée.

Une fois changée la Gryffondor quitta son dortoir et sa salle commune, elle avait un sac à bandoulière sur l'épaule où elle fourrait un peu tout et n'importe quoi, et bien sur elle avait sa baguette accrochait à sa ceinture. Ne sachant pas trop où aller au début Bella dévala plusieurs volée d’escaliers avant de décider de se rendre dans la cour, il faisait encore jour alors autant profiter encore un peu du soleil, il se couchait de plus en plus tôt en ce moment alors tous les rayons du soleil était bon à prendre bientôt la fin des cours se terminerait alors que la nuit serait déjà tombée. Une fois dans la cours du château Bella avisa immédiatement une tête connue, comment la rater en même temps il n'y en avait pas beaucoup comme elle. Il y avait peu de Japonaise à Poudlard et encore moins des Japonaise comme Adrastéïa. Bella pressa le pas pour aller la rejoindre près de son banc.


_Hé! Salut beauté alors comment ça va?

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Dim 12 Oct - 14:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mer 10 Sep - 21:23








Adrastéïa toute à sa rêverie mis quelques secondes avant de se rendre compte que quelqu'un lui parlait. Elle ouvrit les yeux et découvrit devant elle la ravissante Isabella. Elle se demandait toujours comment elle faisait pour être aussi jolie. Elle avait entendu dire que la jeune fille avait du sang de vélane, mais Adrastéïa pensait surtout que c'était sa joie de vivre qui la rendait si attractive. Elle se leva de son banc et s'inclina légèrement pour la saluer. Elle fit un demi sourire en voyant ses vêtements. Elle qui trouvait ses tenues parfois un peu excentrique, celles d'Isabella était pas mal non plus. Pour ses premiers jours à Poudlard, Adrastéïa n'avait pas mit ses tenues les plus provocantes, elle ne voulait pas donner mauvaise impression. Elle avait opté aujourd'hui pour un ensemble plutôt soft, noir, que recouvrait son manteau de sorcière. Elle hésitait encore à revêtir les couleurs de sa maison, elle préférait attendre quelques jours pour sortir de sa garde robe ses hauts jaunes moutardes

- Je vais bien, merci. Et toi, quel bon vent t'amène dans cet endroit ?

Adrastéïa avait un langage en anglais assez soutenu. Il lui arrivait aussi parfois de confondre les mots, elle avait appris l'anglais que quelques années auparavant quand elle avait eu l'idée de demander son inscription à Poudlard quand elle aurait 16ans. Elle se rassit sur le banc et d'un geste de la main invita sa camarade à s'assoir. Elle n'avait pas eu beaucoup l'occasion de discuter ses derniers temps, les gens l'évitaient un peu. Il faut dire qu'elle était certainement la seule sorcière à se promener en permanence avec une poêle à frire. Si les premiers jours quelques uns de ses camarades s'étaient moqués d'elle en douce, ils avaient rapidement compris qu'il valait mieux ne rien dire au risque de se prendre la poêle derrière la tête. Adrastéïa essayait d'être timide, comme elle venait tout juste d'arriver, mais parfois son mauvais caractère et son espièglerie reprenaient le dessus.

- Dis moi, tu as l'impression que je fais peur aux gens ?

A part Isabella, elle n'avait eu de réel contact avec personne. Il lui arrivait même parfois de se demander si ses professeurs ne la trouvaient pas aussi très étrange. Il y avait pourtant quelques étrangers à Poudlard, mais aucun qui venait d'aussi loin qu'elle. Il fallait dire aussi qu'elle avait un accent assez prononcé, même si elle essayait d'articuler correctement, les gens avaient parfois du mal à la comprendre. Adrastéïa poussa un petit soupir, la journée avait été longue et il lui restait pas mal de choses à réviser en rentrant à la salle commune. Comme elle avait pour objectif de dépasser sa soeur aînée, elle se lançait corps et âme dans les études. Elle espérait ainsi obtenir les meilleures notes de sa classe et elle s'en donnait les moyens. Elle se couchait tard, se levait tôt et elle se laissait tout de même un peu de temps dans la journée pour prendre soin d'elle. Soit elle faisait du yoga, soit de la méditation. Elle n'aimait pas vraiment le sport des sorciers, le quidditch. Elle ne se sentait d'ailleurs pas particulièrement à l'aise sur un balais et préférait se déplacer à pied ou à cheval. Elle sortit de sa rêverie quelques instants et sourit à Isabella.

- Tu fais bien partie de l'équipe de Quidditch toi ?







Dernière édition par Adrastéïa Inverse le Ven 19 Sep - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mer 10 Sep - 23:33




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella adore venir faire un tour dans le parc, enfin pour le moment elle aime bien ça mais dans quelque temps lorsque la neige et le froid seront là elle était certaine de beaucoup moins aimer ça. Bella frileuse?... Juste un tout petit peu, bon en fait disons qu'elle n'aime pas mettre de gros pulls et de gros manteaux, alors forcément quant on préfère les habits pas trop encombrant, donc qui ne tiennent pas forcément chaud ben on aime pas le froid. Lorsqu'Adrastéïa se leva pour s'incliner légèrement devant elle, Bella fût d'abord surprise avant de se rappeler que c'est ainsi que les Japonais se saluent entre eux... Un peu bizarre quand même comme façon de se dire bonjour. Mais les japonais avait garder un façon très... Elle ne savait pas vraiment quel état le mot, disons qu'ils étaient plutôt conservateur dans leur culture et en voilà une preuve flagrante. C'est vrai il n'y avait qu'eux pour continuer ce genre de chose, en Europe par exemple les révérence c'était finit depuis belle lurette. Quant la jeune et noir prit la parole et lui demanda ce qui l'amenait dans le parc Bella leva les yeux vers un rayon de soleil en fermant les yeux. C'était pour ça qu'elle était là.[/color]

_Je suis venue profité des derniers rayons du soleil de cette journée qui a été bien changée, et légèrement épuisante aussi il faut bien l'avouer les profs ni vont pas avec le dos de la cuillère faut dire.

Belle avait bien remarqué depuis sa rencontre avec la jeune fille que celle-ci avait une façon de s'exprimer un peu... Ben elle avait pas vraiment un langage de jeunes, mais elle n'ayant pas l'habitude à un langage soutenue n'arrivait pas à s'y faire, du coup elle parlait à Adrastéïa comme à tout le monde. Sauf que parfois il devait y avoir certaines expressions, façon de parler ou métaphores qui ne devait pas être évidente pour quelqu'un qui n'était pas Anglais, et malheureusement souvent Bella ne s'en rendait pas compte. Mais bon, Bella savait également que si Adrastéïa ne comprenait pas une expression ou un mot elle ne se gênerait pas pour lui en demander la signification. D'ailleurs lors de leur trajets dans le Poudlard Express la jeune Vélane avait dû expliquer pas mal de mots et expression à la jeune japonaise, qui elle-même avait dût lui expliquer quelques coutumes de son pays. La question suivante d'Adrastéïa surpris énorme ment Bella qui regarda sa camarade en haussant les sourcils... Elle avait bien entendue sa question? Franchement? Quelle idée.

_Attends... Pourquoi tu me demandes ça? Est-ce que quelqu'un t'a fait une réflexion ou dit quelque chose qui pourrait te faire penser ça? Non, tu ne fais pas peur... Enfin en tous cas à moi tu ne me fais pas peur. Tu es original voilà tout.

S'il y avait bien une chose que Bella ne supportait pas c'est que les gens juge des autres sur leur apparences sans chercher à les connaitre un minimum, c'était faire preuve d'étroitesse d'esprit. C'est vrai Adrastéïa est différente et alors? ce n'était pas une raison pour avoir peur d'elle. Bien sur depuis toujours la différence fait peur mais il serait quand même temps d'évoluer un peu quand même. Adrastéïa est quelqu'un d'adorable pour peu qu'on prenne la peine de la connaitre. Que pouvait-elle faire pour aider son amie elle se le demandait, elle ne voulait pas qu'Adrastéïa est une mauvaise impression de sa vie en Angleterre ou à Poudlard. Mais elle ne pouvait rien faire, du moins elle ne pouvait pas changer la mentalité des gens mais elle pouvait être l'amie de la japonaise et d'ailleurs elle l'était. Après tout Bella aussi était différente des autres donc elle savait se que ressentait Adrastéïa. Mais à la différence de sa camarade Bella avait depuis longtemps appris à vivre avec et à l'accepter, même mieux elle entretenait cette différence, c'était devenue un mode de vie et limite une arme contre la dureté de la vie. Puis vient le sujet du Quidditch et les yeux de Bella s'illuminèrent et on aurait presque put croire qu'il y avait des étoiles qui scintillaient dans ses yeux,. Le Quidditch était vraiment l'une des passion de Bella et faire partie de l'équipe de Quidditch de sa maison avait toujours été son rêve et elle l'avait réalisé.

_De celle de ma maison oui. Toutes les maison ont un équipe et j'ai réussit à intégrer celle de Gryffondor. Tu vas essayer d'entre dans celle de Poufsouffle?

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 12 Sep - 19:26







Adrastéïa ouvrit de grands yeux. Que pouvaient bien faire les professeurs avec le dos des cuillères. Il y avait vraiment des choses en anglais qu'elle ne comprenait pas. Cela avait sans doute un rapport avec le fait qu'Isabella soit fatiguée, mais elle avait du mal à saisir le lien. Elle prit un air grave et se mit à réfléchir, elle avait beau tourner la phrase dans tous les sens, elle ne comprenait vraiment pas. Elle se sentait parfois bête de devoir demander aux gens ce qu'ils voulaient dire, mais heureusement le fait qu'elle soit étrangère semblait aider sur ce point là. Elle leva donc la tête vers Isabella et prit un air un peu gênée.

- Excuse moi, mais je n'ai pas bien compris le sens de ta phrase. Que font les professeurs avec les cuillères ?

Adrastéïa fit un demi sourire. Elle se sentait si seule parfois qu'elle était bien contente de pouvoir discuter avec quelqu'un. De plus Isabella était une personne douce et avenante ce qui convenait très bien à la jeune fille. Elle avait aussi un côté excentrique comme elle et ne semblait pas avoir sa langue dans sa poche. Pour le moment elle ne la connaissait pas assez bien pour vraiment la comprendre, mais il semblait que c'était bien partie pour. La réponse d'Isabella lui fit à la fois plaisir et un peu peur aussi. Il était vrai que personne n'avait fait réellement de réflexions sur sa façon de se vêtir. Mais elle voyait bien les regards en coin ou les sourires voilés dans les couloirs. Elle ne voulait pas non plus paraître paranoïaque, peut être tout simplement qu'elle inventait les choses dans sa tête. Il ne fallait pas non plus qu'elle se focalise sur sa personne. Du coup maintenant qu'elle avait posé la question elle la regrettait un peu.

- Non, personne ne m'a fait de réflexions ou m'a dit quelque chose de déplacé. C'est seulement une impression. Il faut dire que je n'ai pas eu vraiment l'occasion de discuter avec beaucoup de monde. Du coup je me demande si je ne fais pas un peu peur aux gens.

Elle haussa les épaules. Après tout elle ne pouvait pas juger les anglais seulement sur quelques jours. Peut être que si elle avait été dans une école japonaise tout aurait été pareil. En fait c'est seulement parce que sa famille lui manquait un peu qu'elle se sentait obligée de tisser des liens avec les personnes qu'elle côtoyait. Elle finirait bien par se faire des amis dans l'école un jour ou l'autre, il suffisait de laisser le temps faire. Et puis elle avait Isabella. Elle sourit à la jeune fille et essaya de s'imaginer comment aurait été Poudlard si elle ne l'avait pas connu. Sans doute se serait t'elle ennuyée encore plus qu'avant. Quand Isabella lui demanda si elle comptait faire partie de l'équipe de Quidditch, Adrastéïa se mit à rire franchement. Elle n'aimait pas du tout le Quidditch, pour elle c'était un sport un peu trop violent et il fallait dire qu'elle même ne se sentait pas particulièrement à l'aise sur un balais. Elle préférait les sports moldu, ce qui lui avait valu les moqueries de sa sœur, qui elle supportait l'équipe de Quidditch japonaise.

- Non, je ne suis pas faites pour le Quidditch. Je n'aime pas du tout monter sur un balais. Je sais qu'à Poudlard encourager l'équipe de sa maison est assez important, mais pourtant c'est un sport que je n'apprécie pas vraiment. J'espère que je ne te vexe pas en disant cela, je suis contente que tu aies réussi à intégrer l'équipe de ta maison.







Dernière édition par Adrastéïa Inverse le Ven 19 Sep - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 12 Sep - 22:31




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella, vit son amie faire une tête bizarre après qu'elle lui ai dit ce qu'elle était venue faire ici. Elle ne comprenait pas pourtant il n'y avait rien de bizarre dans le fait de venir se détendre sous les derniers rayons du soleil. Mais elle finit pas comprendre, quant Adrastéïa, un peu gênée, lui demanda ce que les professeurs faisaient avec les cuillères? Ah oui, effectivement elle ne c'était pas rendue compte que ça pouvait ne pas être claire pour sa camarade. Petite erreur de sa part. Cependant Bella ne put pas s'empêcher de rire à la question de la Poufsouffle, ce n'était pas pour se moquer d'elle loin de là, juste qu'elle essayait d'imaginer les profs avec des cuillères ça c'était vraiment trop bizarre et trop drôle à la fois.

_Désolée. En fait c'est une expression. Les profs ne font rien avec les cuillères, ce serait vraiment trop bizarre. En fait ça veut dire qu'ils sont durs ne nous faire autant travailler alors qu'on vient à peine d'arriver et de commencer les cours, j'ai la tête comme une ci... Euh... Je veux dire trop pleine. Excuse-moi quand j'utilise des expressions que tu ne comprends pas faut pas hésiter à me le dire je m'en rends rarement compte.

Ça lui faisait du bien de rire un peu, elle en avait besoin elle avait eu une sacrée journée. Elle n'était pas à Poudlard depuis une semaine et elle commençait déjà à avoir quelques soucis mais bon, en même temps c'était un peu à prévoir. Quant elle avait apprit qu'il y avait à Poudlard dans la maison Serpentard deux frères descendant de la lignée des Lestrange en même temps elle avait crut péter les plombs, comment des personnes comme ça pouvaient encore être en liberté et venir étudier à Poudlard... Franchement. Bella n'avait certes jamais rencontré de membres de la famille Lestrange, mais elle savait qui en avait fait partie, Bellatrix Lestrange née Bellatrix Black, cousine de son arrière-grand-père et elle avait tuer celui-ci, son propre sang. Bella avait du coup des liens de parentés avec les deux jumeaux Lestrange. Ils étaient vraiment... Bella préférait ne pas en parler... Mais Damien l'un des deux frères y réfléchirait à deux fois la prochaine fois avant de la provoquer, sinon il risquait de se retrouver une nouvelles fois au prise avec son aura de Vélane, ça avait était plutôt drôle d'ailleurs. Mais les meilleures blagues sont les plus courtes comme on dit. Et Bella se demandait justement si Adrastéïa avait eut elle aussi affaire à des gens lui faisant des réflexions mais heureusement ce n'était pas le cas.

_Tu sais, je ne pense pas que tu leur fasse peur. C'est plus compliqué que ça à mon avis, ils doivent être impressionnés. A mon avis tu devrais faire le premier pas vers une ou deux personnes, je pense qu'une fois que ce sera fait après les autres verrons que tu es super et tu te feras plein d'amis. Regarde moi, je suis ton amie.

Bella sourit à Adrastéïa puis posant son sac à bandoulière sur ses genoux, elle se mit à fouiller dedans, apparemment elle ne réussissait pas à trouver ce qu'elle cherchait, à telle point qu'elle enfonça carrément son bras entier dans le sac comme s'il n'avait pas de fond. En fait c'était effectivement le cas, le sac de la jeune fille était enchanté, et elle pouvait y mettre autant de choses qu'elle le désirait et pourtant il ne s’alourdissait jamais. Les avantages de la magie parfois. Bella finit par sortir de son sac ce qu'elle avait finit par trouver: deux boites de chocogrenouilles et un paquet de draguées surprise de Bertie Crochue. Elle connaissait rien de mieux qu'un morceau de chocolat pour se remonter de moral et autant Adrastéïa qu'elle semblait en avoir besoin. Bella mit d'autorité une boite contenant une chocogrenouille dans les mains d'Adrastéïa avant que celle-ci ne songe à la refuser, elle commença à ouvrir la sienne. Attrappant la grenouille en chocolat dès qu'elle sauta de sa boite elle croqua dedans. Vraiment Bella ne connaissait rien de mieux que le chocolat, c'était tellement bon. Bon il fallait bien avouer que la jeune fille était très gourmande. Elle avait un faible pour les bonbons et autres sucrerie, elle en avait toujours un stock avec elle dans son sac. Et en ouvrant la boité pas encore entamé de Dragées Surprises, elle se mit à parler Quidditch avec sa camarade.

_Tu ne sais pas monter sur un balais? Tes parents ne t'ont pas appris? Mais c'est pourtant super le vol sur Balais et le Quidditch c'est le plus beau sport du monde, comment on peut ne pas apprécier? Là j'avoue que je ne comprends pas. Au fait, tu sais qu'il y a des cours de Vol obligatoire à Poudlard, tu vas devoir apprendre à monter sur un balais. Mais bon si tu ne fais pas partie de l'équipe de Quidditch de ta maison l'avantage c'est que l'ont aura pas à être ennemies sur le terrain!

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Dim 14 Sep - 13:28








Adrastéïa inclina légèrement la tête pour signifier qu'elle avait compris. Effectivement l'histoire des cuillères l'avait un peu troublée, mais c'était en fait très simple à comprendre. Il était vrai qu'en tant que japonaise la façon dont les professeurs enseignait en Angleterre ne la dérangeait pas. Avant d'entrer à l'école de magie elle avait étudié avec des professeurs particulier les matières dites "moldu". Ces parents bien que simples aubergistes voulaient que leurs filles aient une très bonne éducation. Adrastéïa avait ainsi étudié la littérature, l'histoire, les mathématiques et bien évidemment l'anglais. Les professeurs japonais étaient bien plus dur avec leurs élèves qu'ici à Poudlard. Pour Adrastéïa s'était parfaitement normal d'étudier des heures durant. Sans doute que pour son amie les études étaient moins difficiles avant. D'ailleurs étant à demi vélane avait t'elle comme elle eu des professeurs particulier ? Elle n'osa pas le lui demander, au japon il était plutôt mal poli de demander à quelqu'un ce qu'il avait fait comme étude auparavant.

- Merci pour tes explications, j'aurais appris encore une nouvelle chose aujourd'hui. J'essayerai autant que possible de t'informer quand je ne comprend pas. A ton tour, si tu ne comprend pas ce que je dis, n'hésites pas à me faire reformuler ma phrase. J'ai, à ce qu'on m'a dit, un accent assez prononcé parfois.

Adrastéïa réfléchissait à ce que lui disait Isabella. Il lui était plutôt étonnant qu'elle impressionne les gens, surtout qu'elle n'était pas bien grande. Si c'était sa façon de se vêtir qui les impressionnait c'est qu'ils n'étaient pas beaucoup sorti de leur maison. Certes elle était un peu excentrique, mais rien de comparé à ce qu'elle pouvait voir au Japon parfois. Elle aimait d'ailleurs cette totale liberté de s'habiller comme on voulait. Personne ne jugeait personne sur sa façon d'être au Japon, ici c'était un peu différent. D'ailleurs les personnes un peu différentes étaient souvent regardées d'une façon étrange. Heureusement pour le moment elle n'avait subit aucune réflexion désobligeante. D'ailleurs ceux qui pourraient s'y risquer s'en souviendrais. Sa poêle dans son sac n'avait pas encore eu l'occasion de servir, mais elle savait que ça ne serai pas le cas tout le temps. Pour une japonaise il était difficile d'aborder des personnes inconnues, ce n'était pas vraiment dans sa culture. Elle était d'ailleurs une fille assez réservée quand elle ne connaissait personne. Peut être qu'il lui faudrait se lâcher un peu et retrouver l'Adrastéïa intrépide et farfelue qu'elle était au Japon.

- Tu as sans doute raison. Je me dis que je fais peur aux gens alors qu'il me faudrait tout simplement leur parler pour leur montrer que je ne suis pas féroce. Je vais essayer de suivre ton conseil et de discuter avec quelques personnes de ma maison pour commencer.

Adrastéïa regarda Isabella fouiller frénétiquement dans son sac. Elle en sortit après quelques temps des friandises. Adrastéïa était une grosse gourmande et elle ne refusait jamais des chocolats, encore moins des chocogrenouilles. Au Japon elles n'étaient pas tout à fait pareilles qu'en Angleterre, la plupart étaient au thé vert matcha et du coup ressemblaient presque à de vraies grenouilles. En Angleterre elles étaient tout simplement au chocolat et c'était tout aussi bon. Adrastéïa attrapa sa grenouille au vol et l'englouti en essaya de garder le plus possible de dignité. Pas simple quand on avait du chocolat sur le coin des lèvres. Elle appréciait un peu moins les dragées de Bertie Crochu, elle tombait assez régulièrement sur les goûts les plus étranges. Elle préféra décliner gentiment les bonbons et savoura le reste de sa grenouille. Elle prit la carte qu'il y avait au fond du paquet, elle ne les collectionnait pas mais peut être était ce le cas d'Isabella.

- J'ai eu Harry Potter. Collectionnes tu les cartes ? Je peux te l'offrir car moi je ne les garde pas.

La question d'Isabella la surprit. Elle savait monter sur un balais, elle se débrouillait correctement, mais elle détestait ça. En fait elle avait apprit à monter sur un balais seulement parce que sa sœur se révélait particulièrement douée. Elle ne l'était pas vraiment et elle savait pertinemment qu'avec son niveau ils ne risquaient pas de la prendre dans une équipe de Quidditch. Tant mieux d'ailleurs puisqu'elle n'aimait pas non plus le Quidditch. Cela devait faire d'elle quelqu'un d'encore plus étrange parce que les sorciers en général adoraient ce sport. Isabella semblait d'ailleurs ne pas la comprendre non plus. Il était assez difficile pour elle d'expliquer pourquoi elle n'appréciait pas le Quidditch, c'était peut être tout simplement parce qu'elle ne voulait pas faire comme tout le monde.

- Je sais monter sur un balais, c'est ma sœur qui m'a appris. C'est simplement que je n'aime pas trop voyager par balais, cela ne me gêne en rien de marcher. J'aime aussi monter à cheval, mais mon rêve serait de voyager à dos de dragon. Il est clair que c'est nettement plus difficile à apprivoiser qu'un balais. Je suis inscrite au cour de vol, mais ce n'est certainement pas là que j'aurais les meilleures notes. Difficile à dire, je ne sais pas pourquoi je n'aime pas, ça ne m'a jamais vraiment attiré.







Dernière édition par Adrastéïa Inverse le Ven 19 Sep - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Dim 14 Sep - 20:02




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Isabella aimait vraiment beaucoup Adrastéïa, c'était une jeune fille gentille et aussi très drôle, certes ce n'était pas toujours voulut mais c'était quand même bel et bien le cas. Bella trouvait très drôle le coup des cuillères. La jeune Vélane était à peu près sure de ce souvenir de ça pour le restant de ses jours, c'est vrai que quant on se retrouve avec des gens venant d'un autres pays il peut souvent y avoir des quiproquo, et en plus quant les personnes en question ne parlent pas la même langue que vous c'est encore plus vrai. Enfin, ce n'était pas le plus important. Mais Bella se disait que peut-être Adrastéïa pouvait avoir besoin de quelques cours d'Anglais en plus de ceux qu'elle avait eut avant de venir vivre à Poudlard. Il y a beaucoup d'expressions qu'elle ne devait pas connaitre, surtout que les jeunes aujourd'hui ne parlent plus vraiment un Anglais traditionnel comme celui que l'on apprend à l'école, donc encore plus dans un pays étranger. Mais la Gryffondor ne se voyait pas demander à son amie si elle voulait prendre des cours d'Anglais, après tout elle ne connaissait pas assez la japonaise pour lui proposer ça. Elle pouvait mal le prendre alors que ce n'était l'intention. Par contre si un jour son amie venait à lui demander elle serait ravie de l'aider et accepterait.

_Comme on dit, on apprends tous les jours, et encore plus quant on va à l'école. Et pas de problèmes si y'a un truc que je ne comprends pas je te demanderais. Mais en tous cas pour l'accent je trouve que ça va... En même temps tu devrais voir celui de mes grand-parents maternels il est horrible. Je crois que c'est pour ça qu'ils ne parlent jamais Anglais.

Mais ce n'était pas pour le temps qu'elle passait avec ses grand-parents que ça allait la déranger en même temps, elle devait les voir une fois par an et encore. Mais bon, on pouvait dire qu'elle n'avait pas de liens très étroits avec le peuple Vélane, sa mère avait coupait presque tous les ponts avec eux quant elle avait décidé de ce marier avec un sorcier et c'était pas plus mal. Autant la jeune femme avait une grande admiration pour la branche paternelle de sa famille autant elle se fichait de sa branche maternelle, allez comprendre. Mais passons, revenons plutôt à Adrastéïa qui expliquait à son amie qu'elle avait l'impression de faire peur aux autres, c'était bizarre comme idée, mais Bella avait quand même une façon étrange de voir les choses. Étant une Vélane elle était différente des autres elle-même et le fait que les autres se comportent avec elle de façon parfois étrange était devenue normale pour elle, si bien qu'elle ne s'en rendait même pas compte, du coup elle allait avoir du mal à conseiller la japonaise. Mais apparemment le fait de lui conseiller de faire le premier pas vers les autres était plutôt bien accueillit, et comme ça marchait très bien pour Bella elle se doutait que ça serait pareil pour son amie, il n'y avait pas de raison que ça marche pour elle et pas pour sa camarade de Pousfouffle, ou alors c'était que le monde était encore plus bizarre que ce qu'elle pensait.

_Si je peux te donner un conseil, parle à qui tu veux dans Poudlard mais fait attention aux élèves de Serpentard. Je n'ai pas de conseils à te donner sur les personnes à qui tu peux parler et ceux à qui tu ne dois pas parler, mais les Serpentard souvent son méchants et souvent envers ceux qu'ils pensent faibles ou différents d'eux. C'est mon conseil mais tu en fait ce que tu veux.

Bella fut ravie que sa camarade accepte sa chocogrenouille, un peu de chocolat après une longue journée c'était toujours très bien venue et encore plus après avoir eux son dernier cour en commun avec les Serpentard, quelle torture. Elle avait dut supporter pendant une heure entière la présence des deux frères Lestrange, et plus elle essayait de les ignorer moins elle y arrivait bizarrement. Enfin, après sa première bouchée de chocogrenouille elle n'y pensait déjà plus. Et puis elle avait aussi ouvert un paquet de draguées surprises, ce que Bella aimait c'était d’essayer de deviner le gout qu'elle allait avoir. Elle passa un moment à observer sa boite puis finit par choisir une draguée qu'elle tient entre deux doigts et qu'elle fit tourner tout en l'observant avec attention. Elle était rouge, entièrement rouge. Elle passa mentalement en revue tous les gouts possibles avant de hausser les épaule après tout le gout c'était ça la surprise des draguées surprises, et même quant ce n'était pas bon pour elle ça restait drôle.

_Harry Potter, je ne l'ai pas encore. Oui j'en fait la collection, je te remercie ça m'en fait une de plus. Combien tu paries que cette draguée est à la cerise. Je vais encore me retrouver avec un gout bizarre, aller hop!

Bella mit la draguée dans sa bouche et finit par faire une grimace.

_Je dirais du sang de chauve-souris, qu'est-ce que je disais un gout bizarre.

Mais loin d'en être dégouté cela là fit plutôt rire au contraire. Puis par contre un sujet qui la faisait moins rire c'était le Quidditch, pour elle c'était sérieux. Quant elle était petite elle disait que plus tard elle serait joueuse de Quidditch, mais bien qu'elle ait changer d'avis elle adorait toujours autant le Quidditch et pour elle c'était vraiment étrange de ne pas aimer ce sport... Vraiment très étrange. Mais bon après comme certain disent il faut de tout pour faire un monde donc il fallait aussi des gens qui n'aiment pas le Quidditch, mais Adrastéïa la rassura quant même en lui disant qu'elle savait voler même si elle n'aimait pas ça.

_Les balais sont quand même le plus vieux moyen de transport des sorciers avec les tapis volants, mais eux ont pratiquement tous disparue au contraire des balais. Voyager à dos de dragons... C'est pas un peu dangereux ça?... Je crois que je vais en rester aux vol sur balais. Je suis même pas sur que ça soit possible d'apprivoiser un Dragon, c'est tellement grand, tellement imposant. C'est un animal féroce et sauvage, c'est sure que c'est beaux et tout mais je serait incapable d'en approcher un je pense.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 19 Sep - 17:11






Adrastéïa finit sa chocogrenouille. Elle réfléchissait en silence. Elle avait entendu la réputation des élèves de Serpentard et pour le moment elle avait eu la chance de n'en croiser aucun. D'après les rumeurs ils étaient loin d'être agréables, mais elle avait sa poêle sur elle et ne craignait pas la bagarre. Elle n'était d'ailleurs pas mauvaise car comme sa sœur, elle avait appris à maîtriser les arts martiaux. Elle ne dirait pas qu'elle était une championne toute catégorie, mais elle savait se défendre et s'était bien suffisant. Sa sœur avait montré un certain talent là dedans, mais dans quoi sa sœur n'était pas douée, on se le demandait. Elle montait parfaitement sur un balais, savait se battre comme personne, maîtrisait très bien la magie et avait pour but de devenir l'un des meilleurs Auror du pays. Elle n'aurait certainement pas de mal à y arriver, mais elle savait aussi que tôt ou tard il lui faudrait reprendre l'auberge familiale. C'était bien loin d'être aussi palpitant que d'être Auror, mais cette perspective ne la dérangeait pas non plus. Adrastéïa aimait bien l'auberge, surtout le rotemburo, le grand bain de sources chaudes. Elle y passait beaucoup de temps et aurait aimé retrouver se confort à Poudlard. Malheureusement les douches n'étaient pas aussi agréables. Elle apprendrait surement beaucoup de coutumes d'ici, mais elle n'était pas contre non plus apprendre aux autres les coutumes de son pays.

- Merci de bien vouloir compléter mes lacunes en Anglais. Mes parents aussi le parlent avec un fort accent, mais ils se débrouillent pas mal. Mon père à un ancêtre qui vient d'Angleterre, d'où mon nom qui n'est pas très Japonais. Je crois que mon père m'a expliqué que notre ancêtre à changé de nom en venant au Japon, il aurait trouvé celui là dans un livre prit au hasard dans une bibliothèque. C'est plutôt étrange non ?

Adrastéïa ne connaissait pas vraiment bien ses origines. La famille de son père était japonaise depuis plusieurs générations, mais il y aurait eu des ancêtres anglais. La famille de sa mère était japonaise, même s'il y avait eu quelques mariages avec des chinois. Ils étaient tout deux sorciers de sang pur, la tradition voulait que les familles de sorciers ne se marient pas avec des moldus. Pour autant ils respectaient les moldus tout autant que les sang de bourbe, qui était pour eux une appellation vraiment très insultante. Mais les japonais avaient des traditions ancestrales qui voulaient que chacun se marie avec une personne de son milieu social. Même si à notre époque beaucoup de choses avaient changés, les quelques familles de sorciers japonaises restaient tout de même ancrées dans cette tradition. C'était aussi une des raisons pour laquelle Adrastéïa avait choisir Poudlard, elle voulait marcher sur les traces de son ancêtre, même si elle ne connaissait rien de lui. Son père avait gardé un collier avec des armoiries qu'il conservait précieusement, c'était un trésor familial en quelque sorte.

- Je crois que je vais me contenter de parler aux personnes qui auront l'air sympathiques. Qu'importe leur maison, je ne fais pas de différence. Mais si tu me dis qu'ils sont méchants, dans ce cas là je n'ai aucune raison de leur parler.

Étant étrangère, elle ne faisait aucune discrimination. Son seul soucis venait en partie des garçons. Elle avait beaucoup de mal à communiquer avec eux. Elle ne savait pas trop comment s'y prendre et était souvent très peu sympathique avec eux. Elle essayait pourtant de faire un effort, mais c'était plutôt difficile. Les garçons ne lui faisaient pas peur, c'était seulement des garçons. Isabella ne devait pas avoir se problème, vu sa beauté, beaucoup de garçons devaient lui courir après. Adrastéïa leur faisait plutôt peur et quand ce n'était pas le cas, c'était son mauvais caractère qui les faisait fuir. Mais bon, elle n'avait que 16ans et pour le moment les garçons n'étaient pas vraiment sa priorité. Pourtant comme toutes les filles, elle était curieuse. Au Japon, entre amies, on discutait beaucoup sur les garçons, alors c'est tout naturellement qu'elle en parla à Isabella.

- Dis moi, toi qui es si jolie, tu dois bien avoir un garçon dans ta vie ? Ou peut être un qui te plaît ?

Le danger n'avait jamais fait vraiment peur à Adrastéïa, d'ailleurs elle n'avait pas peur de grand chose à part peut être des orages et de sa sœur. Alors qu'elle l'aimait beaucoup, pourtant elle la terrifiait aussi. Des images lui revenaient en mémoire de temps en temps sur les grosses colères de Luna et elle en frémissait encore. Elle avait sans nul doute plus peur de sa sœur que de son propre père. Même un troll lui aurait certainement fait moins peur. Alors un dragon ne l'effrayait pas du tout, ils la fascinaient même. Elle n'avait qu'une hâte c'était terminer ses études et pouvoir ainsi aller étudier les dragons. Son père trouvait que ce n'était pas un métier qui rapportait beaucoup d'honneur, contrairement à un Auror, sa mère lui disait de faire ce qu'il lui plaisait, c'était le plus important. Elle avait donc bien hâte de pouvoir s'inscrire au cours de soin aux créatures magiques, même si pour le moment elle n'était pas assez vieille pour cela.

- Il est vrai que c'est certainement beaucoup plus pratique de voyager sur un balais que sur un dragon. Se serait mon rêve de pouvoir un jour en apprivoiser un. Il suffirait que je l'élève dès sa sortie de l’œuf. Mais trouver un œuf de dragon ça ne doit pas être très simple.





Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mer 24 Sep - 21:47




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella piocha une nouvelle fois dans le paquet de draguées qu'elle avait ouvert, maintenant qu'elle avait finit sa chocogrenouille elle enchainait les dragées et ne tombait pas sur des gouts trop bizarre heureusement. Bella regardait les derniers rayons du soleil commencer à disparaitre derrière les murs du château, Bientôt il allait faire beaucoup plus frais, elles n'allaient pas pouvoir rester indéfiniment à l’extérieur et puis vu l'heure le repas devrait bientôt être servit. Bella se dit que bientôt se qui serait sympa c'est qu'un week-end elle organise un pique-nique avec deux ou trois personne avec qui elle s'entendait bien et bien sur Adrastéïa en ferait partie, ça pourrait vraiment être très intéressant. En plus vu qu'Adrastéïa avait encore un peu de mal pour aller vers les autres ça pourrait être pour elle l’occasion de faire la connaissance d'autres personne, tout le monde serait gagnant. Le seul soucis c'était de trouver de quoi faire un pique-nique, d'après ce qu'elle savait, en cuisine, il y avait des elfes de maison qui seraient ravie de rendre service, mais elle ne savait pas encore comment aller dans la cuisine, il fallait dire qu'elle n'avait jamais vraiment cherchait non plus. Mais elle avait sa petite idée pour remédier à ce problèmes, grâce à la carte de Poudlard qu'elle avait trouvait dans les vieilles affaire de son arrière grand-père elle devrait pouvoir trouver les cuisine et le moyen d'y entrer. Maintenant il fallait qu'elle trouve qui inviter à ce pique-nique, bon il y aurait Adrastéïa bien sure, et puis sa amie Alyssa elle faisait plus ou moins partie de la famille, et la meilleure amie de celle-ci Susan. Qui d'autre?

_Ah ouais tu as un ancêtre Anglais? Tu n'a jamais eut envie de faire des recherches généalogique pour connaitre cette partie de ta famille? Ça pourrait être vachement intéressant, imagine y'a peut-être des sorciers super célèbres qui c'est. Et au fait, je viens d'avoir une idée, ça te dirait de faire un pique-nique disons... Ce week-end, avec d'autres amis. Je sais pas encore où on pourrait faire ça mais si il fait beau ça pourrait être vachement sympa tu ne crois pas?

Belle savait parfaitement qui était sa famille autant du côté de sa mère que du côté de son père, il fallait dire que du côté de sa mère se n'était pas très compliqué, vu que ce n'étaient que des Vélanes. Pour la famille du côté de son père au manoir il y avait un énorme arbre généalogie dans le salon qui montrait tous les membres de la famille sur un nombre presque incalculable de génération. Comme quoi ça famille avait longtemps vécut en suivant le code des sang-purs. Bella pour sa part se fichait bien que les personnes qu'elle côtoie soient des sang-pure ou non, pour elle le sang n'importe peu, le cœur des gens et beaucoup plus important à ses yeux. Bien sur elle avait beaucoup d'amis venant d famille de sorciers vu que tout le monde ou presque dans les famille sorciers se connait mais elle avait aussi des amis sang-mêlées, comme justement Alyssa dont elle parlait tout à l'heure et elle avait aussi l'intention de se faire des amis chez les nés-moldus Mais bon après elle avait bien l'intention de faire la connaissance du plus de personne possible, déjà elle avait commençait à faire la connaissance des membres de son équipe de Quidditch et il y avait vraiment des personnes aussi diverses que varié dans les membres, il y avait même une célébrité.

_Il faut que tu y aille à l’instinct, si tu as l'impression qu'une personne est sympathique peu importe ça maison va lui parler même si c'est un Serpentard, après tout ils ne peuvent pas tous êtres mauvais moi j'ai pas mal de préjugés à leur sujet il faut dire, mais toi tu n'as pas à en avoir.

Bella vient d'une famille eut il y avait eut une majorité de Serpentard jusqu'à l'arrivée de Sirius Black dans la famille le premier à être allé à Gryffondor et une de ses cousine était allée à Poufsouffle mais hormis eux ils étaient tous allés chez les verts et argent. Et puis en arrivant à Poudlard elle avait rencontré par hasard dans les couloirs les deux frères jumeaux de la famille Lestrange et là elle avait eut encor plus de préjugés sur les vert et argent, les Lestrange était vraiment une famille qu'elle avait en horreur. Des mages noirs de la pire espèce dont une des ancêtres avait tué son ancêtre à elle. Il fallait qu'elle évite d'y penser toute fois sinon elle allait commencer à s'énerver et c'est une assez mauvaise idées car dans ces cas la elle perdait plus ou moins le contrôle. Du coup elle se concentra une nouvelle fois sur son amie en se forçant à oublier le reste. Adrastéïa semblait vraiment vouloir se faire de nouveaux amis, mais quant on ne savait pas vraiment comment s'y prendre ça pouvait ne pas être évident. Mais la question que lui posa la Japonaise la prit complètement par surprise. Un garçon dans sa vie? Un garçon qui lui plaisait? si elle c'était attendue à se genre de question...

_Tu sais ce n'ai pas parce que j'ai du sang de Vélane et certain de leur pouvoir de séductions que j'ai tout un harem à mes pieds... Je pourrais bien sur, mais je n'en ai pas envie. Et non je n'ai pas non plus d'amoureux... Y'a de beaux garçons chez les Gryffondor mais je ne les connait ps vraiment.

Belle avait découvert que les membres d'un groupe de pop-rock-métal qu'elle adorait était tous les quatre élèves à Poudlard dans la même maison qu'elle et il fallait dire que les trois garçons étaient loin d'être moche mais elle n'avait pas encore eut l'occasion de leur parler. Par contre elle avait fait la connaissance du quatrième membre, c'était la chanteuse de guitariste du groupe et aussi celle qui l'avait formé, et elle faisait partie de l'équipe de Quidditch de sa maison justement. Peut-être que si Bella lui demandait elle accepterait de lui présenter les autres membres de son groupe mais pour le moment elle n'osait pas le lui demander, pas par peur mais simplement parce que ça ne se faisait pas vraiment de demander ce genre de chose. Et puis elle se mirent à parler de Dragons et Adratéïa semblait vraiment être fasciné par ses énormes lézards... Belle ne partageait pas sa fascination pour les Dragons même si elle les trouvait impressionnants. Puis quant son amie lui parla du fait d'élever un dragon depuis sa naissance la Vélane la regarda en haussant les sourcils, elle n'était quand même pas sérieuse en disant ça quand même?

_T'es sérieuse? Tu veux apprivoiser un Dragons depuis sa naissance? Bon ok dans l'absolue c'est pas une mauvaise idée, mais déjà d'un c'est vrai que les œufs de Dragons ça se trouve pas à tous les coins de rue. Et puis en plus de ça c'est interdit d'élever un Dragon chez soit. Faut que ça soit dans un élevage.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mer 24 Sep - 22:31






Adrastéïa n'avait jamais pensé à faire des recherches. Il suffirait sans doute qu'elle demande directement à ses parents, même s'ils lui en avaient rarement parlé. La seule chose qui restait de ses ancêtre était ce fameux bijoux que sa mère conservait précieusement comme une relique. Maintenant qu'elle était en Angleterre, rien ne l'empêchait de faire quelques recherches. Mais par où commencer ? Il n'y avait sans doute pas de livres avec la généalogie des sorcier japonais de sang pur dans la bibliothèque, quoi que parfois on pouvait être surpris. Il lui faudrait se pencher sur cette question un de ces jours. Pour le moment elle n'avait pas vraiment le temps pour ça, il lui fallait plutôt penser à ses études, le reste viendrait ensuite. Elle doutait par contre que dans ses ancêtre il y ai un sorcier célèbre, sinon elle l'aurait forcément su. Bien que les Japonais soient plutôt discret sur ce genre de détails, ils n'aimaient pas paraître trop prétentieux. Elle fut plutôt étonnée quand Isabella lui proposa de se joindre à son pique-nique. Les japonais en faisaient très souvent et elle adorait ça. Il faisait encore de beaux jours et il aurait été dommage de ne pas en profiter. Elle pourrait étrenner sa boite à bento et ses baguettes en Angleterre. Elle savait déjà ce qu'elle allait se confectionner à manger.

- Oui ce serait avec plaisir. Merci pour ton invitation !

Adrastéïa inclina légèrement la tête pour remercier Isabella. Encore une tradition qu'elle avait du mal à se défaire. Mais elle ne pouvait pas aller contre sa nature et c'était pour elle parfaitement naturel. Isabella semblait un peu contrariée quand elle parlait des Serpentard. Peut être avait-elle eu une mauvaise expérience avec eux ? Ils avaient une sacré réputation. Adrastéïa ne courait pas après les gens, elle discutait avec ceux qui lui semblaient aimable et avec qui elle pourrait partager quelque chose d'intéressant. Ici peu importait les maisons, elle n'avait pas comme la plupart de ses camarades une certaine ascendance. Après tout, ses parents ainsi que sa sœur étaient allés à l'école de sorcellerie au Japon. Mais si effectivement elle avait bien un ancêtre Anglais, sans doute était-il venu étudier à Poudlard. Voilà qui ravivait sa curiosité, peut être qu'elle poserait la question à son père plus tôt que prévu finalement. Ce serait vraiment marrant si son ancêtre était allé comme elle chez Poufsouffle.

- Je comprend que ce soit difficile pour toi d'évoquer le sujet et si tu as des ressentiment envers certaines personnes de chez Serpentard c'est ton droit et je ne te demanderais pas de détails, à moins que tu ne veuilles m'en parler.

Adrastéïa n'aimait pas rentrer dans l'intimité des gens sans y être invitée. Elle ne voulait donc pas forcer Isabella à parler de ce qui lui était arrivé avec les Serpentard. L'expérience ne devait pas être particulièrement agréable car on sentait que sa camarade en avait gros sur le cœur. Elle sembla retrouver le sourire quand elle parla de garçons. Même si Adrastéïa était un peu étonnée de voir que sa camarade n'avait pas encore d'homme dans sa vie, elle la comprenait aussi. Il était difficile seulement après quelques jours passés à Poudlard d'avoir déjà trouvé la perle rare. Adrastéïa avait croisé quelques garçons dans les couloirs, mais pour le moment aucun d'eux n'avait fait battre son cœur. Il fallait dire aussi qu'elle ne les regardait pas vraiment, elle ne savait même pas à quoi ressemblaient les garçons de sa propre maison. Elle enviait parfois Isabella d'être aussi jolie, elle ne se sentait pas particulièrement moche, mais son aura de vélane rajoutait quand même quelque chose qu'Adrastéïa n'aurait jamais.

- Je ne voulais pas signifier par là que tu étais une mangeuse d'hommes. J'espère que je ne t'ai pas vexée avec mes insinuations ?

Des fois Adrastéïa ne savait pas trop ce qu'elle devait dire. Il lui semblait qu'en Angleterre on pouvait poser des questions sur presque tout, du coup elle n'avait pas vraiment de limites. Enfin si, elle avait tout de même les limites du bon sens et la question avait été pour elle parfaitement innocente. Il lui semblait quand même qu'elle avait réussi à étonner Isabella. Il était vrai qu'en Angleterre il était parfaitement interdit de posséder des œufs de dragon. Il en allait de même au Japon, sauf dans le cas précis où on avait un diplôme en recherche sur les créatures magiques. Ainsi élever un dragon dans un endroit sécurisé était autorisé du moment que ça servait la recherche. Adrastéïa ne voulait pas du tout être hors la loi et elle avait pour les dragons une fascination sans borne. Jamais elle n'aurait enlever un œuf à sa mère. Elle ne voulait qu'un œuf de dragon abandonné. Il arrivait parfois que les femelles abandonnent leur nid, alors certains éleveur ou chercheur récupéraient les dragons.

- La loi japonaise n'est pas tout à fait pareille que la loi anglaise sur ce point. Mais je ne compte pas l'élever chez moi mais dans un endroit parfaitement adapté et sécurisé ou je pourrais l'élever en l'étudiant. Jamais je ne ferai quelque chose d'interdit et puis élever un dragon chez moi pourrait être particulièrement dangereux.





Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Jeu 25 Sep - 19:54




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Rien que de savoir que son amie avait des racines Anglaise donné envie à Bella d'en savoir plus sur la branche de la famille de son amie qui avait les mêmes origines qu'elle. Oui Bella pouvait être curieuse d'une certaine façon mais elle avait toujours été ainsi. Et puis elle avait une forte attirance pour les mystères et autres choses qu'on pourrait qualifier de chasse aux trésors, ça venait de son enfance. Ça lui venait sans aucun doute de son père, les rares souvenirs qu'elle avait de lui c'est quant il lui raconté des histoires de pirates et de trésors cachés, qu'elle croyait bien évidement étant trop petite pour remettre les paroles de son père en question. En plus son père était marin donc ça aidé pour croire des choses concernant des histoires de pirates et de chasses aux trésors. Malheureusement c'était des souvenirs qui remontaient à bien trop loin pour elle. C'était peut-être une des raisons pour lesquelles elle avait envie d'aider son amie à faire des recherches sur sa famille mais seulement si Adrastéïa en avait envie, elle ne voulait pas la forcè si elle n'avait pas envie de faire des recherches sur sa famille. Elle ne savait pas trop si ce genre de chose se faisait ou non au Japon, il fallait dire qu'elle ne savait pas grand chose du pays de sa camarade, à part ce qu'Adrastéïa lui en avait dit. Mais bon elle verrait ça plus tard, pour le moment elle venait de l'inviter à venir à un pique-nique qu'elle venait de proposer sur un coup de tête. Elle n'avait rien préparé ni prévenue personne encore, il allait falloir qu'elle se bouge maintenant qu'elle avait lancé le truc.

_De rien. Mais dis-moi est-ce qu'il y a des personnes que tu connais déjà que tu voudrais inviter? Si c'est le cas tu peux leur proposer, plus on est de fou plus on rit.

C'est vrai qu'Adrastéïa lui avait dit qu'elle ne connaissait pas grand monde pour le moment mais d'ici le pique-nique elle pouvait faire des rencontres intéressante qui sait. En tout cas Bella savait qu'elle avait quelques invitations à lancer maintenant. Pour demander à Alyssa ça n'allait pas être trop difficile vu que la jeune fille était dans sa maison, et pour Susan il suffirait qu'Alyssa lui demande vu qu'elles se voient pratiquement tous les jours. Après il faudrait qu'elle voit, il y avait peut-être une ou deux Gryffondor qu'elle pouvait inviter mais elle ne les connaissait pas vraiment, peut-être qu'Adrastéîa pourrait inviter une ou deux Poufsouffle. Pour c qui était des Serdaigle Bella n'en connaissait pas encor pour le moment, il faudrait qu'elle remédie à cela d'ailleurs, par contre elle doutait qu'il y ai des Serpentard à ce pique-nique. Comme elle l'avait dit un peu plus tôt à son amie elle ne s'entendit pas particulièrement avec eux et elle n'avait pas non plus particulièrement envie de faire d'effort pour qu'il en soit autrement, elle avait trop de préjugés à leur égards pour passer outre et vouloir faire le moindre effort.

_C'est de vieilles histoires de famille, c'est un peu compliquer. Entre les Black et les Serpentard depuis quelques générations il y a une grande haine, mais je ne vais pas t'ennuyer avec ces histoires. En plus ça remonte à loin tout ça mais ça reste dans les mémoires.

Comment expliquer les choses simplement en plus de ça? Adrastéïa avait été élevé au Japon connaissait-elle toutes les histoires sur Lord Voldemort et sur ses Mangemorts? Savait-elle que son arrière-grand-père avait été accusé à tord d'être l'un de ses plus fidèles partisans? Savait-elle qu'on l'avait accusé d'avoir causé le meurtre de James et Lilly Potter alors qu'il n'en était rien? Et comment expliquer qu'une famille se déchire pour la simple et bonne raison que tous ses membres n'ont pas les même idées sur qui à le droit ou non à la magie et sur la pureté du sang, c'est tellement moyenâgeux comme façon de penser. Et à cause de ça, à cause de différence d'opinion une femme avait tué sur propre cousin. Bellatrix Lestrange, née Black avait tué son cousin et arrière-grand-père de Bella: Sirius Black. Et à cause de ça tous les descendant de Sirius Black voués une grande haine à la magie noire, aux mages noires, et aux Lestrange. Pour pense à autre chose Bella c'était concentrée sur sa conversation avec Adrastéia. Celle-ci l'avait grandement surprise en lui demandant si elle avait un homme dans sa vie. Elle n'avait pas mal prit la question, mais elle avait prit l'habitude de se justifier car il arrivait souvent que les gens ne comprennent pas pourquoi elle n'avait pas de petit-ami, alors qu’elle avait des pouvoirs de Vélane.

_Non, tu ne m'a pas vexé, c'est une habitude que j'ai prit de me justifier. J'avais des amies qui me disait que si un garçon me plaisait j’avais qu'à utiliser mes pouvoirs pour l'avoir. Mais c'est une chose à laquelle je me refuse. Je ne veux pas d'un amour artificielle qui est là parce que j'ai des pouvoirs de séductions.

L'amour ne doit jamais être artificielle, sinon il ne sert à rien. D'autant aue les pouvoirs de séduction de Vélane privent de volonté propre la personne sur laquelle on l'utilise, alors ça n'a pas de sens. Pourquoi envouter quelqu'un pour qu'il vous aime et que la personne en question n'ai plus aucune volonté propre et ne prenne plus aucune décisions par elle-même? Non, Bella n voulait pas de ça. Puis vint la discussion sur les Dragons. Bella ne savait pas grand chose sur eux. Elle savait juste qu'en Angleterre il était interdit d'en élever sans être dans un élevage et que les règles sont stricte à ce sujet, bien qu’elle ne les connaisse pas. Adrastéïa l'informa alors que la loi au Japon était différente de celle d'Angleterre et que là-bas si c'était pour des recherche et que c'était dans un endroit sécurisé elle pouvait en élever un depuis la naissance. D'accord mais pour ça encore faudrait-il trouver un œuf de dragon que la maman aurait abandonnée, et ça c'est pas tous les jours que ça arrive. Il semblait à Bella avoir lu que les mère sont très protectrices envers leurs œufs.

_Mais ce n'ai pas un peu difficile de trouver un œuf de dragons? Je pensais que les mère étaient très protectrices. C’est pas un peu comme les lionne qui sont très protectrices avec leur bébés? Enfin, après comme tu le voix je ne suis pas très calée sur le sujet, il faut dire que je ne me suis jamais vraiment penché sur la question.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 26 Sep - 14:07






Adrastéïa n'y avait pas vraiment réfléchi, il fallait dire qu'elle ne connaissait pas grand monde à Poudlard. Qui donc pouvait telle inviter ? Elle avait fait la connaissance d'Elisabeth Clarkson, mais la jeune fille avait du mal à être en groupe à cause de son don un peu difficile à gérer. Elle ne pouvait donc pas lui imposer une migraine foudroyante et une mauvaise journée. Il y avait aussi William avec qui elle partageait la passion des dragons et avec qui elle avait discuté, mais elle n'oserait jamais l'inviter. Au Japon quand on invitait un garçon qu'on connaissait à peine cela voulait dire qu'on avait des sentiments pour lui. Ce n'était peut être pas la même chose en Angleterre, mais elle ne se sentait pas capable de le faire. Il y avait ensuite une autre de ses camarades de Poufsouffle avec qui elle avait un peu discuté, mais pareil, elle ne la connaissait pas assez pour savoir si elle serait intéressée par un pique nique. Adrastéïa décida donc que pour le moment elle ne préférait y inviter personne de ses connaissances, elle se sentirait plus à l'aise avec un groupe restreint.

- Je crains malheureusement ne pas avoir encore assez de connaissances ici. Je pense qu'il me faudra un peu plus de temps pour tisser des liens avec certaines personnes, pour le moment je serai ravie de rencontrer les personnes que tu voudras inviter. Cela me permettra sans doute de faire de nouvelles rencontres.

Elle ne savait pas trop comment s'organisait un pique nique en Angleterre. Au Japon, chacun rapportait son repas et on pouvait faire des échanges. Adrastéïa n'était pas mauvaise cuisinière. Ses parents tenant une auberge, il avait bien fallu qu'elle s'initie à la cuisine. Elle se demandait si elle pouvait trouver les ingrédients qui lui faudrait pour composer son panier repas. Elle avait quelques herbes et sauces dans ses affaires, mais pour ce qui était du riz, du poisson et autres légumes plus exotiques elle doutait de trouver cela dans les cuisines de Poudlard. Peut être que si elle demandait aux elfes de maison suffisamment à l'avance, ils pourraient lui trouver les ingrédients manquant. Il faudrait donc qu'elle se dépêche de se décider sur ce qu'elle allait préparer, surtout si le pique nique avait lieu ce week-end. Adrastéïa comprenait parfaitement qu'il y ai des tentions entre certaines familles. Au Japon il y en avait aussi entre certaines familles de sorciers, sa famille ne dérogeait pas à la règle. Elle ne demanda donc pas plus de détails à Isabella, après tout cela ne la regardait pas.

- Je comprends bien, les histoires de famille c'est souvent assez compliqué.

Adrastéïa était rassurée que son amie ne soit pas vexée. Il était vrai qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer une vélane avant Isabella. Bien qu'elle ne soit qu'à demi vélane, on sentait bien qu'une partie de son charme agissait sans même qu'elle s'en rende compte. Elle était toujours pimpante, joyeuse et habillée avec goût, ce qui ne manquait pas de faire jaser les filles jalouses. Adrastéïa enviait un peu sa beauté, surtout ses cheveux. Les filles japonaises avaient les cheveux raides de nature, ses origines anglaises lui donnaient des cheveux à la fois fin et légèrement ondulés. Elle avait un mal fou à les coiffer et usait souvent de subterfuges. Elle se faisait régulièrement des couleurs ou des soins naturels. Si elle pouvait elle les attachait le plus rarement possible, sinon il lui arrivait de porter des chapeaux plus extravagants les uns que les autres. Certains collectionnaient les cartes de chocogrenouille, elle collectionnait les chapeaux et accessoires originaux. Elle comprenait aussi très bien le souhait d'Isabella de ne pas jouer de ses pouvoirs pour faire tomber les hommes. Cela ne pouvait rien lui apporter de bon.

- L'amour viendra en temps voulu. Je suis certaine que tu peux très bien faire chavirer les cœurs sans tes pouvoirs de vélane. Je suis même étonnée que tu n'aies pas encore un fan club de garçons.

Au Japon il n'était pas rare qu'un ou une élève très populaire aie un fan club. C'était une coutume un peu spéciale qu'Adrastéïa n'aimait pas trop. Sa grande sœur avait eu un fan club qui venait régulièrement se réunir dans une des salles de l'auberge. Luna, à la différence d'elle, aimait beaucoup être admirée et ça ne la dérangeait vraiment pas. Adrastéïa était plus discrète, même si elle avait un caractère de cochon. Pour le moment peu de monde à Poudlard en avait subit les frais. Elle espérait d'ailleurs qu'elle resterait calme le plus souvent possible. Il faut dire qu'une folle furieuse qui brandit une poêle ça ne se voit pas forcément tous les jours. D'ailleurs il semblait que personne en Angleterre ne portait d'armes, à part bien sur sa baguette magique. Adrastéïa préférait user de la force avant d'user de la magie. Elle trouvait plus d'honneur à triompher ainsi. En ce qui concernait les dragons, Isabella avait parfaitement raison, il était plus que rare de trouver un œuf de dragon abandonné. Même s'il existait encore certaines personnes qui chassaient les dragons pour leurs écailles, il arrivait peu souvent que les œufs soient trouvés à temps pour les sauver. C'était une subtilité de la loi, il était presque impossible de trouver un œuf, donc impossible d'élever un dragon. Il y avait très peu d'interdit au sens strict au Japon, et ce genre de loi un peu tordue n'était pas rare.

- Je sais bien que trouver un œuf tiendrait du miracle, mais on ne sait jamais, je garde espoir de pouvoir tomber dessus un jour. Mais bon, étudier les dragons dans leur milieu naturel me satisferait tout autant.






Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Sam 27 Sep - 20:23




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella ne savait pas trop qui inviter parce que pour le moment même si elle semblait connaitre plus de monde que son amie, elle n'avait pas non plus eut le temps de tisser tant de liens que ça. Elle avait certes rencontré beaucoup de monde mais elle ne pouvait pas dire que c'était devenue des amis. Autant que ce soit des garçons que des filles d'ailleurs Elle aimerait bien inviter Elisabelle Valterri à son pique-nique, mais est-ce que seulement la jeune fille aurait le temps ou même l'envie de venir, après tout c'était une star peut-être que quelque chose d'aussi simple qu'un pique-nique n'allait pas l'intéresser. Elle devrait quand même lui poser la question on ne sait jamais. C'était peut-être quelqu'un de célèbre mais elle l'avait rencontré pendant le premier entrainement de Quidditch et elle lui avait semblait tout à fait accessible. C'était un peu casse-tête cette histoire de pique-nique finalement. Enfin sauf si ça ne dérangeait personne qu'elles ne soit que quatre ou cinq: Adrastéïa, Alyssa, Susan et elle. Ça fait quatre personnes. Ça fait un petit comité, ce n'était peut-être pas plus mal pour commencer après tout. Quant elle connaitrait mieux ses camarades de l'équipe de Quidditch elle verrait bien.

_Tu sais je ne connais pas encore grand monde moi non plus, alors s'il n'y a que moi qui invite des gens on ne sera que quatre. Je ne sais pas si vous faites de si petit pique-nique au Japon. Ou alors il faudrait que je vois avec Alyssa si elle connait des gens qu'elle voudrait inviter, elle est en deuxième année, elle doit avoir déjà pleins d'amis.

Bella fouilla une nouvelle fois dans son sac mais cette fois elle mit beaucoup moins de temps à trouver ce qu'elle cherchait, elle en sortie un grand morceau de parchemin qu'elle déplia. Il était complétement vierge et avait l'air très vieux comme s'il avait servit de nombreuse fois, pourtant rien n'y était noté nulle part, sauf si c'était à l'encre invisible. Bella décrocha ensuite sa baguette de sa ceinture et posa la pointe de celle-ci sur le parchemin. Jetant un coup d’œil à droite et à gauche pour vérifier qu'il n'y avait personne alentour elle prononça une formule, qui n'avait d'ailleurs rien d'une formule magique et qui venant d'une toute autre personne pourrait semblait maléfique: "Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises." Et c'est alors que comme traçaient par des plumes invisible es forme se mirent à apparaitre sur le parchemin, et un message de bienvenue apparut sur le parchemin suivit d'une plan détaillé sur château. C'était la Carte des Maraudeurs que Bella avait en main, et elle l'avait trouvait dans les affaires de son arrière grand-père, dans la chambre qui se trouvait au dernière étage du manoir Black, il se trouve que plus personne ne l'occupait depuis la mort de Sirius mais elle avait décidé que ce serait la sienne depuis l'âge de sept ans.

_T'as vu? C'est un plan détaillé du château avec tous les passage secret et les points ce sont les gens qui se trouvent dans le château, ils ont tous des petit indications avec leur nom. Nous on est là. Et là c'est les cuisine.

Bella désigna à son amie deux petits points dans le parc portant les noms Isabella Pandora Black et Adrastéïa Inversa puis elle fit glisser son doigt jusqu'au cachot à l'endroit où un petit tableau représentant un panier de fruits était représenté Par contre une fois devant se tableau Belle ne savait pas vraiment comment accéder aux cuisine mais elle ne tarda pas à avoir la réponse et celle-ci lui vit de la carte elle même , elle vit un petit personnage chatouiller un poire jusqu'à se qu'elle devienne un poignée de porte. Bella avait trouvait cette carte totalement par hasard, mais elle était vraiment extraordinaire, depuis qu'elle était à Poudlard et qu'elle l'avait en se possession elle découvrait un tas de secrets de l'école avec ravissement. Bon, maintenant qu'elle savait comment se rendre dans les cuisines du château elle pouvait ranger sa carte, mais avant ça elle la fit redevenir Vierge, elle n'avait pas envie que cette carte tombe entre les mains de n'importe qui. Et puis en plus elle y tenait beaucoup, elle avait appartenu à son arrière-grand-père. Pendant qu'elle rangeait sa carte Adrastéïa lui dit que l'amour viendrait en temps voulu, elle était tout à fait d'accord avec elle, puis elle ajouta qu'elle était surprise qu'elle n'ait pas encore un fan club. la part contre elle n'était pas d'accord avec elle. Bella ne voulait pas spécialement d'un fan club qui la suive partout en bavant avec les yeux en cœur.

_Y'a des personnes qui ont des fan club au Japon? Enfin je veux dire que personnes qui ne sont pas des stars? Je n'en ai pas spécialement envie pour ma part je ne saurait pas quoi en faire et puis je ne pourrais plus aller nul part en étant tranquille.

Bella était certes quelqu'un qui aime être toujours jolie bien habillé et tout ça, mais ce n'était pas spécialement parce qu'elle voulait être admiré, c'était pour elle-même qu’elle faisait ça. Après la popularité et tout ça, c'est vrai que c'est agréable d'être populaire et d'avoir pleins d'amis, mais avoir une vie tranquille où l'ont peut faire ce que l'ont veut tranquillement c'est encore mieux. Être sans arrêt suivit par une horde de fan en furie ce n'est franchement pas une vie. D'ailleurs Bella se demandait souvent comment faisait sa camarade Elisabelle pour ne pas égorger quelqu'un à force d'être suivie presque jusque dans les toilettes des filles. En plus dans une situation comme celle-là comment avoir une vie privée? Comment avoir une vie sentimental ou amoureuse? Non, franchement ça ne doit pas être drôle. Bella préféra donc oublier cette histoire pour parler des dragons. Eux ils n'ont pas se genre de problèmes, si quelque chose les dérange ils n'ont qu'à cracher une bonne boule de feu et le tour est joué. Finalement c'est vrai que ça pourrait être pratique un dragon. Mais bon avoir ça chez soit... Elle ne préfère même pas y penser. Elle, elle avait une chouette et c'était bien suffisant. D'ailleurs ça faisait un moment qu'elle n'avait plus envoyer de courrier à sa mère il faudrait qu'elle y pense... Mais un dragon n'a rien de comparable avec une chouette. Enfin bref. Adrastéïa semblait vraiment aimer les Dragons à un point qu'elle avait du mal à imaginer. Peut-être qu'un jour elle aussi trouverait une passion qu'elle aimera autant qu'Adrastéïa aime les dragons, du moins elle l’espèrerait.

_L'espoir fait vivre il parait. Enfin je veux pas no plus dire que c'est impossible, il faut espérer que tu es de la chance. Pour ce qui est des réserves naturelles de Dragons... Il y en a beaucoup? J'entends plus souvent parler d'élevages que de réserves naturelles.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Jeu 2 Oct - 12:09






Au Japon les pique nique réunissaient en principe entre quatre et dix personnes. Cela ne la choquait donc pas si elles n'était que quatre. D'ailleurs elle se demandait si Isabella connaissait des garçons à inviter. Pour sa part elle ne connaissait que Will avec qui elle s'était découvert une passion commune pour les dragons. Après tout un pique nique entre filles ce n'était pas plus mal. Elle ne connaissait pas du tout Alyssa. Si c'était une Griffondor comme Isabella, elle avait certainement eu peu de chances de la croiser dans les couloirs, encore plus si elle était en deuxième année. Adrastéïa se réjouissait d'avance de ce pique nique improvisé, elle espérait seulement qu'il ferait beau temps et qu'elles n'auraient pas à se réfugier en toute vitesse. Il y avait bien des coins abrités dans la cour du château, mais elle ne savait pas où Isabella avait prévu de faire le pique nique. Sortir de l'enceinte du château était interdit, mais il y avait de très beaux coins près du lac sur lequel elles étaient arrivées.

- Tu as l'intention de t'installer où pour le pique nique exactement ? Il ne faudrait pas qu'on soit dérangées par des importuns.

Adrastéïa ouvrit grand ses yeux quand Isabella sorti une vieille carte de son sac. Elle observait tout cela avec émerveillement. Elle n'avait encore jamais vu de parchemin enchanté comme celui là. Isabella lui montra où elles se trouvaient. Elle jeta ensuite un coup d’œil sur la carte pour lui montrer où se trouvaient les cuisines. Adrastéïa les avait chercher justement, elle était bien contente de savoir maintenant où aller. Elle remarqua ensuite qu'il y avait beaucoup de nom d'élèves qui bougeaient dans les couloirs. Elle repéra Elisabeth qui était déjà arrivée dans la salle commune des Poufsouffle, ainsi que Will qui se trouvait dans la bibliothèque. A croire qu'il n'en sortait jamais. En même temps, elle y passait elle aussi le plus clair de son temps. Si elle n'y était pas ce soir c'est qu'elle voulait s'accorder une petite pause dans ses études et parce qu'elle avait déjà terminé ses devoirs.

- Cette carte est vraiment incroyable. C'est très pratique quand tu cherches quelqu'un et que tu n'arrive pas à la trouver. Au moins là tu es certaine d'y tomber dessus. Toi qui ne veut pas croiser de Serpentard, tu pourrais te servir de cette carte pour les éviter assez facilement.

Elle comprenait parfaitement qu'Isabella ne souhaitait pas avoir de fan club. C'était assez contraignant et elle attirait certainement bien assez l'attention comme cela. Il était vrai que parfois au Japon il y avait certaines traditions qui pouvaient paraître très étrange pour les autres. Elle n'avait pas vraiment vu la même chose en Angleterre, même s'il y avait des fans de Quidditch qui affichaient clairement les couleurs de leur maison. Mais des fans club de sport, il y en avait plein. Comme elle n'avait pas vraiment eu la chance d'aller à l'école puisqu'elle avait des professeurs particuliers, elle n'avait elle même jamais eu de fan club. Sa sœur qui était allée à l'école de magie au Japon avait tellement reçu de courrier de fan que ses parents ne savaient plus quoi en faire.

- Je te comprend, ici en Angleterre ce n'est pas très courant. Mais oui au Japon nous avons ce genre de choses. C'est assez difficile à expliquer pour à des occidentaux, ce n'est pas vraiment dans leur culture.

Il était vrai que les réserves naturelles de dragons n'étaient pas ce que connaissait le plus le grand public. Tout simplement parce qu'elles étaient interdites aux visiteurs. Il fallait pour pouvoir y aller être un chercheur dans les créatures magiques. Ou être soigneur de dragons. Il y avait tellement de métiers autour des dragons, qu'au départ Adrastéïa ne savait pas trop lequel choisir. Quand elle s'était décidée pour l'étude des dragons. Elle espérait ainsi découvrir quelque chose d'encore inconnu sur ces animaux fantastiques. Il y avait quelques réserves naturelles dans le monde, il y en avait d'ailleurs une en Ecosse, pas très loin de l'Angleterre. Il était vrai qu'il était bien plus simple d'aller directement dans un élevage. Mais elle préférait observer les dragons dans leur milieu naturel. Pourtant si elle voulait voir un dragon avant d'avoir terminé ses études, il lui faudrait bien aller visiter un élevage. Elle espérait d'ailleurs pouvoir y aller pour les vacances de Noël.

- Oui, il faut toujours espérer. Après je sais très bien que ce n'est qu'un rêve. Mais ça ne m'empêchera pas de travailler un jour avec des dragons. Ca ce n'est pas impossible si j'étudie avec acharnement et que je réussi mes examens.





Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mar 7 Oct - 0:28




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella continuait à se creuser la tête pour trouver des personnes à inviter au pique-nique qu'elle venait de lancer, ce n'était plus vraiment le moment de reculer. Mais bon, en même temps quatre personnes ce n'ai déjà pas si mal. surtout qu'elle n'était qu'en première année, du coup elle n faisait pas partie de personnes qui connaissent le plus de monde à Poudlard Bien sur, venant d'une famille de sang-pure, Bella connaissaient déjà certains élèves de l'école avant même son premier jour, comme par exemple Alyssa, qui était plus ou moins une parente sans qu'il y ait vraiment de lien de sang entre les deux jeune filles, c'était compliqué comme histoire, mais après il y en avait certains qu'elle ne connaissait que de nom. En même temps qu'elle réfléchissait à cela Adrastéïa lui demanda où elle avait l'intention de faire le pique-nique? C'était une bonne question, il y avait pas mal d'endroits possibles il fallait dire. Il faisait encore beau et les température n'avait pas encore trop chuté donc normalement s'il y avait du beau temps quelque part dans le parc ce serait parfait, un endroit ensoleillé près du lac avec un arbre pas loin pour se protéger un peu du soleil s'il tapé trop se serait parfait. tant que l'arbre en question n'était pas le Saule Cogneur en tous cas.

_Il y a un coin pas trop mal que j'ai repéré dans le parc près du lac, en plus il y a un gros chêne pas loin s'il y a trop de soleil.

Bella qui avait sortie de son sac la carte des Maraudeurs et qui était en train de la montrer à Adrastéïa regarda du côté du parc et désigna l'endroit en question à son amie. Ce n'était pas trop près du château donc normalement il ne devrait pas y avoir trop de monde. Et il y avait une autre raison pour laquelle Bella était presque sure que personne ne viendrait les déranger, l'endroit qu'elle venait de montrer à sa camarade n'était pas très loin de l'orée de la Forêt Interdite, et la plupart des élèves ne s'approchaient jamais de l'endroit, d'après ce qu'elle avait entendue dire Elle même avait entendu pas mal d'histoire sur cet endroit, mais franchement en plein jour qu'est-ce qui pourrait bien leur arriver? Ce n'était pas comme si un Loup-garou allait en jaillir pour les attaquer, A la limite un centaure et encore. Non, le pire ce serait qu'une Acromentule vienne se perdre loin de son nid, chose hautement improbable et qui ferait à coup sure avoir une attaque cardiaque à la Vélane. Si les araignées ne sont pas sa plus grande peur ça n'en est pas loin, ça c'est une certitude.

_C'est vrai qu'elle est vraiment très pratique, personnellement je ne m'en suis encore jamais servit pour trouver quelqu'un. Jusqu'à présent je l'ai utilisé pour trouver des passages secrets ou des pièces cachées dans le château, pour ça aussi elle est bien pratique cette carte, mais n'en parle à personne. C'est un secret entre nous d'accord?

Bella n'avait pas envie que toute l'école soit au courant qu'elle avait cette carte en sa possession. En effet c'était un atout dans sa manche uniquement si personne n'était au courant. En plus cette carte avait appartenu à son arrière-grand-père, alors elle y tenait énormément, pour elle c'était un peu comme un trésor, elle n'avait vraiment pas envie que quelqu’un la lui vole. Si cela devait arriver elle était presque sure de ne jamais la retrouver même si elle ferait tut pour. Quant Adrastéïa commença à lui parler de fan club et d'amoureux Bella se retrouva bien surprise et elle ne savait pas trop quoi dire. L'idée 'avoir un fan club ne lui avait d'ailleurs jamais traversé l'esprit. En même temps ce n'était pas une pratique très courante en Angleterre quand à l’amoureux... Elle y pensait bien sur, mais elle n'en avait pas...Même si elle avait vu quelques beaux garçons dans les couloirs ou dans sa salle commune.

_Non, c'est vrai qu'on a pas ça ici. Les seul fan club que l'on a ce sont ceux des équipes de Quidditch, et je ne suis même pas sure que ce soit des fan-club en plus. Mais dis moi une chose. Toi au japon tu en avais un de fan club?

Comment ça la curiosité est un vilain défaut? Mais pas du tout, en plus c'était elle qui avait lancer le sujet alors il ne faisait pas venir ce plaindre si maintenant Bella en profiter pour lui retourner la question. Après tout Bella avait bien répondu à Adrastéîa alors pourquoi celle-ci refuserait-elle de faire de même. En plus la Vélane ne connaissait pas grand chose de la vie de son amie lorsqu'elle était au Japon et elle voulait en savoir plus sur elle. D'autant que la rouge et or aurait plus poser des questions bien plus indiscrètes à sa camarade. Là c'était vraiment une question toute simple, juste un peu de curiosité. Puis elle parlèrent de dragons et de ce qu'Adrastéïa voulait faire plus tard. Bella pour sa part avait toujours sut ce qu'elle voulait faire une fois quelle aurait finit ses études à Poudlard, elle voulait être Auror, elle avait toujours voulut être Auror. Ça avait toujours été son rêve et apparemment Adrastéïa elle aussi avait un rêve, celui d'élever un jeune dragons, il ne fallait pas qu'elle abandonne même si ça avait l'air d'être totalement inimaginable. Après tout parfois il y a des miracles dans la la vie, ce ne serait pas la première fois.

_J'espère vraiment pour toi que ton rêve ce réalisera un jour. Avoir un but dans la vie c'est très important, tout le monde devrait en avoir un. Mais tu sais, il y a un temps pour travailler, mais il ne sauf pas non plus passer à côté des bons moments pour s'amuser aussi. On ne sera pas toujours jeunes, malheureusement.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Sam 11 Oct - 19:24







Adrastéïa sourit, elle ne pouvait pas dire qu'en Angleterre il y avait beaucoup de soleil, surtout en ce début d'automne. Il faisait souvent gris et il y avait un peu de pluie. Mais le soleil perçait parfois à travers les nuages et il pouvait encore faire assez chaud. Elle espérait d'ailleurs qu'il ferait beau temps pour leur pique nique. Adrastéïa n'avait pas vraiment l'habitude encore du climat par ici, il lui faudrait quelques temps pour s'y habituer. Elle qui habitait pourtant en pleine montagne, l'humidité qu'il y avait dans le coin la faisait souvent frisonner. Elle avait d'ailleurs sorti une cape bien chaude pour ses déplacements dans les couloirs humides du château. Elle regarda l'emplacement que lui indiquait Isabella sur la carte, elle essaya de le mémoriser. Elle s'était déjà perdue deux fois dans les couloirs du château et elle espérait ne pas se perdre en allant au pique nique. Elle aurait bien aimé elle aussi posséder une carte comme celle de sa camarade, cela lui aurait éviter bien des ennuis.

- Très bien, je pense que j'arriverais à trouver. Tiens, c'est pas très loin de la forêt, tu n'as pas peur que nous aillons des problèmes. J'ai entendu dire qu'il y avait des monstres pas très sympas dans cette forêt. C'est bien dommage que nous n'ayons pas le droit d'y aller, cela doit être tellement excitant !

Adrastéïa adorait l'exploration et le danger. Pour elle la forêt interdite était un endroit qu'elle aimerait bien visiter. Elle avait entendu pas mal d'histoires sur cet endroit et elles n'avaient fait qu’attiser sa curiosité. Adrastéïa n'avait pas peur de grand chose, seulement des orages et de Luna quand elle se mettait en colère. Voir des créatures magiques et peut être même potentiellement dangereuse pouvait s'apparenter à un défi pour elle. Malheureusement, il était strictement interdit à tout élève de pénétrer dans la forêt sans un accompagnateur, c'était bien dommage. Elle regarda Isabella et lui sourit. Pour elle il était évident qu'elle n'aurait parlé de la carte à personne. Elle n'avait pas l'habitude de trahir un secret et puis elle ne connaissait vraiment pas grand monde à Poudlard, donc Isabella n'avait aucun soucis à se faire de ce côté.

- Je ne dirais rien à personne, ne t'inquiètes pas. Je peux te révéler un de mes secrets si tu veux, ainsi nous serons quittes.

Adrastéïa n'avait pas peur de confier un secret à quelqu'un de confiance. Elle savait qu'Isabella ne la trahirait pas, comme elle même ne le ferait pas. Isabella lui demanda par la suite si elle avait un fan club. Adrastéïa sourit à l'idée. Heureusement pour elle, non, jamais personne ne s'était suffisamment intéressé à la sœur de Luna Inverse. D'ailleurs à côté de sa sœur elle faisait pâle figure, déjà elle ne montait pas sur un balais et puis elle n'était pas sorti meilleure de sa promotions sept années consécutives. Ce n'était pas étonnant que Luna soit devenue Auror avec les résultats qu'elle avait. Sa sœur avait réalisé son rêve, même si elle savait aussi que quand ses parents seraient en âge d'être à la retraite il lui faudrait reprendre l'auberge familiale. C'était le fardeau des aînés. Mais elle avait encore de nombreuses années devant elle pour profiter de son poste au ministère de la magie Japonais.

- Non, je n'en avais pas et je n'ai jamais souhaité en avoir. Ma sœur en a un et c'est bien suffisant pour toute la famille. Je crois que mes pauvres parents n'auraient pas supporté que nous soyons toutes les deux aussi populaires.

Adrastéïa n'était pas jalouse du succès de sa sœur, car elle le méritait amplement, elle voulait seulement arriver à faire mieux qu'elle. Ses parents seraient fier d'elle, même si elle ne réussissait pas, mais c'était le défi qu'elle s'était lancé et elle était certaine de pouvoir y arriver. Elle passait d'ailleurs une grande partie de son temps libre à la bibliothèque et pour le moment elle n'avait eu que des notes excellentes. Les professeurs l'appréciaient beaucoup d'ailleurs parce qu'elle était particulièrement curieuse sur toutes les matières. Elle savait qu'en faisant cela elle ratait sans doute beaucoup de choses et qu'elle s'attirait certainement la jalousie et la haine de certains de ses camarades. Elle se fichait pas mal de ce que les autres pensaient d'elle, tout ce qui comptait c'était qu'elle atteigne son but. Elle savait tout de même prendre aussi du bon temps, elle ne voulait pas non plus se tuer à la tâche et ne pas profiter de sa vie d'étudiante. Elle était donc allée faire un tour à pré au lard, et elle avait beaucoup apprécié son escapade. Elle entendait parler Isabella de son rêve et qu'elle espérait qu'il se réaliserait. Adrastéïa se rendit compte qu'elle ne savait pas du tout quel était le rêve d'Isabella.

- Et toi, quel est ton rêve ? Que comptes tu faire plus tard ?

Ce n'était pas vraiment de la curiosité, puisqu'elle même avait parlé à son amie de son rêve. Il était donc normal qu'elle s'intéresse maintenant au rêve que pouvait avoir son amie. Elle se demandait d'ailleurs ce qui pouvait l'intéresser. Il semblait qu'elle aimait beaucoup le Quidditch, peut être voudrait-elle devenir une star dans ce domaine ? Après elle pouvait tout aussi bien être mannequin professionnel avec son physique, elle ne devrait vraiment pas avoir de mal à trouver une agence pour l'embaucher. Ce serait certainement une des plus belles mannequin sorcière qu'elle pouvait connaître. Il y en avait quelques unes, mais Isabella les dépassait toute. Elle avait un charme incroyable et elle devait être sans nul doute très photogénique. Ou alors elle pourrait très bien être une actrice connue... Adrastéïa s'imaginait plein de choses différentes pour son amie, mais elle était sans doute à côté de la plaque.





Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mar 14 Oct - 22:12




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Le climat de l'Angleterre est loin d'être un climat Méditerranéen, mais pour la saison il fallait bien reconnaitre qu'il faisait encore relativement beau, même si le froid commencer à pointer par moment. Il fallait se dépêcher de faire ce pique-nique si elle voulait le faire en pleine air, et c'était effectivement ce que comptait faire Bella, elle ne voulait pas faire un pique-nique dans le château. Mais Bella était confiante ce n'était pas en quelques jours que le temps aller se dégrader pour devenir un temps de pluie hivernal quand même. Non, il fallait qu'il fasse bon encore quelque jours voilà tout, sinon c ne serait vraiment pas drôle. Bon maintenant que la liste des personne à qui elle proposerait ce pique-nique et que le lieu avait été choisit il fallait maintenant que Bella se penche sur ce qu'elle allait apporter le jour du pique-nique. Il faudra qu'elle aille voir les elfes de maison. Le seul problème allait être qu'ils allaient sans doute vouloir lui donner trois fois plus que ce dont elle allait avoir besoin, ils ont tendance à être un peu trop généreux, voir même parfois envahissant, Bella en savait quelque chose avec celui qu'elle avait chez elle.

_Non, on aura pas de problèmes... Enfin normalement. Les monstres de la forêt interdit ne sorte généralement pas en plein jour, sauf peut-être les centaure mais ils n'aiment pas vraiment la compagnie des humains d'après ce que j'en sais. Mais j'en ai rencontré quelque fois en allant chez mes grand-parents maternels... Ils sont très énigmatiques. Pour le reste j'espère juste qu'aucune Accromentules ne se perdra jusqu'aux abord de la forêt.

Si la plus grand peur de la Vélane était les Détraqueurs qu'elle avait rencontré une fois, encore une fois chez ses grand-parents maternels, sa deuxième plus grande peur étaient les Accromentules et elle savait qu'il y en avait dans la forêt interdite. En fait tous les jeunes sorciers qui connaissaient un minimum l'histoire d'Harry Potter savaient qu'il y avait des Accromentules dans la forêt interdite. Et Bella souhaitait ne jamais en croiser une même si elle avait des certains doute à se sujet. Pourquoi? Parce qu'elle avait toujours eut le chic pour se mettre dans de drôle de situation et elle était quasi sure et certaine qu'en sept ans elle trouverait une raison d'aller s'enfoncer dans cette maudite forêt. Adrastéïa lui proposa de lui révéler un secret à son sujet pour compenser le fait que Bella lui est montrer sa carte magique et il fallait dire que Bella était tenter, mais pas pour être sure que son amie garde son secret, en fait c'était plus de la curiosité.

_Et bien pourquoi pas. Je ne suis pas contre, comme ça c'est une sorte de donnant donnant. Et personne ne sera tenté de dévoiler le secret de l'autre.

Isabella avait bien sur confiance en son amie, c'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles elle était devenue amie avec Adrastéîa, mais ça n'empêchait pas qu'elle était curieuse. La rouge et or s'interrogea ensuite un peu sur les coutumes ayant cour au Japon, notamment sur cette histoire de fan club, c'était quand même assez bizarre d'imaginer qu'on fonde un fan club pour un élève, même si c'est un élève populaire. Mais elle n'était sans doute pas très bien placé pour juger de la question, parce qu'elle savait elle-même qu'elle ne passait pas vraiment inaperçue et peut-être qu'elle avait plus de fans qu'elle ne l'imaginait, sans même le savoir. Apparemment Adrastéïa n'avait jamais eut de fan-club mais ça semblait être le cas de sa sœur ainée. Belle ne savait pas grand chose de la sœur de son amie hormis qu'elle s’appelait Luna et qu'elle était devenue Auror après avoir finit ses études. Bella aimerait bien la rencontrer un jour histoire de voir à quoi elle pouvait ressembler, et pour pouvoir lui demander ce que ça faisait d'avoir réussit à devenir Auror.

_Je ne sais pas grand chose sur ta sœur à part ce que tu m'en a dit pendant le trajet dans le Poudlard Express. Tu n'aurait pas une photos d'elle? J'aimerais bien voir à quoi elle ressemble pour voir pourquoi elle était aussi populaire. Elle te ressemble?

Bella ou la curiosité incarnée. Oui certains disent que la curiosité est un vilain défaut, mais pour la jeune femme c'était plutôt une qualité. Après tout comment réussir à trouver de nouvelle chose si on n'est pas un minimum curieux, mais il était vrai que parfois elle l'était un peu trop, elle devait l'avouer. Mais d'un autre côté Bella était quasiment certaine que son amie avait effectivement des photos de sa famille, on ne pouvait pas partir aussi loin de chez soit sans des photos des gens qu'on aime. Même Bella qui n'était pourtant pas si loin de chez elle que ça, avait avec elle des photos de sa mère, elle avait une ancienne photos d'elle, avec ses deux parents aussi, dernier souvenirs de son père, et puis bien sur elle avait des photos de son modèle: Sirius Black, son arrière-grand-père. Quant la conversation dévia sur les rêves Bella ne fut ps spécialement surprise qu'Adrastéïa lui demande quel était le sien? Mais elle avait tellement de rêve tellement de choses en tête certaines réalisable plus facilement que d'autres d'ailleurs si on y réfléchissait. Mais Adrastéïa lui demanda plus précisément ce qu'elle voulait faire plus tard, et sur ce point la réponse était plutôt simple, la Vélane avait toujours sut ce qu'elle voulait faire une fois qu'elle aurait finit ses études à Poudlard, le tout était d'y arriver.

_J'ai deux rêves, le premier c'est de vivre pleinement ma vie d'étudiante à Poudlard de découvrir pourquoi les gens son parfois si nostalgique de leurs années d'étude et de bien sur trouver le prince charmant, même si je ne cherche pas l'homme parfait, ce serait trop ennuyeux. Et le deuxième, je veux réussir à devenir Auror, c'est ce que je veux faire plus tard, c'est mon but après Poudlard.

Son premier rêve était bien sur en train de se réaliser en ce moment même. Elle était étudiante à Poudlard et elle allait y rester les sept prochaines année de son existence, alors elle vivait une partie de son rêve. Pour ce qui était du prince charmant, comme elle l'avait dit un homme parfait avec zéro défait ça ne l'intéressait pas, d'ailleurs elle n'avait jamais était intéressé par les premiers de la classe toujours propre sur eux. Allez savoir pourquoi elle avait toujours était attiré par les mauvais garçon, le genre, beau brun Ténébreux et bad boy. Sans doute des réminiscence de son côté Black. Sa famille paternelle avait toujours était plutôt Ténébreuse elle aussi après tout. Mais il ne fallait pas croire pour autant qu'elle serait capable de tomber amoureuse deu nouvel Héritier de Serpentard, il y avait des limite à sa folie tout de même. D'ailleurs moins elle voyait les Serpentard mieux elle se portait. Pour ce qui était de son second vœux elle ne pouvait pour le moment rien faire d'autre qu'étudier pour avoir les meilleure note possible elle ne pouvait pas faire grand-chose d'autre après tout.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 17 Oct - 12:26







Adrastéïa ne connaissait pas tout de la forêt interdite. Elle en avait entendu parler et avait lu quelques livres sur le sujet. Bien évidemment comme la plupart des gens, elle connaissait l'histoire de Harry Potter et savait qu'il y avait des créatures vraiment intéressantes dans cette forêt. Elle n'avait pas entendu parler d'un nid de dragons, ce qui était bien dommage. Les centaures ne l'intéressaient pas vraiment, elle n'avait d'ailleurs jamais eu l'occasion d'en rencontrer, il n'y en avait pas au Japon. Pourtant là bas des animaux fantastiques il y en avait beaucoup, surtout dans les montagnes et les forêts. Mais ils étaient traités comme des divinités de la nature et personne ne les approchait. Les acromentules, ça c'était nettement plus excitant. Elle n'avait pas peur des araignées, bien que tout de même une araignée géante cela devait être particulièrement impressionnant. Isabella elle ne semblait pas vraiment aussi enthousiaste par l'idée. Adrastéïa haussa les épaules, une excursion dans la forêt interdite aurait pourtant été bien drôle.

- J'imagine que personne n'a vraiment envie de se rendre dans cette forêt ou de voir quelque chose en sortir. Enfin, il faudrait être un peu fou pour en avoir envie.

Adrastéïa fit un large sourire. Elle en avait vraiment très envie, il fallait dire qu'elle était certainement un peu folle. Elle finirait bien par trouver quelqu'un qui accepterait de l'accompagner. Elle pensa immédiatement à William, il faudrait qu'elle lui pose la question. Lui qui semblait aimer comme elle les créatures magiques et l'aventure, il ne dirait certainement pas non. Elle réfléchi tout de même quelques instants, le seul soucis c'est qu'ils risquaient de s'attirer des ennuis et elle ne voulait pas faire perdre bêtement des points à sa maison. Isabella semblait aussi intéressée par son secret. Elle n'en avait parlé à personne pour le moment, sa sœur était vaguement au courant, mais ses parents étaient totalement exclus. Elle ne savait d'ailleurs pas ce qu'ils en auraient pensé. Cela lui ferait sans nul doute du bien d'en parler, elle ne partageait pas cela avec beaucoup de monde. Quelques unes de ses amies au Japon étaient au courant et la soutenaient.

- En fait, quand j'étais au Japon, je chantais dans un groupe. Rien d’exceptionnel, j'ai fait quelques concert dans des petites salles. C'était avec des amis de mon village, mais personne n'était au courant. Nous allions toujours jouer dans des endroits un peu reculés pour être sûr qu'on n'y connaîtrait personne. Dans ma famille, il n'y a que Luna qui savait vraiment ce que je faisais et elle a toujours gardé le secret. Nous prétendions souvent aller ensemble en voyage dans tel ou tel endroit. Voilà, je ne sais pas si c'est un secret aussi croustillant que ta carte, mais c'est tout ce que j'ai.

Adrastéïa chantait bien, elle ne pouvait pas le nier, mais être une idole n'avait jamais été sa priorité. Elle avait quelques fans du groupe qu'elle connaissait, mais cela restait dans la mesure du raisonnable. Il semblait qu'Adrastéïa avait intrigué Isabella en ce qui concernait Luna. Bien évidemment elle avait toujours avec elle des photos de sa famille et elle leur envoyait très régulièrement des hiboux pour avoir de leurs nouvelles. Elle chercha dans une de ses poches et en sorti un portefeuille. Elle l'ouvrit et en tirant une photo. Plusieurs personnes disaient que les japonais se ressemblaient tous. Adrastéïa trouvait que sa sœur et elle ne se ressemblaient pas beaucoup. Luna avait les traits de sa mère, alors qu'Adrastéïa avait plutôt prit ceux de son père. Elle tendit donc la photo à Isabella pour lui montrer à quoi ressemblait sa sœur aînée.

- C'est une photo d'elle à son bal de fin d'année. Les japonais aiment beaucoup ce genre d'évènements et quand tu obtiens tes diplômes, tu peux participer au bal de fin d'année.



Isabella avait des rêves assez facilement réalisable, du moment qu'elle se donnait les moyens. Luna avait beaucoup travaillé pour devenir Auror, mais si sa sœur y était arrivée alors pourquoi pas Isabella. Pour ce qui était de profiter de ses études, elle aurait sept années pour le faire, elle ne devrait pas avoir de problèmes non plus. Pour le garçon c'était autre chose, l'amour ne se commandait pas et il fallait tomber sur la bonne personne. Adrastéïa n'avait jamais réfléchi à cela avant. Il était vrai que Luna avait rencontré son mari à l'école de sorcellerie, pourquoi pas elle. Pour le moment elle ne connaissait qu'un seul garçon dans l'école et elle ne pouvait pas encore dire s'ils étaient fait l'un pour l'autre. Elle ne pouvait pas cacher que William était beau garçon, mais pour le moment elle n'avait pas de sentiments autres que de l'amitié profonde pour lui. Ils partageaient tous les deux la même passion et cela les rapprochait. Adrastéïa ne voulait pas se concentrer sur les garçons pour le moment, elle était plutôt préoccupée par ses études. Si elle voulait réussir, il lui fallait travailler et elle n'avait pas forcément le temps de compter fleurette. Isabella trouverait forcément quelqu'un, elle était si jolie, qui pouvait donc lui résister ?

- Je pense que tu as des rêves parfaitement normaux. Je suis certaine que tu réussiras à les réaliser. Il est vrai que les miens sont un peu trop compliqués et je vais sans doute être obligée de les revoir à la baisse, surtout en ce qui concerne les dragons. Pour les garçons, je n'y ai pas vraiment pensé. Mais en sept ans, les choses peuvent changer.





Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mar 21 Oct - 21:19




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella n'était jamais aller elle-même dans la forêt interdite, mais elle avait entendu énormément d'histoires, de toutes sortes, à son sujet. Elle savait que c'était un endroit particulièrement dangereux, mais elle avait quand même envie de pouvoir y faire un tour un jour, juste pour voir comment était cette forêt. Mais il était vrai que la perspective de rencontrer une Accromentule était un principal frein aux envies d'expéditions de Bella dans la Forêt Interdite. Elle avait trop peur des araignées, même des petites, alors imaginez les géantes. Bella savait qu'il fallait aller dans les profondeurs de la Forêt Interdite pour rencontrer une Accromentule et qu'il y avait pleins d'autres créatures toutes plus fantastiques les unes que les autres Par exemple Bella aurait volontiers rencontré une licornes, elle n'avait encore jamais eu l'occasion d'en voir une en vrai, alors qu'elle avait déjà quelques fois rencontré des Centaures par le passé. Adrastéïa semblait particulièrement intéressée par la Forêt Interdite, peut-être qu'elle avait envie de d'aller y faire un tour, Bella pour sa part aurait beaucoup hésité si on lui avait demandé d'y aller.

_Ben en fait tous les ans il y a des élèves qui s'amusent à aller dans la Forêt Interdite, c'est un peu comme un jeu pour certains, ou alors c'est un test de courage pour d'autres. Et non il n'y a pas à être fou pour aller dans la Forêt Interdite, il faut simplement ne pas avoir peur des monstres.

Bella espérait qu'Adrastéïa n'aurait pas la mauvaise idée d'aller dans la Forêt Interdite, du moins qu'elle n'y aille pas toute seule. Ce serait bête qu'elle se mette en danger juste par curiosité. Bien sur Bella n(aurait jamais l'idée de dire à son amie quoi faire de sa vie. Après tout si elle avait une bonne raison elle aussi aurait bien eut l'envie d'aller dans la Forêt Interdite et elle n'aurait pas voulut mettre quelqu'un d'autre en danger. Bella préféra penser à autre chose, la Forêt Interdite n'était pas vraiment son sujet préféré, et Adrastéïa lui en proposa un autre sur un plateau argent: celui des secrets. Bella avait en effet révélé un des ses secrets à Adrastéïa, et celle-ci lui proposa de lui en dire un sur elle également, et même si Bella faisait confiance à la Japonaise elle n'était pas contre l'idée. Savoir les secrets de l'autre c'est aussi une façon de se découvrir l'un, l'autre et c'est aussi comme ça que ça marche l'amitié. partager des secrets Bella n'avait vraiment rien contre l'idée, et jamais elle ne trahirait un secret qu'on aurait eut assez confiance pour lui donner.

_T'es une chanteuse? Wahou, c'est trop cool. Et t'as en plus fait des concerts? Mais alors quant tu disais que tu n'avais pas de fan-club c'était pas tout à fait vrai. Si tu as fait partie d'un groupe tu devais forcément avoir des fans. Tu sais dans ma maison il y a aussi des membres d'un groupe, peut-être que tu connais d'ailleurs, c'est "The Dark Temptation". Est-ce que tu as déjà eut envie de refaire de la musque ou du chant plutôt, vu que tu chantais. Et moi je trouve que c'est un super secret, je me fiche que ce soit croustillant ou pas c'est pas ça l'important, l'important c'est que ce soit important pour la personne dont c'est le secret, c'est ça qui est important.

Bella pensait que c'était vraiment un super secret, elle avait une amie qui avait chantait dans un groupe, et en plus qui avait fait des concert, même si c'était des petits concerts dans de petite salle c'était vraiment un truc super. Alors peut-être que pour Adrastéïa ce n'était pas aussi formidable, mais en tous cas pour Bella c'était tout aussi formidable que de savoir pour la carte des Maraudeurs. Bref en un mot le secret d'Adrastéïa était parfait pour la Vélane. Puis les deux jeunes filles se mirent à parler de leurs familles, ou plutôt Bella interrogea Adrastéïa sur sa sœur et lui demanda si elle avait une photo de cette dernière. Et comme Bella le pensait Adrastéia avait bel et bien une photos de sa sœur et elle la montra à Isabella. La Vélane prit la photos pour la regarder avec plus d'attention. Bella ne connaissait pas beaucoup de Japonaise, alors c'est vrai que pour elle les deux sœurs se ressemblaient mais elle voyait aussi des différences.

_Elle est très jolie. Ça doit erre cool ce genre de bals, nous ici on a pas ça. Parfois on a des bal pour Noël, mais pas toujours, ça dépends s'il y a du monde qui reste ou pas d'après ce que je sais. Sinon parfois il y en a aussi pour des grands événements.

Apparemment Adrastéïa pensait que les rêves de Bella était assez simple à réaliser, dans un sens c'était exacte du moins pour une partie de ses rêves car pour l'un d'entre eux elle était déjà en train de le réaliser. En effet elle était en train de faire ses études à Poudlard et donc elle vivait une partie de son rêve. Pour ce qui était de son futur travail d'Auror c'était autre chose. Et puis pour finir il y avait l'amour, Bella ne l'avait pas encore rencontré, elle était sortie avec des garçons par le passé, elle ne le niait pas et ne s'en cachait pas, mais rien de comparable à l'amour. Enfin bien sur elle avait eut des sentiments pour ses ex mais rien qui ressemblait à ce que l'on était censé ressentir quand on était amoureux. Sa mère lui avait expliqué en gros ce qu'on était censé ressentir quant on était amoureux et ce n'était pas ce qu'elle avait ressentie. Adrastéïa pour sa part avait des rêves beaucoup plus ambitieux concernant des dragons. Ses rêves étaient beaucoup plus compliqués à réaliser, il n'y avait pas de doute la-dessus. D'ailleurs Adrastéïa lui dit elle-même qu'elle allait sans doute devoir revoir ses ambitions à la baisse. Bella ne voyait pas pourquoi, il fallait toujours voir les choses en grand et ne jamais abandonner. Par contre elle ne semblait pas avoir de projet en ce qui concernait les garçons, c'était bizarre parce qu'à leur âge les garçons c'est quand même quelque chose de plutôt important, on ne peut pas passer à côté.

_Je pense que tu ne devrait pas revoir tes ambitions à la baisse, du moins pas tout de suite, il faut que tu attende de voir si tu ne peux vraiment pas réaliser tes rêves tels qui son actuellement.Et pour les garçons, je suis sure que tu trouveras quelqu'un qui te convient un jour, sans même que tu y pense. Même si pour le moment tu n'y pense pas.

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 24 Oct - 11:25







Elle se doutait bien qu'elle n'était pas la seule à avoir l'idée saugrenue d'aller dans la forêt interdite. La seule chose qui la freinait était le fait qu'elle pouvait s'attirer des problèmes et faire perdre des points à sa maison, ce qu'elle ne voulait pour rien au monde. Pourtant une petite expédition dans la forêt était vraiment tentante, en plein jour il ne devait pas y avoir trop de dangers. Il semblait qu'Isabella n'était pas trop tentée par l'expérience et qu'elle ne voulait pas vraiment y mettre les pieds. Adrastéïa n'avait pas peur des monstres, enfin elle n'en avait jamais croisé, donc pour le moment elle n'en avait pas peur. Maintenant se retrouver en face d'une araignée géante c'était certainement particulièrement impressionnant. Il y avait beaucoup d'animaux géants au Japon, mais ils étaient considérés plus comme des divinités que comme des monstres. Elle avait eu la chance d’apercevoir une fois dans les montagnes un loup blanc énorme. L'expérience avait vraiment été palpitante.

- Nous avons au Japon ce type de test de courage. Disons que moi je suis plutôt intriguée par ce qui s'y trouve et je ne compte pas m'y aventurer dans tous les cas. Enfin pas pour le moment...

Adrastéïa aimait bien chanter, elle avait eu la chance d'avoir une jolie voix. Il lui arrivait souvent de chanter pour les fêtes de son village, mais ses parents n'avaient jamais su qu'elle faisait des concerts. Ce n'était d'ailleurs pas vraiment le même type de musique qu'elle chantait au fête de village et en concert. Cela avait par contre eu l'air d'enthousiasmer Isabella. Effectivement elle avait entendu dire qu'il y avait les membres d'un groupe à Poudlard, mais elle ne les connaissait pas. Elle ne savait pas trop si elle avait envie de continuer à faire partie d'un groupe de musique, avec ses études maintenant elle n'avait plus vraiment de temps à y consacrer. Peut être chanter comme cela à l'occasion pourquoi pas, mais refaire un groupe de musique ici à Poudlard, c'était vraiment trop compliquer. De plus elle chantait presque toujours en Japonais, elle ne savait pas si cela plairait vraiment aux élèves ici. Un jour elle interprèterai peut être une chanson pour sa camarade.

- Oui nous avions quelques fans, mais c'était des fans du groupe et pas de moi seulement. Et le concept de fan club n'est pas vraiment pareil. C'est difficile à expliquer en fait. Je ne connais pas du tout ce groupe, je n'ai jamais eu l'occasion d'écouter ce qu'ils font. Je ne suis pas une grande chanteuse, je reste modeste, j'aime bien chanter, mais je ne pense pas remplir un jour de grands stades.

Adrastéïa était un peu déçu. Elle avait vraiment espérer qu'il y ai ce genre de fête à Poudlard, surtout que le lieu s'y prêtait bien. Elle avait toujours rêver pouvoir porter une robe de princesse pour un bal. Quand elle avait vu sa sœur partir pour sa soirée de fin d'année elle en avait été un peu jalouse. Malheureusement si à Poudlard ils ne faisaient pas ce type de cérémonie, elle pourrait ranger sa belle robe au fond de son placard. Elle aurait peut être la chance d'assister à un bal de Noël, mais effectivement beaucoup d'élèves rentraient chez eux à cette date. Il y aurait peut être d'autres évènements pendant sa scolarité qui pourraient justifier un super bal. Elle espérait ça de tout son cœur, elle savait déjà ce qu'elle allait porter. Mais pour le moment il ne fallait pas qu'elle s'emballe trop, rien ne pouvait dire s'il y aurait un bal cette année ou les suivantes.

- C'est vraiment dommage qu'il n'y en ai pas. Je trouve que c'est une bonne façon de dire au revoir aux études et de passer dans la vie active. Mais bon, j'espère que l'occasion se présentera tout de même, j'aimerais bien voir comment se déroule un bal à Poudlard.

En parlant de bal, il lui faudrait sans doute trouver un cavalier. Elle ne pensait pas aux garçons, ce qui était certainement plutôt étrange à son âge. Ce n'était pas vraiment qu'elle n'y pensait pas, mais pour elle ce n'était pas sa priorité pour le moment. D'ailleurs elle ne connaissait pas beaucoup de garçons à Poudlard et elle ne les avait pas vraiment regardé. Le seul qu'elle connaissait un peu mieux que les autres était William, son ami fan de dragons. Ils partageaient une passion commune mais pour le moment rien d'autre. Adrastéïa ne savait pas trop si elle voulait qu'il se passe autre chose entre eux. William était mignon, elle ne pouvait pas le nier et elle était contente d'avoir trouvé quelqu'un qui partageait sa passion. Mais pourrait-elle vraiment envisager quelque chose d'autre avec lui ? Et puis surtout, lui, est ce qu'il était intéressé ? Adrastéïa se posait trop de questions pour le moment, elle verrait plus tard.

- Oui, je ne suis pas vraiment pressée. Il faut savoir être patient et tomber sur la bonne personne. Je ne veux pas forcer mon destin et puis les garçons à Poudlard ce n'est pas ce qu'il manque.





Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Mer 29 Oct - 21:31




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Bella devait bien avouer qu'aller dans la Forêt Interdite lui avait déjà traversé l'esprit à de nombreuses reprises, et en fait la seule chose qui la freinée c’était l'idée de croiser une Accromentule. Elle n'avait pas peur de se faire prendre car elle se savait parfaitement capable d'éviter une telle chose. Elle avait la carte du Maraudeur pour ça, ece n'était pas son seul trésor il fallait aussi l'avouer. Peut-être qu'un jour si elle arrivée à surmonter sa peur des araignées géantes elle pourrait mettre sans crainte les pieds dans cette fichue forêt. Ou alors si on lui donnée une très bonne raison de le faire, mais il faudrait dans ce cas une sacrée bonne raison. Apparemment son amie, elle, ne semblait pas avoir besoin de grand chose pour risquer l'aventure. ca inquiétait un peu la Vélane, elle n'était pas sure qu'Adrastéïa se rende compte des dangers qui pouvait se cacher dans cette forêt. Après tout elle n’était pas interdite pour rien. Mais pour le moment elle n'avait pas l'intention d'y aller, mais c’était le "pour le moment" qui l'inquiétait justement.

_Si un jour tu as l'intention de t'aventurer dans cette forêt, je voudrais que tu me promette de m'en parler avant. ce n'est pas pour que je t'en dissuade, mais je ne veux pas que tu prennes le risque d'y aller seule. Et même si je suis pas fane de l'idée, je préfère encore venir avec toi plutôt que de te laisser y aller seule. Promet.

Il semblerait que Bella est trouvée l'un des sacrées bonnes raisons qui pourrit la pousser à aller dans la Forêt Interdite.Mais elle espérait que ce serait le plus tard possible et ps demain, par exemple. Le sujet de la musique était beaucoup plus intéressant Bella devait bien l'avouer, la Vélane adorait d'ailleurs le musique, enfin l'écouter pas en jouer il fallait faire la différence. D'ailleurs la jeune femme ne savait même pas si elle savait jouer d'un quelconque instrument, elle n'avait jamais essayé, et même si elle chantonnait parfois pour elle même, jamais elle ne le ferait devant un publique, même si on la payé, elle était sure de chanter comme une vraie casserole. Adrastéïa, par contre semblait avoir eut un certain succès avec son groupe, elle avoua même à Bella que la groupe avait eut des fans et ça n'étonnait en rien la Vélane, la musique attire toujours du monde. Par contre il semblerait que son amie ne connaisse pas le groupe, dont les membres suivaient les cours à Poudlard, c'était étrange parce qu'il commençait à être connu dans le monde entier d'après ce qu'elle en savait.

_Je suis sure que tu chantes très bien, il faudra que tu me chante quelque chose un jour, j'aimerais beaucoup entendre le genre de musiques que tu faisais avec tes amis au Japon. Et pour les membres du groupe qui sont ici... Ils sont tous de la maison Gryffondor en troisième année. Il y a une fille et trois garçons, je suis sure que tu as déjà du les voir ans le château, les trois garçon sont super canons, en plus, on ne peut que les remarquer.

Pour appuyer ses dire Bella fouilla une nouvelle fois dans son sac sans fond et en sortie le dernier exemplaire de Sorcière Hebdo, elle le feuilleta un moment avant de tomber sur la page qu'elle voulait trouver. Elle tendit ensuite le magasine à sa camarade et sur la double page un il avait une photos d'Elisabelle Valterri avec Cyrus Everson Jay Summer et David Clark. Une autre fois il faudrait vraiment que Bella fasse écouter une des chanson du groupe à Adrastéïa. D'ailleurs si un jour il y avait un bal à Poudlard la jeune femme était sure qu'il y aurait des chanson du groupe qui passeraient, peut-être même qu'ils chanteraient en personne, ce serait vraiment cool, un concert gratuit de "The Dark Temptation". Bon, oui, c'est vrai Bella était fan du groupe, elle adorait leur musique, et trouvait les trois garçons trop mignons. Mais en tnt que fans, elle n'était pas du genre à les harceler où à vouloir sortir avec l'un d'entre eux. En fait elle avait remarqué quelque d'autre dans sa maison qui l'intéressé plus que les garçons du groupe.

_Au pire des cas on pourra en organiser un de bal, je suis sure que si on trouve le moyen d'ouvrir la salle dur demande ou pourrait en faire une salle de bal gigantesque digne un château de contes de fait et y faire un super bal. Tu sais qui tu aimerais avoir comme cavalier?

Bella s'imaginer déjà comment pourrait être la salle de bal, kil ressemblerait à celui que l'on voit parfois dans les films Moldus avec ses grandes colonnes et un parfond à une dizaine de mètres. Elle s'imaginait dans une superbe robe comme l'on voit dans les même films, au bras d'un sublime jeune homme. et bizarrement le jeune home en question avait les traits du bel inconnu qu'elle avait aperçut dans la salle commune de sa maison. Il fallait qu'elle arrête de rêver, en plus à tous les coups il avait déjà une copine, c'est bien connus, les beaux garçons sont rarement célibataires, ils sont souvent déjà prit, malheureusement. Son amie ne devait pas avoir ce genre de problèmes, elle disait elle-même que pour le moment elle n'était pas intéressait par les garçons. Elle en avait de la chance, parce que ça commençait à sérieusement travailler la jeune Vélane. Il y a tellement de beaux garçons à Poudlard, qu'il ait difficile de ne pas y penser, et c'est d'autant plus difficile lorsque l'on croise des couple se tenant a mains dans les couloirs du château ou en train de s'embrasser dans un coin.

_Oui, tu as raison ce n'est pas ce qui manque. Mais je ne suis pas sure d'avoir autant de patience que toi, pour m part j'aime bien forcer un peu le Destins, mais rassure toi pas avec mes pouvoirs de Vélane.

Non, il y a bien d'autres façons de forcer le Destin, surtout lorsque l'ont est aussi joli que l'ai Isabella.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Isabella Black le Jeu 27 Nov - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Ven 31 Oct - 14:05







Adrastéïa sentait un peu de tension dans la voix d'Isabella. Certes elle ne voulait pas aller dans la forêt interdite. D'ailleurs il y avait certainement une raison pour qu'elle le soit interdite. Mais c'était la curiosité qui poussait Adrastéïa à aller voir par elle même. Elle avait lu certaines choses sur cette forêt, notamment dans les aventures du célèbre Harry Potter. Elle avait même entendu dire que certains élèves y avaient déjà fait un tour. Ils avaient sans doute eu des problèmes par la suite, mais aucun n'avait été blessé. D'ailleurs si cette forêt était si dangereuse, pourquoi ne pas en bloquer l'accès. Après tout il était vraiment très simple de s'y rendre. Maintenant elle ne voulait pas y aller seule, c'était certainement stupide, mais elle ne voulait pas y entraîner non plus son amie qui n'avait vraiment pas envie d'y aller.

- C'est promis. Mais ne t'inquiètes pas, ce n'est pas parce que la forêt me fascine que je vais forcément m'y rendre sur un coup de tête, je ne suis pas non plus stupide.

Adrastéïa écoutait souvent de la musique traditionnelle Japonaise ou de la J-pop comme ils l’appelaient ici. Elle n'écoutait que très rarement les groupes de musique anglaise. Peut être avait-elle déjà entendu des chanson de ce groupe sans savoir que c'était eux. Elle avait une très mauvaise mémoire des noms et surtout des titres de chanson. C'était plutôt un comble quand on était chanteuse. Mais elle n'avait par contre aucun mal à se souvenir des paroles. Elle avait déjà croisé beaucoup de monde dans les couloirs de Poudlard et il fallait l'avouer elle ne faisait pas vraiment attention aux gens. Des beaux garçons, elle en avait sans nul doute croisé un ou deux. Elle essaya de se souvenir de certains visages, mais elle n'avait vraiment pas regardé avec attention. Maintenant qu'elle savait qu'il y avait des membres d'un groupe à Poudlard, elle essayerait d'ouvrir les yeux et d'être plus attentive.

- Eh bien pourquoi pas, un jour je te ferai un petit concert privé. Au Japon le jour de la fête de l'automne nous chantons des airs traditionnels pour remercier la nature. Si tu veux, je pourrais t'initier ce jour là, qu'en penses tu ?

L'idée de pouvoir faire un bal comme dans les contes de fée ravie Adrastéïa. Elle connaissait l'existence de la salle sur demande, mais encore faudrait-il la trouver. Et puis organiser un bal demandait tout de même de l'organisation et de connaître un peu de monde. Pour le moment Adrastéïa ne rêvait que de la robe qu'elle porterait ce jour là. Mais l'idée était plutôt bonne et il lui faudrait la creuser. Mais pour qu'elle occasion pourraient-elles organiser un bal ? Et puis comment le faire sans que les professeurs ou même le directeur s'en doutent ? C'était des questions bien compliquées pour le moment et Adrastéïa se contenterai de rêver, en tous les cas pour les prochains mois. Qui sait, d'ici la fin de l'année elle connaîtrait peut être assez de monde à inviter. Pour ce qui était du cavalier, Adrastéïa ne savait pas trop. Les garçons de sa maison de l'approchaient pas. Le seul garçon qu'elle connaissait était William, qui est chez Serdaigle en première année. Il était mignon et gentil, mais accepterait-il d'être son cavalier ? C'était une toute autre histoire.

- Je n'y ai pas vraiment réfléchi. En fait je connais très peu de garçons à Poudlard pour le moment. Et toi ?

Adrastéïa n'était pas aussi impatiente que son amie. Après tout elle n'avait que 16 ans et elle n'était pas pressée de se trouver un petit ami. Luna avait toujours eu beaucoup de succès auprès des garçons, d'ailleurs elle même en avait eu aussi. Elle avait eu un petit ami pendant quelques temps, mais ça n'avait pas duré bien longtemps. Depuis elle était un peu blasée des garçons et elle n'avait pas envie pour le moment. Après si elle tombait sur un garçon qui la faisait craquer, pourquoi pas. Elle n'était pas à l’abri de tomber amoureuse.

- Tu fais comme bon te semble. Tu as un avantage certains sur les autres filles, c'est sûr. Il y en a très peu qui sont aussi jolie que toi ici. Je suis certaine que tu arriveras à tes fins.







Revenir en haut Aller en bas
Isabella Black
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
Jeune Vélane de première année à Gryffondor
avatar

||Messages : 1841
||Date d'inscription : 03/12/2009
||Age : 19
||Localisation : Dans une pièce secrète
||Emploi/loisirs : Etudiante en première année à Gryffondor
||Humeur : Malicieuse

MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Dim 2 Nov - 16:29




&


Lieu du rp

Rêverie sur un banc.
Belle se disait que quitte à un jour aller dans la Forêt Interdite, autant y aller avec quelqu'un qui n'en avait pas vraiment peur, et si ça pouvait être une amie c'était encore mieux, au finale Adrastéïa était la bonne personne. Quoi que, après tout, son amie devait connaitre à peu près les même sortilèges qu'elle, donc rien qui permette de se défendre contre des araignées géantes, c'est peut-être pas si si bonne idée alors. Belle serait vraiment plus rassurée si elle pouvait aller dans cette forêt avec quelqu’un qui connaissait ce genre de sortilèges, comme un élève d'une année supérieure par exemple, quelqu'un qui connaissait déjà pas mal de choses en Défense Contre les Forces du Mal par exemple. Mais, même là elle ne serait pas tout à fait à l'aise, elle n'avait pas envie de se faire prendre dans un endroit comme la Forêt Interdite, elle risquerait de faire perdre des points à sa maison et d'avoir quelques heures de retenue pour compléter le tableau et les retenu à Poudlard c'est rarement une partie de plaisir.

_Je n'ai jamais dit que tu était stupide et rassure-toi je ne l'ai jamais pensé non plus. C'est juste que... Je veux pas que tu y ailles seule, que ce soit sur un coup de tête ou pas, c'est vraiment trop dangereux comme endroit.

Bella aimait beaucoup la musique de 'importe quel genre ou presque, elle ne se souvenait pas la dernière fois qu'elle avait entendu quelque chose qui ne lui plaisait pas, enfin si mais c'était il y a longtemps. En fait elle n'aime pas la rap, mais elle aime beaucoup le rock, le hard-rock, le pop-rock, le métal et les musique de film, en fait elle aime bien tout ce qui bouge, bon les musique de films c'est une exception. Mais en général il y a toujours une exception qui confirme la règle et c'est les musique de films dans le cas de Bella. Le fait qu'Adrastéïa ne se souvienne pas si elle avait déjà croisé les membres du groupe était surprenant surtout qu'ils sont généralement entourés... Ben d'un fan-club justement. En générale ils ne passent pas vraiment inaperçu il faut dire. Mais la jeune Vélane chassa cette pensée de son esprit quant Adrastéïa lui proposa de lui faire un concert privé, voilà qui était très intéressant et bien sur elle ne risquait pas de refuser une telle opportunité, elle avait bien trop envie 'entendre son amie chanter.

_J'en serait ravie, je ne sais pas du tout quant à lieu la fête de l'automne, vu qu'on a pas ce genre de fête ici, mais je serais quand même ravie que tu me fasse découvrir tout ça. Mais vous avez beaucoup de fête au Japon j'ai l'impression.

Bella réfléchissait de plus en plus à cette histoire de bal, ça pourrait vraiment être très intéressant d'en faire un ici à Poudlard. Bella n'en ni vu, ni fait un en vrai. En plus un bal ça implique de belle robe, et de belle coiffure, mais ça implique aussi de se trouver un cavalier, et généralement c'est le garçon qui est sensé inviter la fille pour le bal. Et même s'il y avait beaucoup de garçons à Poudlard et qu'elle ne doute pas du fait qu'elle aurait sans doute des beaucoup propositions elle savait aussi qu'elle ne pouvait pas accepter l'invitation de n'importe qui. En fait si elle pouvait, disons plutôt qu'elle ne voulait pas accepter l'invitation de n'importe qui. Surtout pour son premier bal il fallait que son cavalier soit quelqu'un de spécial et pas un illustre inconnu, un beau et charmant jeune homme. Mais il fallait aussi qu'elle arrête de rêver, elle de devait pas non plus ce faire de film, comment pouvait-elle imaginer qu'IL allait l'inviter elle. En plus elle le connaissait même pas, elle ne savait pas s'IL avait une petite amie... Il devait en avoir une c'était obligé, les beaux garçons ont toujours des petites amies.

_Je connais quelque garçons de ma maison, mais je dois bien t'avouer que pour la plupart il ne sont pas vraiment passionnant... Sauf peut-être un, mais c'est à peine si je le connais. Et il doit déjà avoir quelqu'un à mon avis.

Grand, brun, mystérieux, légèrement ténébreux, avec de beaux yeux d'un bleu profond, il avait tout pour plaire, et il semblait avoir du succès auprès des filles. Dans la salle commune elle entendait souvent des filles parler de lui et d'autre lui parler lui. Et même si elle était une Vélane Bella n'était pas sure qu'il l'a remarque vraiment au milieu de toutes les autres. En plus elle était plus jeune que lui, il était plus âgée, il préférerait sans doute une fille de son âge, peut-être une fille de son année, il l'a voyait souvent avec une jolie brune au yeux bleu/gris, c'était peut-être elle sa petite amie.

_J'ai peut-être un avantage sur certaine fille, mais il y a aussi d'autre très jolie fille à Poudlard je ne suis pas la seule. Enfin, on verra bien seul l'avenir nous diras ce qui pourra se passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   Lun 10 Nov - 13:45








Adrastéïa avait de plus en plus l'impression que son amie avait peur pour elle. Même s'il lui arrivait d'agir parfois sans réfléchir, aller dans la forêt interdite ne devait pas se faire à la légère. Elle ne savait pas pourquoi elle était attirée par cet endroit, mais qu'elle chose voulait la pousser à aller là-bas. Elle sentait un espèce d'appel un peu malsain. Mais elle ne comptait pas y aller seule et encore moins si elle n'était pas un minimum préparée. D'ailleurs elle ne souhaitait vraiment pas faire perdre des points à sa maison et encore moins avoir une retenue. Elle avait entendu certains élèves des années supérieures parler des retenues qu'il pouvait y avoir à Poudlard et vraiment elle n'en avait pas envie. Elle essaye donc tant bien que mal de rassurer son amie Isabella qui semblait vraiment paniquer à l'idée qu'elle puisse se rendre dans cette forêt toute seule.

- Promis je ne m'y rendrais pas !

Il était vrai qu'au Japon il y avait beaucoup de fêtes. La religion était basée essentiellement sur la nature, du coup il y avait beaucoup de fêtes en relation avec la nature et le changement de saison. Il y avait donc la fête du printemps et celle de l'automne, il y avait aussi la fête de la verdure et celle de la mer. Après certaines fêtes étaient en rapport avec l'histoire du Japon, comme la fête de la fondation du Japon, la journée commémorative de la constitution ainsi que l'anniversaire de l'empereur et la fête nationale. D'autres fêtes étaient plutôt en rapport avec les gens et la culture, il y avait une fête de la majorité, une pour les enfants, une pour personnes âgées, une journée des sports et une journée pour la culture. C'était vrai qu'il y avait plein de jours fériés au Japon. Adrastéïa sourit à Isabella.

- La fête de l'automne est tout simplement le jour de l'équinoxe d'automne. Vous vous fêtez plutôt Halloween ce jour là. Même si depuis quelques années il nous arrive aussi de fêter Halloween à l'occidentale. Disons que les deux fêtes tombent le même jour, cela pourra t'aider à t'en souvenir. Oui nous en avons beaucoup, et te faire une liste ne serait pas vraiment intéressant. Je t'en ferais découvrir quelques unes si tu veux.

Adrastéïa ouvrit ses oreilles en grand. Voilà une information des plus intéressantes. Il semblerait qu'Isabella s'intéresse à un garçon en particulier. Elle qui disait qu'elle ne cherchait pas l'amour, avait-elle tout de même trouvé un garçon qui fasse grâce à ses yeux. Adrastéïa ne connaissait pas beaucoup de Gryffondor, d'ailleurs à part avec Isabella elle ne discutait avec aucun d'en eux. Elle essaya de voir dans sa mémoire si un garçon pouvait être celui-là. Elle n'en avait en fait aucune idée et comme elle ne les regardait pas beaucoup. Mais comme elle était plutôt curieuse elle ne pouvait pas résister à demander à Isabella qui pouvait être le garçon qui faisait battre son cœur. D'ailleurs elle semblait un peu défaitiste à son sujet, elle qui était si jolie, elle n'aurait sans nul doute aucun mal à le séduire.

- Ah ah ! Qui est donc ce beau jeune homme ? Moi je veux tout savoir ! J'adore faire ma curieuse et puis les histoires d'amour naissante c'est si mignon !

Des jolies filles certes, il y en avait à Poudlard. Elle savait reconnaître la beauté que ce soit chez les garçons et chez les filles. Elle n'était pourtant pas attirée par les filles, mais rien ne l'empêchait de trouver quelqu'un joli. D'ailleurs elle n'hésitait pas à dire à Isabella qu'elle la trouvait très belle. Elle avait même osée dire à William qu'elle le trouvait mignon alors qu'elle n'avait aucun arrière pensé. Au Japon il était normal de complimenter les gens sur leur beauté, on ne disait que des choses positives. C'était ce qu'on appelait la politesse japonaise, même si parfois cela pouvait être très mal perçu par les occidentaux.

- Il ne faut pas sous-estimer ton charme, je suis certaine que tu as toutes tes chances. Il faudrait qu'il soit aveugle pour ne pas s'intéresser à toi !






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêverie sur un banc [parc]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rêverie sur un banc [parc]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Rêverie solitaire
» Construction du Parc Quisqueya, version caribéenne de World Disney en Haïti
» Après le parc Borely { Chris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins Magiques :: Archives. :: Poudlard.-
Sauter vers: